Newspeek #31 – Actualité Jeux Vidéo

Le mardi sur Dystopeek, c’est le retour des Newspeek, l’actualité des jeux vidéo et des sorties.

Episode 31 du 29/09/2020

L’été est fini, nous voilà sous la pluie, le froid, les dimanches ennuyeux. La saison parfaite pour se replonger dans les Newspeek et l’actualité des jeux vidéo.

Vu que le dernier épisode date d’il y a de nombreuses lunes, on va se faire un petit récap de ce qui est sorti entre-temps. Pas les grosses productions dont vous avez déjà entendu parler, mais les petits jeux plus confidentiels qui n’ont pas (encore) bénéficié d’autant de visibilité.

Pour l’actualité, comme le rachat de Zenimax par Microsoft et de tous les espoirs que cela permet (des jeux Bethesda sans bugs et que les joueurs ne doivent pas finir eux-mêmes avec des mods ? Ce serait une révolution), de la guerre lancée par Epic contre Apple qui, quelle que soit sa légitimité, a surtout été déclenchée avec un manque de respect assumé des conditions d’utilisation signées, ce qui permet aux avocats de la pomme de se frotter les mains en lorgnant sur la Fortnite money, ou encore du retour d’Ubisoft au premier plan dans la catégorie « conditions de travail de merde » d’après une enquête de Libé, ce qui me fait me poser la question « pendant combien de temps encore les médias vont leur servir la soupe comme si de rien n’était en faisant la promo de leurs jeux entre deux scandales », on prendra le temps de s’y pencher plus sérieusement lors des prochains Newspeek.

Mais d’abord, revenons sur la semaine de Dystopeek, parce que les copains ont continué à pondre de l’article de qualité, ce qui mérite d’être rappelé.


La semaine de Dystopeek


Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre par Harvester
Call of Duty: Modern Warfare 2 Remastered par Machiavel
Séries Monthly #5: Septembre par SA_Avenger
Lancelot’s Hangover: The Quest for the Holy Booze par Bofang
As Far As The Eye par EvilBlackSheep

Sorties de ces dernières semaines


Wizards and Warlords (Valravn Games) : Jeu de stratégie en tour par tour recommandé par Tchey, avec ses gros hexagones et son ambiance medfan. Sorti d’Early Access le 25 septembre dernier, il coche toutes les cases du petit jeu indé plein de bonnes idées, à défaut d’un gros budget et de graphismes époustouflants. Ce 4X aux saveurs de Master of Magic est disponible pour 15€.


Against The Moon (Black Tower) : Tactical en tour par tour sorti le 24 septembre, j’avais touché à la beta et j’avais retrouvé un gameplay qui m’a rappelé Scrolls : trois lignes, des unités à invoquer, des pouvoirs et une difficulté particulièrement violente. Les parties ressemblaient parfois plus à du puzzle qu’à de la tactique, mais la direction artistique m’avait particulièrement convaincu. Pour 16,79€, ce nouveau prétendant sur un créneau un peu saturé a des arguments mais certains retours font part d’un manque de finition qui lui confère encore un aspect d’Early Access.


Rip Them Off (Lozange Lab) : Mélange de puzzle, de gestion et de tower defense. Graphismes minimalistes, également sorti sur mobile, ce petit jeu au petit prix (inférieur à 8€) sorti le 24 septembre a tout de l’indé sympathique et original.


art of rally (Funselektor Labs Inc.) : La démo a été présentée sur Dystopeek par Sigarrett il y a quelques mois. Ce jeu de rallye en vue de dessus à la conduite radicale, aux graphismes aux couleurs chatoyantes et aux nombreux circuits est sorti en version définitive ce 23 septembre. Pas donné (21€), le style semble diviser : ou on n’accroche pas, ou on adore, mais ceux qui adhèrent sont dithyrambiques sur les nombreuses qualités du titre.


The Girl of Glass: A Summer Bird’s Tale (Markus with friends) : Ce point&click aux graphismes dessinés avec soin nous conte l’histoire d’une jeune fille en verre au sein d’un cirque. Sorti le 22 septembre pour 15€, j’ai pu profiter du Prologue gratuit pour me faire une idée ; je peux donc m’avancer et vous dire qu’il s’agit d’un jeu d’aventure intéressant à jouer et qui ajoute au gameplay traditionnel du genre (dialogues et puzzles) des « combats » en tour par tour simples mais réussis. Je ne peux que vous inciter à aller tester ça par vous-mêmes sur le Prologue apparemment encore disponible en cliquant ici (il devrait apparaitre en tant que démo sur la page du jeu mais à l’heure tardive où j’écris ces lignes, je ne le vois pas).


Pendragon (inkle Ltd) : J’avoue ne pas en savoir énormément sur ce jeu sorti le 22 septembre. Ce que je sais en revanche, c’est qu’il est l’oeuvre d’inkle Ltd, qui m’avait enchanté avec Heaven’s Vault l’an dernier. Ces gens savent raconter des histoires, et rien que pour ça, j’ai envie de vous dire de vous jeter sur ce jeu de stratégie / tactique inspiré de la légende arthurienne. Surtout pour un prix de 14€.


Songs of Syx (Gamatron AB) : Alors ok, c’est pas très joli. C’est encore en Early Access. Et c’est un peu cher (21€). Mais l’ambition de ce Dwarf Fortress-like sorti le 21 septembre est impressionnante. Je vous en parlerais plus longuement bientôt parce que je n’ai que quelques heures dessus, mais ce city-builder est particulièrement addictif, même s’il manque encore des éléments et que son aspect rugueux ne plaira pas à tout le monde.


Medieval Dynasty (Toplitz Productions) : Mélange de RPG, de city-builder et de jeu de survie, Medieval Dynasty est disponible depuis le 17 septembre en Early Access. On y chasse, cueille, bâtit et se marie en vue à la première personne, dans des décors ma foi plutôt jolis. Pour 25€, les premiers retours sont très positifs et je suis passé plusieurs fois à un clic de me le procurer. J’attends encore un peu pour une raison peut-être injuste : le studio derrière ce jeu a jusqu’ici surtout produit deux titres similaires mais dans d’autres contextes (Farmer’s Dynasty et Lumberjack’s Dynasty, ce dernier étant encore en EA). Ces jeux n’étaient ni honteux ni des chefs d’oeuvre mais sont sortis il y a moins d’un an, ce qui me laisse penser qu’il y aura pas mal de récup de contenu et on verra s’ils savent finir le développement. Surtout qu’un Western Dynasty est déjà annoncé. Mais je leur laisse le bénéfice du doute.


Ragnorium (Vitali Kirpu) : Jeu de gestion de colonie qui rappelle de nombreux titres, Ragnorium a pour lui une ambiance visuelle marquée et des retours très enthousiastes depuis son arrivée en Early Access le 16 septembre. Gros potentiel à confirmer pour ce jeu édité par Devolver, qui se trompe rarement. 21€ pour voir ce qu’il a dans le ventre.


BPM: BULLETS PER MINUTE (Awe Interactive) : Je l’avais évoqué dans un précédent Newspeek avec un coin de bave au bord des lèvres, ce mix entre FPS et jeu de rythme envoyait du lourd dans ses trailers. Sorti depuis le 15 septembre, il envoie maintenant du très lourd en version définitive. DOOM rencontre Crypt of the Necrodancer et on peut massacrer en dodelinant de la tête pour à peine 16,79€.


The Unfinished Swan (Giant Sparrow) : Je n’en ai pas tant entendu parler et pourtant vu le pédigrée des développeurs, auteurs de What Remains of Edith Finch, excusez du peu, je m’attendais à ce qu’il fasse la une un peu partout à sa sortie le 10 septembre au prix de 12,49€. Alors remédions à cela et donnons un peu de visibilité à ce jeu d’aventure à l’ambiance surréaliste, aux graphismes épurés et à l’univers tout en contrastes et en jeux d’ombre. En tous cas, il n’a pas l’air de se reposer uniquement sur le nom de ses auteurs et c’est tant mieux.


HAAK (Blingame) : Sorti en Early Access le 16 septembre, ce metroidvania a l’air plutôt sympathique et s’il ne semble pas révolutionner le genre, il fait plutôt bien ce qu’il annonce. Même si ce n’est pas mon genre de jeu, il en faut pour tous les goûts, alors amis plateformers, jetez-y un œil en gardant les mots accès anticipé en tête et demandez-vous si cela mérite d’aller y frotter votre manette pour 12,49€.


Je n’ai évidemment pas fait le tour de toutes les sorties méritant une mention, mais je remédierais à cela dans les prochains épisodes. En tous cas ça fait plaisir de vous retrouver avec ces Newspeek, on a encore des choses à se dire sur l’actualité des jeux vidéo.

Beaucoup de titres à venir seront évoqués ici histoire de garnir votre liste de souhaits, parce que les fêtes de fin d’année arriveront plus vite que la fin de l’épidémie. D’ici là, sortez couverts.

Ruvon

Chaologue pas encore retraité, traître renommé, survivant accompli. Mon domaine, c'est le jeu vidéo, du FPS hardcore au point&click niais, et depuis toujours amoureux du tour-par-tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *