Démo : Miitopia

Parce qu’il n’y a pas que les Grands Anciens dans la vie (ou devrais-je dire la mort ?), il m’arrive parfois de tester des jeux plus « colorés ». Et c’est donc de la démo de l’un d’eux dont je vais vous parler aujourd’hui. Attention, grand-écart ! Bienvenue dans Miitopia ! (je vous avais prévenu).

Non ce n’est pas la « couleur venue de l’espace« 

Initialement publié en 2017 dans nos contrées  sur 3DS, Miitopia fait aujourd’hui l’objet d’un remaster sur Switch. Miitopia, c’est une initiation au RPG (role playing game) par Nintendo. Le jeu s’adresse donc en priorité aux « jeunes » joueurs, que ce soit en âge ou en termes de pratique du jeu vidéo. Il a pour particularité de mettre en scène les Mii, ces petits avatars que chaque possesseur de console de la firme de Kyoto se crée depuis la Wii.

L’aventure de Miitopia commence donc en créant son avatar (ou en l’important depuis son compte) et en lui donnant un trait de caractère (parmi les 7 disponibles). Ce trait de caractère aura une influence sur les combats sous de forme de bonus/malus. Ainsi, un personnage « rêveur » pourra taper sur le « mauvais » monstre. Notre petit bonhomme (non, pas en mousse) se promène tranquillement quand, tout à coup, surgit le grand méchant vilain du jeu. On file se réfugier dans le village le plus proche, le village d’Udébu. Mais le vil faquin nous a suivi et il vole le visage des villageois !

Notre sang ne fait alors qu’un tour : nous allons les récupérer ! Mais avant de partir faire nos premiers combats, il faudra choisir une classe parmi les six disponibles (au début du jeu) allant du classique chevalier au bien moins habituel chanteur. C’est alors qu’une voix venue de l’au-delà nous donne quelques conseils et notre équipement de base (selon la classe sélectionnée) pour aller au combat.

Tremblez les méchants !

Après quelques combats rondement menés (je reviendrai sur le système un peu plus loin), et après avoir rendu quelques visages, un premier compagnon viendra rejoindre nos rangs. Il faudra lui attribuer un Mii (ou en choisir un proposé par le jeu), un trait de caractère et une classe. C’est le début d’une communauté (même sans anneaux). Pour progresser sur la carte du jeu, rien de plus simple, vous vous rendez sur un point de celle-ci, vous entrez alors dans une zone instanciée et vos Mii avancent tout seuls, tout en se faisant quelques réflexions (pas toujours à propos).

Lalalalala il ne peut plus rien nous arriver d’affreux maintenant♫

Ces phases de déplacement sont parfois entrecoupées par des petites animations mettant en scène vos personnages qui trouvent un objet, un coffre, ou, tout simplement, vous demande de choisir un chemin parmi ceux proposés. Et régulièrement, il faut se battre. Il est donc temps de se pencher sur le système de combat.

C’est du tour par tour. Ce qui veut dire que chaque personnage (héros ou monstre) joue quand c’est son tour puis attend. Côté joueur, on ne choisira que l’action de son propre Mii. Les autres jouent en mode automatique, on n’a donc aucun contrôle sur ce qu’ils vont faire. Quand notre tour arrive, on a le choix entre 3 actions : attaquer (donner un coup), technique/magie (lancer un sort/une technique spéciale), ou en-cas (récupérer des points de vie ou de mana via un consommable). Il existe aussi une option de combat automatique, dans ce cas-là, on ne choisit aucune action et les Mii vont se contenter d’enchaîner les attaques physiques.

Une fois le combat gagné, on obtient de l’expérience, de l’argent et parfois de la nourriture. Si on a gagné assez d’expérience, on change de niveau (comme dans un RPG !) et on augmente nos statistiques (force, vie, mana, etc.). Puis on reprend la route, jusqu’à arriver à l’auberge.

L’auberge occupe une place importante dans Miitopia. En effet, ici, on va pouvoir gérer notre équipe. À commencer par le relationnel. Et oui ! Une équipe qui gagne est une équipe soudée ! On va donc pouvoir désigner les Mii qui partageront la même chambre, feront des virées nocturnes, etc. Tout ça dans le but d’augmenter leur jauge d’amitié, ce qui aura pour effet de leur apprendre des techniques particulières reposant sur leurs affinités. Celles-ci se déclenchant aléatoirement lors des combats.

C’est également là que nous pourrons nourrir nos héros. Chacun aura ses goûts particuliers et les plats que nous leur donnerons permettront d’augmenter certaines de leurs statistiques.

Enfin, c’est ici qu’on pourra dépenser notre argent pour améliorer l’équipement de chacun. Mais attention ! Ici, pas de magasin où l’on achète ce que l’on veut. Non, c’est notre Mii qui exprimera son envie d’aller acheter soit de l’équipement, soit des consommables. On choisira alors si on lui confie la somme nécessaire pour l’achat qu’il envisage ou non. Et une fois la somme donnée, celui-ci peut revenir avec tout autre chose que ce qu’il avait l’intention d’acheter. C’est comme ça que mon mage, qui voulait une nouvelle baguette magique, est revenu avec une Banane PV !

Au final, cette démo, qui est également le prologue/tutoriel du jeu, est très efficace dans sa réalisation. On nous apporte les éléments un à un, dans un rythme parfaitement dosé. Chaque nouvel élément nous est donné pile au moment où l’on pourrait se dire « Bon ok, mais il n’y a rien d’autre là ? » et relance ainsi notre attrait.

Au niveau du jeu en lui-même, c’est coloré, dans un style pastelle qui colle parfaitement à l’ambiance et au public ciblé. Ce n’est certes pas une tuerie graphique mais c’est de la 2D très propre et épurée. On passera sur la musique qui est très lambda (non Ruvon, pas lambada). Ma crainte est que, sorti de cette démo/ce tutoriel, le jeu devienne rapidement (trop) répétitif. Il m’a toutefois donné envie d’en voir plus, mais pas à plein tarif. J’attendrai donc sagement une promotion à 25/30 € pour lui donner une chance.

(NB : la sauvegarde de la démo pourra être reprise sur la version complète de Miitopia).

Site officiel

Développeur : Nintendo

Éditeur : Nintendo

Plateforme : Switch

Prix : 50 € sur l’e-shop / 40 € dans vos crèmeries habituelles

Date de parution : 21 mai 2021

Testé sur la version démo de l’e-shop Switch

Eiffel-AD

CM 24h/24, rédacteur le reste du temps.