Newspeek #5

Cette semaine est particulièrement chargée en sorties qui valent le coup d’œil ainsi qu’en articles variés. Halloween approchant, on va jouer à se faire peur, alors éteignez les lumières et installez-vous confortablement, ça risque de prendre un certain temps.

N’oubliez pas d’essayer de profiter des soldes, Steam ayant planté comme un veau marin toute la soirée d’hier, c’est pas gagné d’avance : https://store.steampowered.com/sale/halloween2019

Ne manquez pas non plus celles d’Itch.io avec quelques jolis titres à dénicher dans une liste interminable, si la part qui revient à l’éditeur vous tient à coeur puisque c’est au moins 90% qui leur est reversée ; fournit une clé Steam dans la majorité des cas : https://itch.io/games/on-sale

On commence par un récap des articles de la semaine sur Dystopeek, parce qu’il n’y a pas de raison.

Cliquez sur les images pour accéder aux pages / articles.


La semaine de Dystopeek :


Brochette de films #3 par Machiavel
Ultimate Admiral: Dreadnought par SA_Avenger
Elder Sign par Harvester
Close Combat: The Bloody First par Sigarrett
Warsaw par EvilBlackSheep

Sorties :


Demons Never Lie (IndieBug) : Jeu d’aventure / horreur aux graphismes en voxel bien macabres, il sort du lot des point&clicks classique. Maika Hernandez, l’unique développeuse espagnole derrière ce projet a signé la sortie avec son sang le 22 octobre.


Only After (GuraShop) : Thriller cinématique qui nous entraîne à la poursuite d’une jeune fille disparue. Les graphismes nous ramènent quelques années en arrière mais si vous voulez votre dose de Life Is Strange like, ce jeu réalisé par un seul développeur espagnol pourrait vous intéresser. Sorti le 22 octobre.


Tangle Tower (SFB Games) : Ce point&click d’enquête à la palette de couleurs… originale est sorti lui aussi le 22 octobre. Fait partie de la série des Detective Grimoire également développés par les frères Vian et propose une version française.


Watchers (Blindfold) : Changeons d’ambiance avec ce battle-royale en F2P vu de dessus réalisé par les russes de Blindfold. La subtilité ? Les éliminés peuvent interagir avec la partie pour aider ou pourrir les survivants. Sorti comme tout le monde le 22 octobre.


Interactivity: The Interactive Experience (Aetheric Games) : Petit walking simulator aux faux airs de The Stanley Parable, réalisé par un one-man-studio écossais. Petit prix pour une ambiance réussie, à expérimenter depuis le 23 octobre.


Morels: The Hunt (Abrams Studios) : Un après-midi d’automne, on avait trouvé un moyen de locomotion. Alors on est parti à la cambrousse, les champs étaient humides et suffisamment acides. C’était le bon moment pour aller cueillir des champignons. Gare au morilles, la chasse est ouverte depuis le 15 octobre.


Spirit Hunter NG (Aksys Games) : Visual novel horrifique aux graphismes dérangeants sorti le 10 octobre sur Steam et consoles. Si vous n’êtes pas allergiques au genre, celui-ci sera parfait pour Halloween.


Zombieland: Double Tap – Road Trip (GameMill) : Adaptation du film en twin-stick shooter jouable en coop. Semble aussi déjanté que l’original, reste à voir si ça en fait un bon jeu, et vu le prix demandé il vaudrait mieux. Sorti le 15 octobre.


Xeno Crisis (Bitmap Bureau) : Twin-stick shooter en pixel-art jouable en coop, conçu comme une ode aux jeux d’action des années 80. Sorti le 28 octobre sur PC et consoles pour tous les retrofans.


Ailment (BeardyBird Games) : Dans le même esprit, Ailment est un jeu d’action en pixel-art d’abord sorti sur iOs et Android. Disponible à petit prix sur Steam depuis le 23 octobre.


Alluris (562 Interactive) : On remet un peu de couleurs avec ce jeu d’aventure casual avec éléments de RPG et de jeu de cartes, développé par trois frères. Il est sorti le 11 octobre sur PC, mobiles et console et la réception est très positive.


Crossroads Inn (Kraken Unleashed) : Jeu de gestion de taverne, qui propose plus qu’un simple tycoon en ajoutant des éléments de RPG et un scénario. Développé par un studio polonais, l’accueil est tiède, mais le concept et les graphismes sont attirants. L’inauguration a eu lieu le 23 octobre.


Autonauts (Denki) : Allons-y à fond dans le mignon avec ce city-builder / jeu de construction tout carré et coloré. Sorti le 17 octobre


Hexa Trains (Game Studio Abraham Stolk Inc.) : Jeu de construction de tchou-tchou à l’échelle de planètes entières, générées de façon procédurale. Réalisé en solo par Mr Stolk, ce petit jeu plutôt propre graphiquement est sorti le 7 octobre.


Lornsword Winter Chronicles (Tower Five) : RTS dans un univers medfan, jouable en coop et sorti le 23 octobre sur PC et consoles (avec interface adapté pour la manette). Développé par des Rochelais, il met l’accent sur le scénario et son style graphique est intéressant.


Light Hunters: Battalion of Darkness (DTDA Games) : Encore des français derrière ce jeu sorti le 27 octobre. Version jeu vidéo d’un jeu de cartes stratégique, proposant du multijoueur et doté d’un style graphique minimaliste mais très propre. Jouable en équipe ou en duel, la page Steam n’est pas très étoffée par rapport à leur site, bien plus fourni.


MO: Astray (Archpray Inc.) : Puzzle / plateformer en pixel-art dans un univers bien sombre, plein d’ennemis mortels, de pièges fourbes et de combats de boss. Il n’a pas l’air de révolutionner le genre mais est très bien reçu depuis sa sortie le 25 octobre.


Deep Sleep Trilogy (scriptwelder) : On retourne dans l’ambiance Halloween avec ce point&click horrifique à l’ancienne bien crade, par l’auteur de Don’t Escape: 4 Days to Survive. Disponible à petit prix depuis le 25 octobre.


Carrion (Phobia Games Studio) : Une fois n’est pas coutume, parlons de la démo de Carrion. Jeu de plateforme en pixel-art, ce The Thing-Simulator est à découvrir pendant la demi-heure de gameplay qu’offre cette version. Jouissif, rapide à prendre en main, on dévore de l’humain et on se faufile dans les recoins en foutant du sang partout. Bien pensée, cette démo donne envie de vite voir la version finale sortir.


Dominus Galaxia (Starchart-Interactive) : Un 4X spatial qui reprend tous les codes du genre. La version gratuite disponible sur Steam ou sur Itch.io accompagne la campagne Kickstarter terminée avec succès dimanche dernier. J’ai passé quelques heures à coloniser l’univers avant de me faire tabasser par l’IA, et s’il manque quelques éléments pour gommer quelques défauts et lui donner une vraie personnalité, le tout semble solide.


Early Access :


Nanotale – Typing Chronicles (Fishing Cactus) : Suite spirituelle d’Epistory, toujours par les belges de Fishing Cactus. Le style graphique est toujours aussi réussi et le concept reste le même. Sorti en Early Access depuis le 23 octobre.


The Arab Republic of Taghia (Oppressive Games) : Arrivé en Early Access le 24 octobre, ce jeu est une simulation politique qui nous place à la tête d’une nation fictive du Moyen-Orient. Développé par un studio habitué aux jeux politiques, le sujet est sensible et me rend d’autant plus curieux sur ce projet.


D20 Dungeons (Lone Dwarf Games Inc) : Arrivé en Early Access le 28 octobre, ce jeu semble dans son état actuel plus proche d’un support vidéoludique au JDR sur table que d’un jeu en tant que tel et a un aspect tableau excel assez présent. A voir comment le projet évolue.


Feral Blue (Snowbird Games) : RPG solo dans un univers où l’eau a presque tout recouvert. Les civilisations n’existent plus que sur cet océan infini et s’en disputent les ressources dans des batailles navales. Sorti en Early Access le 22 octobre, il a encore besoin d’être travaillé.


Sorties d’Early Access :


AI War 2 (Arcen Games) : Suite de la série AI War, il est sorti d’EA le 22 octobre dernier. Ce jeu de stratégie spatial était pétri de qualité, sa suite semble avoir encore modernisé l’ensemble et se paye le luxe de proposer une grosse remise jusqu’au 1er novembre pour sa sortie (sans oublier un coupon pour ceux qui possèdent déjà le 1er).


Abandon Ship (Fireblade Software) : FTL-like avec des bateaux et des monstres marins sorti d’Early Access le 22 octobre. Très apprécié par ceux qui y jouent depuis qu’il est dispo, le thème est bien utilisé, un beau projet réalisé par seulement deux personnes.


Sorties à venir :


As Far As The Eye (Unexpected) : Projet sans trailer du studio Montpellierain du Youtuber Zerator. Graphiquement très sympa, ce jeu de stratégie sur hexagones est intriguant et est annoncé pour début 2020.


looK INside (Unexpected) : Tant qu’on y est, parlons aussi de cet autre projet du même studio qui n’aime décidément pas les trailers. Petit jeu narratif qui nous raconte l’histoire d’une famille française à travers un livre trouvé dans le grenier. Premières pages à lire en fin d’année 2019.


Air (Calepin Studios) : Jeu d’avion en papier dans un décor breton. Concept original, graphismes colorés, il va falloir gérer avec les courants montants et descendants pour aller le plus loin possible. Développé par un français en solo.


Crusader Kings III (Paradox Development Studio) : Vous n’avez sans doute pas raté cette annonce, mais au cas où… On ne sait pas encore grand chose, la sortie est annoncée pour l’an prochain sans plus de précisions mais on espère beaucoup malgré de premières infos qui provoquent des réactions mitigées de la part de ceux qui l’attendent.

Au passage, Crusader Kings II est passé gratuit (mais pas les DLC, hein) et de drôles d’histoires remontent sur la façon dont sont traités les travailleurs au sein de Paradox. Les sujets qui en parlent sur le forum officiel sont supprimés par le studio, histoire d’éviter toute question qui fâche en public, ce qui n’est pas pour me rassurer. Heureusement qu’Internet n’oublie pas :


Real Arcade Bike (FLX Games) : Après les descentes de montagne à vélo avec Lonely Mountain: Downhill dont on a parlé dans un précédent Newspeek et qui est sorti le 23 octobre, les voilà à moto ! Une campagne Kickstarter vient de commencer pour le financement de ce jeu en low-poly annoncé pour novembre 2020 si la campagne se passe bien.


Shadows of Kepler (Infinite Hole) : Après Moons of Madness dont je vous parlait il y a deux semaines et qui est sorti cette semaine, voici un autre jeu d’horreur spatial. Annoncé pour 2021, il est déjà possible de tester la démo sur Steam.


ArtFormer (Jan Šídlo, Adam Hrubý) : Jeu de plateforme d’un studio tchèque qui nous fait revivre le passé de l’humanité, dans des décors au style des œuvres de chaque époque. Annoncé pour début novembre 2019, c’est à dire très vite.


Automation Empire (Dog Hoggler) : Jeu de gestion d’empire industriel avec mines, usines, trains et robots. Graphiquement propre, ce jeu dans l’esprit Factorio / Satisfactory semble bien ambitieux pour un petit studio comme Dog Hoggler mais on est pas à l’abri d’une bonne surprise. Annoncé pour 2020.


Book of Travels (MightAndDelight) : RPG avec composantes multijoueurs par les auteurs des Shelter 1, 2 et 3. Sa superbe DA lui donne un style très agréable et la campagne Kickstarter est un beau succès avec le triple de l’objectif atteint alors qu’il reste encore un mois de financement. Annoncé pour 2020, c’est clairement un projet à suivre.


Builders of Egypt (Strategy Labs) : Sans surprise, ce city-builder nous ramène dans la vallée du Nil à l’ombre des pyramides. Anciennement nommé Hard Ancient Life, ses graphismes sont particulièrement soignés ; reste à voir la profondeur de la gestion. Pas de date de sortie annoncée.


Chains of Fury (Cobble Games) : FPS en cell-shading où on peut TOUT détruire, même les murs. Ne révolutionnera pas le genre mais pourrait être un défouloir bas du front rigolo. Prévu pour bientôt, ce qui veut tout et rien dire.


Dark Fall: Ghost Vigil (Darkling Room) : Par les auteurs de la série de jeux d’aventure Dark Fall et The Last Crown, voici leur dernier projet. On part à la chasse aux fantômes dans l’arrière-pays britannique dans ce point&click fantastique. Annoncé pour bientôt, il m’intéresse vu l’expérience de l’équipe dans le genre.


Boomerang X (DANG!) : FPS au style particulier, on y découpe des créatures arachnoïdes avec un boomerang dans des décors sous LSD que l’on parcourt dans toutes les dimensions. Annoncé pour 2020, il pourrait bien sortir du lot.


Feria d’Arles (Tom Simpson, Matt Frith) : Celui-ci m’intéresse à plus d’un titre. Déjà c’est un point&click, il se passe comme son nom l’indique durant la feria d’Arles et les graphismes sont l’oeuvre de Matt Frith, un de mes pixel-artistes préférés. Prévu pour novembre 2019, j’ai hâte de voir ce qu’il propose. Pas de version française prévue cependant.


Blacksad: Under the Skin (Pendulo Studios) : Nouveau jeu d’aventure des spécialistes espagnols de Pendulo (Yesterday, Runaway…) dans l’univers de la célèbre et célébrée BD de Canales et Guarnido. Sortie prévue le 5 novembre avec une version française, il est annoncé à 40€ donc j’espère qu’il sera à la hauteur des attentes.


Planet Zoo (Frontier Development) : Jeu de management de zoo par les auteurs de Jurassic Park ou Planet Coaster. Leur expérience dans le genre incite à l’excitation autant qu’à la prudence ; si leurs jeux sont de magnifiques bacs-à-sable, la partie gestion n’a jamais été leur fort. Mais n’enterrons pas l’autruche avant que l’éléphant n’ait tiré la charrette (ou un truc du genre), ils pourraient bien redresser le cou de la girafe avec Planet Zoo. Sortira le 5 novembre.


Raindancer (Strange Creatures Studio LLC) : Souls-like en vue du dessus aux animations un peu raides mais à l’ambiance gothicapocalyptique marquée par le travail de Vincent Van Hoof. Jouable en coop, il sortira le 31 octobre.


Gordian Quest (Mixed Realms) : RPG aux combats tactiques avec éléments de jeu de cartes dans un univers fantastiques pas original mais graphiquement propre. Débarquera en Early Access le 27 novembre, on verra si ce qu’il propose sort de l’ordinaire.


Articles et vidéos :


Inspector Waffles de Goloso Games (Antenna Dilemma) va se doter d’une démo qui sera disponible au 31 octobre. Pour avoir déjà pu mettre les mains dessus, ce point&click au héros félin pixelartisé m’a l’air prometteur.


Une fois n’est pas coutume : j’avais envie de parler de cette campagne Kickstarter par un one-man-studio australien. L’objectif étant de réaliser un point&click en pixel-art moche bien barré, ça ne pouvait que m’intéresser.


Autre projet en cours de développement : Rustle. Ce petit jeu de onevalley nous est présenté ici par Alpha Beta Gamer. Tout ça m’a l’air particulièrement plein de douceur.


Dans l’industrie du jeu vidéo, plusieurs titres ont connu par le passé des soucis avec les droits de leur bande son (on peut citer par exemple Alan Wake qui avait disparu temporairement des rayons pour cette raison). Gameindustry.biz nous parle des problèmes posés par ces droits et les solutions trouvées.

https://www.gamesindustry.biz/articles/2019-10-16-how-does-the-games-industry-solve-its-problem-with-music-licensing


Death Stranding est annoncé sur PC, histoire de faire un gros doigt à l’exclusivité PS4 initialement prévue. Ça sent tout de même fort l’oeuf l’EGS, vu que l’éditeur sera 505 Games qui a signé l’exclusivité de Control sur le store à Timmy.

https://www.gamekult.com/actualite/death-stranding-confirme-sa-sortie-sur-pc-pour-le-debut-de-l-ete-2020-3050822475.html


Le New York Times s’intéresse aux minorités qui travaillent dans le jeu vidéo à travers quelques interviews.

https://www.nytimes.com/interactive/2019/10/16/technology/game-developers.html


Arte propose une série de vidéos sur les jeux retro à la française (merci @Barbarian_LTF pour l’info) par Jean-Martial Lefranc (ancien de Cryo). Captain Blood, Dune ou encore Alone in the Dark, on va prendre 30 ans dans la gueule à chaque épisode.

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-018035/retrogaming-made-in-france/


Comme tous les ans, la GameJam Canard PC « Make Something Horrible » a accouché de jeux incroyables et absolument indispensables. La liste est à retrouver ici :

https://itch.io/jam/make-something-horrible-2019

Mais surtout, surtout, prenez le temps de lire ce magazine en PDF créé pour l’occasion qui teste les participations par Grhyll (un des participants), c’est du grand art. Doit impérativement être distribué dans toutes les rédactions de magazines de jeux vidéo.

https://grhyll.itch.io/play-something-horrible-2019


La Gazette du Game revient sur l’affaire Blitzchung juste avant la Blizzcan, en un dessin qui résume tout : https://lagazettedugame.com/2019/10/27/999/


L’équipe de Rock Paper Shotgun nous raconte l’EGX de Londres et les jeux qui les ont marqué lors de cet événement.


Electronic Arts poste une tasse qui fume sur Twitter. On peut donc annoncer le retour d’EA sur Steam.


UbiSoft n’a pas les résultats attendus. Marrant, ils avaient pourtant vanté les chiffres de vente de The Division 2 sur Uplay. Thread de Chloé Woitier à dérouler.


J’aime bien les ambulances, surtout quand elles font des tours du pâté de maison pour qu’on puisse tirer dessus plusieurs fois. Fallout 76 n’était pas suffisamment un désastre, Bethesda en remet une couche en proposant du rien dans un jeu vide et buggé jusqu’à la gueule pour 120€ par an.

Dire qu’il y a des gens qui attendent avec impatience encore The Elder Scrolls 6 ou Fallout 5.

https://fallout.bethesda.net/en/article/3r1YDnDtyO1CtNFbJX6RBJ/fallout-76-fallout-1st-announce

Bethesda avait d’ailleurs « oublié » d’enregistrer le nom de domaine Fallout First. Un joueur s’est chargé de combler ce manque dans un bel exercice de Traduisons-les un brin grossier.

https://falloutfirst.com


Charles Cecil parle de Beyond a Steel Sky à l’EGX.


Focus Home Interactive va bien, merci pour eux.

https://www.afjv.com/news/9903_focus-home-interactive-chiffre-d-affaires-en-hausse-de-80.htm


Un petit tour d’horizon en vidéo des jeux de stratégie en tour par tour à venir par les Turn Based Lovers.


L’étude du SELL sur les jeux vidéo et les français vient d’être publiée.

https://www.afjv.com/news/9900_etude-les-francais-et-le-jeu-video.htm


L’AFJV a également publié le classement des sites de jeux vidéo. Il doit y avoir une erreur par contre, je ne vois pas Dystopeek.

https://www.afjv.com/news/9898_classement-des-sites-internet-de-jeux-video-octobre-2019.htm


Arthur Meurant nous donne sa méthode pour noter les jeux vidéo sur 10 depuis sa salle de bain.


Steam a publié la liste des meilleures ventes de Septembre 2019.


Turn Based Lover nous offre une beau tour d’horizon de Terran Shield, un XCOM sous-marin.

https://turnbasedlovers.com/overview/terran-shield-overview/


Les mêmes amoureux du tour-par-tour ont fait une vidéo de présentation d’Hostile Takeover.


Sans oublier leur récap de la semaine du 21 au 27 octobre.

https://turnbasedlovers.com/news/best-of-the-week-21-27-october/


Indie Games Plus a publié sa collection de trailers de jeux indés hebdomadaire.


Les gens sont fous. Le processus de création de cette carte de Zelda Breath of The Wild le prouve.


Au cas où vous l’auriez manqué : Steam propose maintenant (en beta) le système Remote Play Together, qui permet de jouer en ligne à des jeux normalement réservés au multi local.

https://steamcommunity.com/games/593110/announcements/detail/3032537193879549687


Cocorico. En France, selon gameindustry.biz, 1200 titres ont été développés ou sont en cours de production en 2019.

https://www.gamesindustry.biz/articles/2019-10-25-the-french-games-industry-had-over-1200-titles-in-production-in-2019


Le réchauffement climatique inspire aussi les créateurs de jeux vidéo. Gizmodo nous présente The Climate Trail, jeu gratuit inspiré de The Oregon Trail. L’éducation par la déprime.

https://earther.gizmodo.com/a-new-video-game-tests-whether-you-can-survive-the-clim-1839336048

https://www.theclimatetrail.com


Indie Game Reviewer propose une petite liste de jeux indés à jouer pour Halloween.


Unwinnable (une publication à suivre que je vous conseille) parle de conservation de jeux vidéo à travers l’exemple de Ninja Saviors.


On se quitte là-dessus, d’ici la semaine prochaine ne laissez pas vos gamins bouffer trop de bonbons lors de cette fête païenne d’Halloween qui n’est qu’un prétexte aux soldes en tous genres et profitez de votre weekend de trois jours.

Ruvon

Chaologue pas encore retraité, traître renommé, survivant accompli. Mon domaine, c'est le jeu vidéo, du FPS hardcore au point&click niais, et depuis toujours amoureux du tour-par-tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *