Le Signe des Anciens

Je déteste les jeux reposant sur les lancers de dés. Ils m’ont ruiné mes parties de Mice & Mystics, de nombreux assauts sur Heroes of Normandie et ont provoqué d’innombrables morts parmi mes fidèles Space Marines explorant des Space Hulk. S’ils ne sont pas bien intégrés au gameplay, ils ruinent des stratégies bien huilées et ne provoquent que frustration et colère. Et ne venez pas me parler de mécanismes pour minimiser leur impact…

Spéciale dédicace mon Fladounet !

Donc vous pensez bien que lorsque j’ai découvert l’existence d’un jeu basé sur des jets de dés, je m’en suis éloigné me suis jeté dessus. Oui, je suis aussi charismatique qu’illogique, que voulez-vous, nous avons tous une croix à porter. Celle de Ruvon est certainement la plus lourde, mais ne nous moquons pas s’il vous plaît, il fait ce qu’il peut avec ce qu’il a !

Mon investigatrice préférée.

Les Signe des Anciens est donc un jeu FFG qui voit d’inconscients investigateurs tenter d’empêcher des Grands Anciens de franchir un portail pour venir nous chatouiller avec leurs tentacules (non Flad, ça n’est pas sale. Enfin si, c’est dégueu, mais pas comme tu le penses). Pour se faire, ils ont chacun des capacités spéciales, un équipement varié et… des dés. Verts, jaunes et rouges. Ça fait peu pour la tâche à accomplir mais que voulez-vous, c’est le lot de tout aventurier.

Oups…

Dans Le Signe des Anciens, point de plateau ou de tapis de jeu. Différentes cartes, symbolisant autant de lieux, sont placées devant vous et forment l’aire de jeu. Vous pouvez passer librement de l’une à l’autre pour les résoudre, en accomplissant leurs tâches spécifiques. Si vous y parvenez, vous gagnez des récompenses et pouvez passer au lieu suivant. Cela semble simple, et ça l’est, mais ça n’est pas pour autant simpliste. D’une part parce que certaines tâches sont plus difficiles que d’autres (et offrent de fait de meilleures récompenses) et d’autre part parce qu’il va falloir bien réfléchir à l’ordre de résolution de ces lieux. Je ne vous l’ai pas dit, mais pour empêcher le Grand Ancien, sélectionné en début de partie, d’envahir votre jardin et de piétiner votre joli parterre de fleurs, il va falloir collecter un nombre variable de « Signes des Anciens » (selon le boss sélectionné) qui font partie des récompenses de lieux. Easy peasy me direz-vous, on rushe et en dix minutes c’est plié. Alors oui, mais non. Déjà, il n’y en a pas sur tous les lieux et en plus les tâches à accomplir nécessitent bien souvent de l’équipement. Et en plus votre temps est limité. Oui sinon ça ne serait pas drôle ! A chaque tour d’investigateur, on avance la pendule de 3h (elle n’en comporte que 12, ces branleurs de héros refusant de bosser H24) et à minuit, une saleté vous tombe dessus. Attendez, on est dans l’univers de Lovecraft, pas des Teletubbies.

Vous pouvez sécuriser un dé si vous foirez votre jet.

Donc je cause, je cause mais vous ne savez toujours pas comment accomplir des tâches, quel équipement utiliser et surtout ce que fiche le Grand Ancien pendant que vous courrez dans tous les sens. Pardonnez-moi, on va tout de suite y remédier.

Certaines tâches doivent être effectuées dans l’ordre.

Une tâche (et chaque lieu en comporte plusieurs), est une série de résultats de dés à sortir. Chaque dé comporte des faces investigation (avec des valeurs allant de 1 à 3), péril, savoir, terreur et il va falloir, à chaque lancer, déterminer si vous avez la bonne combinaison. Si vous l’avez, vous placez vos dés dessus, sinon, vous défaussez un dé et relancez. Mais dans tous les cas, vous jetez de moins en moins de dés, ce qui rend l’objectif plus dur à atteindre. Pour vous aider, vous pouvez utiliser certains équipements pour relancer un ou plusieurs dés (les indices), sécuriser un dé sur un sort pour le ressortir quand vous voulez, vous concentrer (mettre un dé de côté sans en altérer le résultat), rajouter un dé jaune ou rouge, qui ont des faces plus intéressantes (plus d’investigation, une face joker…). Ce qui souligne l’importance d’être bien équipé et donc de visiter un maximum de lieux pour gagner leurs récompenses.

Il ne faut pas hésiter à utiliser son équipement.

Là où c’est sadique, c’est que vous ne pouvez accomplir qu’une seule tâche à la fois, même si vous avez fait un super jet et que vous pourriez en accomplir plusieurs et surtout, vous ne gardez pas, sauf exemples cités auparavant, vos résultats pour le jet suivant. Vous la sentez venir la frustration ? Rajoutez à cela, parce qu’au point où on en est, autant y aller franchement, des monstres qui apparaissent et rendent encore plus difficiles les tâches, des pertes de santé mentale ou physique si vous échouez, des dés qui se retrouvent bloqués sur un lieu et que vous ne pouvez plus utiliser… Vous l’aurez compris, Le Signe des Anciens n’est pas là pour vous faire de cadeaux ! Mais si vraiment vous êtes dans la panade, vous avez toujours l’opportunité de retourner dans le Vestibule pour vous soigner, acheter de l’équipement… avec les trophées gagnés en explorant des Lieux.

La tâche de droite peut être accomplie.

Et pendant ce temps, le Grand Ancien commence à se réveiller au fil des tours, en fonction de la piste de Destin. Et vous balance à la tronche des monstres et autres joyeusetés, avant de se réveiller et de vous combattre. Et je préfère vous dire que la partie est loin d’être gagnée dans ces cas-là…

En bas à gauche les sanctions si vous perdez. A droite les récompenses.

Nous sommes donc devant un jeu facile d’accès, il y a bien quelques points de règle à retourner vérifier de temps en temps mais c’est vraiment anecdotique et au bout de quelques parties cela ne vous arrivera quasiment plus, mais qui nécessite de la stratégie. Perdre du temps à s’équiper correctement pour les tâches les plus ardues ou tenter d’avoir de la chance et se lancer directement dans le grand bain ? Résoudre ce lieu peu intéressant en espérant que le lieu qui le remplacera sera mieux ou ne pas perdre de temps avec ? Garder ce résultat de dés pour plus tard ou garder ce précieux sort ? Les interrogations sont nombreuses et variées et malgré mes nombreux échecs, il y a une chose que je n’ai pas réussi à faire : ne pas rejouer tout de suite après. C’est bien simple, à chaque fois que j’ai sorti le jeu j’ai enchaîné les parties, rageant contre ma malchance, levant un poing rageur en cas de succès…

Les différents lieux à visiter.

La cerise sur le gâteau est que non seulement la boîte de base est bien fournie et se suffit à elle-même, avec de nombreux Grands Anciens et investigateurs différents (certains plus utiles que d’autres), mais elle est à un prix raisonnable (une trentaine d’€) et il y a déjà 6 extensions de qualité apportant chacune leur lot de nouveautés, en matière de règles, boss et héros. Et qu’une version Steam/iOS/Android existe aussi, pour ceux qui préfèrent jouer sur la plage.

Nota : étant fainéant et Sig se moquant de ma nappe, toutes les captures sont issues de la version Steam du jeu et non de la version physique.

Auteurs : Richard Launius & Kevin Wilson

Artiste : Dallas Mehlhoff

Editeur : Fantasy Flight Games

de 1 à 8 joueurs

90 minutes

Harvester

Collectionneur compulsif et un peu trop passionné, accumule jeux et livres en essayant d'entraîner un maximum de gens dans ses vices...

Une pensée sur “Le Signe des Anciens

  • 25 octobre 2019 à 11 h 40 min
    Permalink

    Les captures vous semblent peu esthétiques, c’est vrai, mais on n’est pas chez les riches ! Il faut se battre contre les Grands Anciens aussi laids que puissants. En effet, ce jeu de gestion de risque est addictif, le dilemme est constant comme l’explique si bien notre Harvester.
    Une nappe de mystère et de terreur plane sur le musée d’Arkham. Et rapport qualité prix, la version numérique, archi-complète, gagne le match.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *