AOC : Age of Champagne

Toutes les photos ont été réalisées à partir d’un prototype d’Age of Champagne qui m’a été prêté pour l’écriture de l’article. Elles ne reflètent en rien la qualité finale du produit et les éléments peuvent encore évoluer durant la campagne de financement ou d’ici la livraison.

Je n’aime pas spécialement le champagne. Je dis pas non à un verre de temps en temps (en toute modération). Mais je préfère largement ouvrir une IPA ou un côte du Rhône. Autant vous dire que ma première rencontre avec AOC : Age of Champagne ne s’est pas faite par mon attirance pour cette boisson à la réputation internationale et qui contribue à l’image luxo-gastronomique de la France. C’est plutôt l’aspect ludique de ce jeu compétitif à pose d’ouvrier, mécanique qui plaît beaucoup à la maison.

Tout d’abord au travers de parties en ligne sur TableTop Simulator (TTS) puis lors d’un événement organisé par Laon’Faire des jeux (ils font beaucoup de jeux de mots dans le coin), j’ai pu échanger avec l’équipe de créateurs, tous issus du monde de la champagnisation. Pratiquants réguliers de jeux de société (il fallait bien une base ludique), il leur a pris l’envie de sortir un jeu aussi léché et pointilleux que l’implique la tradition des grands champagnes. C’est ainsi qu’est né AOC : Age of Champagne.

Le pitch du jeu vous place dans la peau de l’héritier du domaine familial qui, après des études en vinification, décide de faire entrer la maison qu’il dirige dans l’Histoire. Evidemment, il vous faut adapter vos techniques et votre gestion au monde moderne. Les marchés se sont internationalisés et la clientèle, si elle est sensible aux produits raffinés, est devenue regardante sur la tenue et le respect d’objectifs éco-responsables.

Vue générale du plateau

Un vernis de tradition et d’histoire entoure ce jeu. Les auteurs ont voulu que le thème ne soit pas juste plaqué sur des mécaniques ludiques mais retranscrivent vraiment le processus de fabrication et de mise sur le marché. Et de mon point de vue, c’est un des rares jeux où on ne vous ment pas sur la marchandise et je vous l’illustrerai un peu plus tard.

Le direction artistique du jeu, toute en ardoise et craie blanche, rappelle les planchots qui marquent les allées à l’intérieur des caves. Le plateau illustré d’une carte de la vallée de la Marne, les ouvriers en forme de bouchon de champagne ou encore les jetons bonus qui prennent celle des plaques de muselet qui ornent les fermoirs des bouteilles vous mettent tout de suite dans l’ambiance.

Côté gameplay, chaque joueur possède 3 ouvriers qui seront posés un par un et à tour de rôle dans une zone proposant une action. Chaque zone possède jusqu’à 4 emplacements avec différents bonus qui seront appliqués selon la règle du premier arrivé, premier servi. Certains emplacements comportant également des malus que vous devrez choisir de subir si vous tenez absolument à réaliser l’action rattachée.

Le timing et la lecture du jeu des autres joueurs sont très importants. Lorsque les joueurs ont posés tous leurs ouvriers, on passe à la résolution des actions dans l’ordre indiqué par le conseil qui définit l’ordre du tour, avant de passer au suivant. Chaque tour représentant une année de millésime (la notion de millésime est particulière en champagne).

Les différents actions disponibles sont :

  1. L’acquisition de vignobles qui fourniront vos raisins
  2. L’amélioration de votre pressoir pour produire votre « jus ».
  3. L’installation d’une nouvelle ou l’amélioration de vos cuveries afin d’y stocker vos « vins clairs ». Il y a un lien entre cette action et la précédente. Si vous n’avez pas assez de stockage, vous perdrez les raisins de la saison annuelle et inversement un pressoir non amélioré ne produira pas assez de jus à stocker.
Les différents types de vins clairs. De gauche à droite : Chardonnay/Blancs de Blancs, Pinot Noir/Blancs de Noirs et Meunier/Tradition Brut.
  1. La mise en place d’une stratégie marketing sur 2 années, bloquant un ouvrier sur 2 tours, qui améliore la renommée de votre maison et qui permettra de vendre vos productions plus cher.
  2. L’expédition de commande sur les 3 « marchés » proposés : la France, l’Europe et le reste du Monde. Livrer en avion vous coûtera de l’éco-responsabilité pour un potentiel de points importants, là où livrer en France vous rapportera moins mais la distance à parcourir étant plus courte, votre niveau d’éco-responsabilité sera préservé.
  3. L’assemblage des vins clairs et leur mise bouteille.
  4. Le lancement de la récolte de l’année.
  5. L’influence au conseil des chefs de Cave permettant de changer l’ordre du tour (important pour être le premier à acquérir un vignoble proposé dans la rivière ou pour répondre à une commande du marché avant les autres).
Le conseil des chefs de Cave

Ces actions sont résolues dans l’ordre indiqué ci-dessous. Cela vous oblige à programmer vos actions et surtout, c’est totalement raccord avec le thème :

  • Vous ne pouvez pas vendre votre récolte de l’année car l’action n°6 de mise en bouteille est résolue après l’action de vente n°5.
  • Idem pour l’action de récolte n°7 qui se déroule après la mise en bouteille (action n°6) des vins clairs de l’année précédente issus de votre cuverie.
  • La stratégie marketing se déroulant sur 2 tours, vous ne profiterez de l’amélioration de prix de vente que l’année suivante.

Grâce à son système de programmation, AOC : Age Of Champagne réussit à mettre ses mécaniques au service de son thèmes sans prendre de raccourcis de facilité. Et si vous n’échapperez pas au devoir d’évaluer votre capacité de cuverie, les offres du marché et les prochains vignobles à acquérir (les deux rivières de cartes sont ouvertes et présentent les prochaines arrivées à tous les joueurs) ainsi que les plateaux de jeu de vos adversaires, le jeu reste extrêmement fluide car il y a une vraie logique dans l’enchaînement des actions.

Les commandes du marchés. A gauche les commandes pour la France, au milieu l’Europe et à droite le reste du Monde.

Le scoring tourne autour de 4 concepts : les ventes réalisées durant la partie et un relevé en fin de partie de votre niveau d’éco-responsabilité, la tenue de votre cave et les majorités sur les terrains de chaque région de la vallée de la Marne possédés par chaque joueur. Il y a vraiment plusieurs stratégies pour gagner : un vendeur acharné qui engrange les points en cours de partie le fera probablement au détriment des collections ou de sa tenue de cave et inversement, à être trop orienté sur l’amélioration de son domaine, on peut oublier la partie mercantile en délaissant un peu trop la stratégie marketing ou les appels d’offres disponibles sur le marché.

A chaque joueur de trouver le bon équilibre avec son héritage de départ (un draft tournant de cartes « héritage » permet de déterminer le capital en vigne, pressoir et cuverie de chaque joueur), les différentes rivières de cartes mais également un événement aléatoire tiré à chaque début de tour. Voici quelques exemples d’événements : le gel empêchant de produire sur certaines régions, les grèves dans les ports ou les aéroports empêchant d’envoyer vos commandes dans certains pays ou une excellente année pour les vignes permettant de scorer un peu plus sur certaines ventes.

Le plateau de joueur (ici à mi-partie)

En me basant sur l’échelle de complexité de BoardGameGeek, je classerai le jeu entre l’initié et l’expert avec un poids aux alentours de 3. C’est clairement un jeu d’optimisation nécessitant une lecture à plusieurs niveaux. Il reste néanmoins assez accessible avec un livret de règles très clair et didactique.

Le jeu proposera un plateau double avec une face expert et une face simplifiée (utilisable pour une partie d’introduction ou pour des joueurs plus « casual »). Sera également de la partie un Automa, appelé le « Négociant », avec plusieurs niveaux de difficulté et qui peut être très taquin. Le nom et les mécaniques du Négociant sont également dans le thème.

Il acquiert et vend du Champagne sur les marchés sans posséder de domaine. C’est uniquement par la disponibilité des crus dans sa cave, son niveau final d’éco-responsabilité (il commence au maximum) et les offres disponibles sur le marché qu’il pourra monter sur la piste de score.

Plateau du Négociant (Automa)

Age Of Champagne est un jeu que j’ai vraiment beaucoup apprécié. J’ai pu suivre son évolution, sa maturation, son assemblage et surtout j’ai vu comment les auteurs ont partagé leur passion du jeu et de leur métier avec la communauté de joueurs. Que cela soit sur des forums comme Cwowd, en ligne sur TTS/Discord ou sur des événements ludiques. J’ai vraiment hâte de voir la version finale. La campagne devrait nous réserver son lot de surprise (mais je n’ai pas réussi à leur soutirer quoi que ce soit).

Le jeu arrive en financement participatif le 20 octobre 2022 sur la plateforme Kickstarter (20/10 à 20h10). Si vous ne connaissez pas le fonctionnement de kickstarter, n’hésitez pas à vous rendre sur la page du site ou à suivre leur page Facebook pour de plus amples informations. Le boite sera également disponible en Retail dans les boutiques spécialisés.

AoC Age of Champagne - Vin d'jeu

Auteurs : Cyrille LEFRANC, Christophe POUEY, Franck Rubarbe

Artiste : Cyrille LEFRANC

Editeur : OLD HEN GAMES

De 1 à 4 joueurs

60 à 120 minutes (30 min par joueur)

14 ans et plus

Oufledingue

A eu le malheur de découvrir Kickstarter sur le tard, depuis il crie "All-In" quand on lui demande s'il veut des frites avec sa bavette à la cantine. Joue à peu près à tout type de JDS, écoute de tout (sauf le reggae parce qu'il a pas compris), préfère les consoles au PC, et l'IPA à la blonde fadasse.