Newspeek #43 – Actualités Jeux Vidéo

Le mardi sur Dystopeek, c’est le retour des Newspeek, l’actualité des jeux vidéo et des sorties.

Episode 43 du 12/01/2021

Bonne année ! En espérant que 2021 commence mieux que 2020 ne s’est terminée. Après cette trêve hivernale, on reprend la route des sorties de jeux vidéo, en sachant que la période post-soldes de Noël est tout de même plus calme.

Mais Dystopeek ne s’est pas arrêté pour autant, alors commençons par un petit récap des derniers articles du site. Attention, un vieux débutant se cache dans la liste.

Rappel des règles : on clique sur les images pour ouvrir les liens et sur les noms des studios pour les sites officiels


Les dernières semaines de Dystopeek


El Hijo – A Wild West Tale par EvilBlackSheep
Une année sans achat de jeux de société : bilan et perspectives par Machiavel
Cyberpunk 2077 par SA_Avenger
Ghostrunner par Harvester
9 Monkeys of Shaolin par Ruvon
Beyond the Wire par SA_Avenger
Pendragon par Bofang
Unto The End par Ruvon
Il Faut Flinguer Ramirez : Acte 2 par Oldnoobie

Preview: Field of Glory II: Medieval par SA_Avenger

Les sorties de ces dernières semaines


Iron Conflict (Angela Game) : Jeu de stratégie en temps réel massivement et exclusivement multijoueur en Early Access. On joue une petite sélection d’unités dans une bataille pouvant mettre en scène jusqu’à 10 joueurs par camp, sur terre ou dans les airs. Le concept est sympa, le jeu est plutôt joli, mais on peut déplorer un modèle économique qui demande de repasser à la caisse pour avoir les meilleures unités. A voir comment ça évolue et si ça tourne au Pay to Play + Pay to Win.


Subterene (Possmonaut) : Concept étrange qui propose d’aller explorer le sous-sol à bord d’une excavatrice. J’aime beaucoup l’ambiance visuelle et le côté survival horror. Après ça reste un petit jeu qui coûte moins d’un euro.


Starship Inspector (VitaliusSch) : Un clone de FTL assumé, avec ses propres particularités comme ces combats contre plusieurs adversaires. C’est toutefois un peu cheap, mais c’est cohérent avec son prix. Pour les vrais acharnés du vénérable ancêtre, éventuellement.


Curse That Magic Cat! (SMU Guildhall) : Projet étudiant gratuit, où l’on joue ces créatures maléfiques aux ronrons envoûtants : les chats. Infiltration, cassage de mobilier, lancement de sortilèges, bref, une journée normale pour un matou. Pas super joli mais très fun, et surtout gratuit.


NERTS! Online (Zachtronics) : Quelqu’un a écrit un jour que les jeux Zachtronics sont de très bons solitaires auxquels ils ont rajouté des jeux de réflexion autour. Du coup ils sortent directement un solitaire, mais multijoueur et gratuit. Et l’idée est tellement bonne.


Staff Only (Exilland) : Un roguelike deckbuilding dungeon crawler, ça vous manquait j’en suis sûr. En pixel art qui tâche en plus. Celui-ci ne manque pas d’originalités pour autant. Encore en Early Access, vendu pas trop cher, si vous avez écumé tous les jeux du genre, jetez-y un œil.


Caravaneer 2 (Dmitry Zheltobriukhov) : J’ai passé du temps sur la version Flash il y a quelques années, le voilà qui débarque sur Steam en version payante. Ce jeu de rôles qui souhaite nous rappeler l’ambiance Fallout nous place à la tête d’une caravane qui tente de faire fortune dans le désert. Balades ensablées, combats au tour par tour, achat et vente de marchandises… C’est très moche, assez classique dans le gameplay, mais j’ai le souvenir d’un jeu plutôt bien foutu et addictif.


No Place Like Home (Chicken Launcher) : Jeu de survie / construction de base en vue TPS, en Early Access. On ramasse des ressources, on fait pousser des légumes, on fait des câlins à des poules, dans un monde qu’il faut nettoyer après une catastrophe écologique. Du craft, de l’exploration détendue, des graphismes colorés avec un petit prix, j’ai envie de dire pourquoi pas.


Waiting For The Raven (Musclebird) : Un jeu au concept original où l’on incarne un maitre espion qui influence le monde via des messages transmis à dos de corbeau. Il vient de sortir d’Early Access et s’il n’est pas très joli, les retours parlent d’un jeu assez profond qui propose plusieurs types de gameplay.


Ratropolis (Cassel Games) : Lui aussi sort d’Early Access avec une solide base de joueurs satisfaits. Ce jeu de stratégie avec cartes nous propose de tabasser du chat pour défendre une ville de rats. Mi-Roguelike, mi-Tower Defense, et re-mi-City Building derrière, plutôt mignon, une bonne pioche.


Malmyr (ziegler gamedev GbR) : Jeu de stratégie et de gestion de ressources en low poly. On est d’ailleurs plus proche du puzzle game que du City Builder. Ça a l’air mignon et relax mais on nous promet un bon niveau de complexité.


Unsung Story (Little Orbit) : Quand on arrive en s’auto-proclamant successeur de Final Fantasy Tactics, on s’expose à de grosses attentes. S’il débarque en Early Access des années après des campagnes de crowdfunding et une nouvelle équipe de développement, les retours lui reprochent surtout d’être resté dix ans dans le passé et de souffrir d’un rythme trop lent. A voir comment ça évolue.


Sink Again (Flatcoon) : Du Sid Meier’s Pirates! avec du tour par tour ? Sur le papier, ça donne envie. J’ai d’ailleurs craqué à la sortie. J’en parlerais peut-être plus longuement, mais je peux déjà vous dire que c’est un petit jeu assez sympathique, où l’on écume les mers des Caraïbes pour s’enrichir en pillant des donjons (la partie tour par tour), en faisant du commerce et en combattant sur mer (la partie Pirates). Un petit jeu développé par une seule personne plus intéressant qu’il en a l’air au premier abord.


Ancient Cities (Uncasual Games) : On va faire court : ce City Builder des âges farouches est sortie en Early Access dans un état lamentable, avec une interface foirée et pour le prix exorbitant de 40€. On reviendra voir dans quelques mois si ça va dans le bon sens ou si ça persiste dans l’arnaque.


Voilà, comme annoncé, ce n’est pas la folie en termes de sorties, mais il y a tout de même deux trois titres qui ne manquent pas d’intérêt.

On se retrouve la semaine prochaine avec un Newspeek qui se tournera un peu plus vers l’avenir avec un petit tour d’horizon des sorties prévues en 2021.

Ruvon

Chaologue pas encore retraité, traître renommé, survivant accompli. Mon domaine, c'est le jeu vidéo, du FPS hardcore au point&click niais, et depuis toujours amoureux du tour-par-tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *