Catmaze

Initialement sorti en 2018 sur PC, Catmaze arrive ce mois-ci sur consoles. Cela m’a donné l’occasion de me pencher sur la version Switch. Ce mignon metroidvania, développé en solo par Slava Gris, vous met dans la peau de la jeune sorcière Alesta. Comme son nom l’indique, Catmaze est un jeu avec des chats, ce qui aurait tendance à me faire dire 11/10 et c’est vendu, mais j’imagine que si vous lisez ce test, vous voulez en savoir un peu plus.

L’histoire de Catmaze, donc, suit Alesta, une jeune sorcière qui vit avec sa mère dans une petite chaumière au fond des bois. Cette dernière tombe malade et Alesta s’empresse de partir en quête d’un remède. Pour le reste de l’histoire, le jeu s’inspire des contes et légendes slaves et se développe petit à petit au cours de votre exploration. Le style graphique est du pixel art simple mais qui fonctionne. Ce n’est pas forcément dans le haut du panier en la matière, mais c’est propre et mignon.

Passons au cœur du sujet, le jeu en lui même. Catmaze est tout ce que je m’attends à trouver dans un metroidvania classique. De l’exploration d’une grande carte aux différentes armes/pouvoirs, ici représentés par des animaux de compagnie, le jeu ne surprendra pas les habitués du genre. La partie de la carte qui vous est accessible grandit au fur et à mesure que vous trouvez de nouveaux familiers à équiper, vous donnant de nouvelles habilités. Il vous faudra faire de nombreux aller-retours mais le jeu offre un système de voyage rapide entre certains points, rendant cette tâche moins pénible.

sequence plateforme

Les familiers, donc, remplacent dans Catmaze les armes et pouvoirs habituels. Vous pouvez en équiper deux à la fois : un qui détermine votre attaque de mêlée et l’autre votre attaque à distance. Cette dernière consomme votre réserve de mana de manière tout à fait classique. Vous l’aurez compris, Catmaze ne réinvente pas la roue et ne révolutionne pas le genre. Cependant, il fait ce que l’on attend de lui de manière tout à fait correcte. Son point fort est surtout la partie exploration.

Il n’est bien entendu exempt de défauts. Les contrôles sont parfois un peu imprécis et certains passages sont plus une corvée qu’autre chose, heureusement ils ne sont pas bien longs. Les combats ne sont pas forcément très satisfaisants, surtout ceux contre les boss. Parfois, votre objectif suivant n’est pas forcément évident à atteindre, même s’ils sont marqués sur la carte. Globalement, rien qui ne rende le jeu particulièrement mauvais, juste quelques petits défauts que l’on pardonne dans un jeu à si petit budget.

point de sauvegarde

Au final, Catmaze est un metroidvania tout à fait correct sans pour autant être exceptionnel. Cependant, pour les amateurs du genre qui ont déjà essoré les classiques, il remplira ses fonctions si vous pouvez passer à côté de ses quelques imperfections. Il offre une expérience assez honnête pour son prix et vous tiendra occupés un peu plus d’une dizaine d’heures.

Site officiel

Développeur : Redblack Spade

Éditeur : Redblack Spade

Plateforme : Steam, Nintendo Switch, PS4

Date de parution : 24 Mai 2018

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.