Top 2019 : la sélection de SAAvenger

Lorsqu’on teste des jeux à répétition durant son temps libre, une certaine fatigue peut s’installer. On ne reste pas toujours autant de temps qu’on le voudrait sur des jeux qu’on apprécie vraiment, on reste parfois beaucoup trop de temps sur des jeux qu’on aime moins ou pas du tout. C’est la dure loi « du métier ». Avec à peu près un article par semaine consacré aux jeux vidéo, j’ai donc beaucoup écrémé cette année, pour la plupart des titres récents, les plus anciens ayant parfois le malheur de devoir patienter plus longtemps encore dans mon backlog. Apprécier un jeu est une chose, on peut très bien passer un très bon moment et puis laisser le jeu de côté, content de son achat et de son expérience. Mais déterminer ceux qui restent ou qui vous donnent envie d’y rejouer est une autre paire de manche. Pour cette période de soldes et de fêtes voici donc une liste de trois jeux qui se sont à mes yeux démarqués des autres.

Ce n’est un secret pour personne à la rédac que j’aime les Wargames et la Grande Stratégie encore plus. FOGE de son petit nom est un jeu qui m’a non seulement surpris par la qualité de ses mécanismes si bien pensés mais qui m’a fait apprécier Field of Glory II et qui me revient à chaque fois à l’esprit quand la question de « Quoi jouer » vient.

J’ai envie de me relancer une partie et puis probablement une autre et rien que pour ça il mérite amplement d’être dans cette liste. 

En temps normal, je suis plus FPS tactiques que Battle Royale mais Apex a réussi à devenir mon jeu de prédilection pour décompresser. Une petite partie par ci par là devenait vite une semaine de jeu lors des events qui se sont beaucoup améliorés depuis la sortie. Apex est fun, satisfaisant lorsque vous êtes sur un bon run et acquérez de l’expérience, les events amènent une variété bienvenue et il est certain que je vais continuer à y jouer dans les mois qui suivent. Ce devrait logiquement être mon GOTY vu que c’est le jeu dans lequel j’ai investi le plus de temps cette année et j’ai honnêtement hésité.

S’il y a un jeu qui m’a épaté et ravi cette année c’est bien celui d’Asobo studio. Je l’avais dit lors du test en mai et j’ai toujours autant d’admiration pour ce jeu.

Que ce soit graphiquement, historiquement, musicalement, scénaristiquement ou au niveau du gameplay, tout m’a épaté. C’est un travail d’orfèvre alternant les personnages pour éviter que le joueur s’ennuie jamais et il laisse une sensation qui dure longtemps après avoir posé sa manette (car oui je l’ai fait sur PS4).

C’est sans hésiter mon GOTY que je conseille à tous les amoureux d’une belle histoire.

Alors certes, il y en a eu d’autres, certains plus petits jeux m’ont happé sans que je voie le temps passer comme Dead in Vinland, Crying Suns ou Operancia: The Stolen Sun, d’autres comme Strange Brigade et Insurgency: Sandstorm m’ont offert de bonnes heures en multijoueur (sans parler de ceux que je me promets toujours de revisiter comme War of Rights ou Hell Let Loose) ou comme Green Hell m’ont étonné de par la qualité de ce que les devs ont réussi à proposer.

J’ai aussi été positivement surpris par certains jeux qui ne sont pas encore officiellement sortis : Ultimate Admiral: Dreadnoughts et Ostriv auront clairement droit à un article aux petits oignons à leur sortie. Avant de commencer l’article, je me disais mais quel jeu ? Et au final, on voit assez vite que 2019 fut une bonne année, clairement pas au niveau des AAA qui pour la plupart ont fait des flops retentissants mais dans la masse de sorties qui déferlent devant nos yeux de joueurs chaque mois, il y a pas mal de titres que je suis content d’avoir découverts et j’espère que l’année prochaine offrira autant de bonnes choses (et de wargames ;)).

SA_Avenger

Le Belge taciturne du groupe, pas fan de quoi que ce soit mais touche-à-tout aux goûts éclectiques, amoureux du cinéma, de littérature et de chanson française à texte, bref un nostalgique invétéré. Ancien beta testeur hardcore, je joue encore régulièrement à des jeux obscurs aux règles complexes que je termine d'ailleurs rarement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *