Fell Seal: Arbiter’s Mark – Missions and Monsters

J’ai beaucoup apprécié Fell Seal: Arbiter’s Mark ; comme je le disais dans le monde d’avant dans cet article. Malgré quelques longueurs et un scénario pas foufou, les possibilités tactiques lors des combats en tour par tour y sont énormes et les évolutions des personnages sont ajustables au poil de caribou. J’ai donc vu arriver un DLC comme une bonne nouvelle, moi qui n’aurais rien contre un peu de rab dans l’univers des Arbitres. Ne serait-ce que pour chercher de nouveaux jeux de mots à faire avec Anadine (De Rotschild).

En relançant le jeu, lâchement abandonné depuis que je l’ai fini (ce qui est quand même une bonne raison), j’ai voulu reprendre ma sauvegarde, située peu avant le dernier combat. J’ai retrouvé mon équipe de bras cassés, les trois qui ont une existence méritant des dialogues : l’arbitre Kyrie, Reiner et Anadine (osaure), et puis les autres clampins que j’ai créés de toutes pièces avec une précision chirurgicale, ce qui est rigolo… la première fois. Après, ça m’a saoulé.

Wouhou, des missions ! Mais ne vous emballez pas trop vite…

De toute façon, en jeu, on n’a pas besoin d’avoir une équipe si nombreuse ; les combats nous limitant à cinq voire six personnages, on peut tout à fait avoir un roster d’une dizaine de membres histoire de varier les plaisirs et tenter des combinaisons de biclassage classieuses. Le souci, c’est que seuls ceux qui combattent montent rapidement de niveau. Certains se retrouvent donc abonnés au banc de touche précisément parce qu’on ne les utilise pas assez, dans la plus grande tradition des serpents qui se mordent la queue.

Ce qui tombe très bien, puisque la partie Missions du titre de ce DLC me propose d’occuper ces feignasses qui attendent que les héros fassent tout le travail en se curant le nez. Mais si vous vous attendiez à de nouvelles aventures à découvrir, prudence quand même : je suis tombé sur du gameplay de jeu Facebook pour mobile. Concrètement, dans chaque ville se trouve une guilde. C’est là qu’on recrute les nouveaux membres de l’équipe dans le jeu de base, et en plus de ça, chacune propose maintenant des missions (on peut en lancer plusieurs en parallèle). Un court texte, une probabilité de réussite, quelques promesses de récompenses, rien de bien palpitant.

Voilà la gueule que peut avoir votre équipe dans Fell Seal: Arbiter’s Mark – Missions and Monsters. Avouez que ça a de la gueule pour aller sauver le monde.

On sélectionne un, deux voire trois personnes pour partir à l’aventure, et… ça s’arrête là. Revenez dans vingt minutes, on vous racontera. Oui, vingt vraies minutes IRL. On peut heureusement quitter le jeu et le relancer plus tard, le temps s’écoulera quand même. On sélectionne alors la mission terminée, on pécho de l’XP et de la thune, et voilà. Du grind automatique.

L’autre partie du titre, c’est Monsters. Histoire de surfer sur la vague Pokemonsterhunter, on peut maintenant tabasser des bestioles pour les apprivoiser (à ne pas tester IRL, la SPA, Twitter et la justice vont vous tomber dessus). On peut ensuite les ajouter à son roster, pour apporter de la variété et de nouvelles combinaisons. Ça demande quand même un peu de taf, puisqu’il faut utiliser un perso de classe Wrangler (une des nouveautés du DLC) pour les capturer. Une bonne idée en soi, et même si le jeu ne manquait pas d’archétypes de combattants, on ne va pas regretter ce surplus de contenu.

Je suis content pour vous mais j’ai du mal à m’enthousiasmer.

Le problème, c’est que ce DLC n’apporte qu’un nombre limité de nouveautés intéressantes pour ceux qui ont déjà poncé le jeu. Quelques compétences, objets, pouvoirs supplémentaires qui ne révolutionnent pas les combats. En tous cas peu d’intérêt pour une sauvegarde comme la mienne, proche du but.

Pour quelqu’un qui n’a pas encore joué, qui est loin de la fin ou qui est motivé pour se lancer dans un NG+, en revanche, pourquoi pas ; cela permet de faire progresser des persos peu utilisés sans devoir passer des heures à faire des combats génériques en boucle et d’incorporer des monstres poilus, emplumés ou écaillés à son crew.

Oui, on peut jouer à Pimp my Pet dans Fell Seal: Arbiter’s Mark – Missions and Monsters

Personnellement j’ai apprécié Fell Seal pour son système de combats, suivre le scénario malgré ses trop nombreux rebondissements, accompagner l’évolution de Kyrie et Anadine (Morissette. Non ça va trop loin là), et j’aurais sans doute tressé des louanges à ces nouveautés si elles avaient été intégrées au jeu dès le départ.

Mes regrets lors de mon précédent article portaient sur le scénario qui manquait d’ambition et la relative linéarité de l’aventure, deux points que ce DLC ne viendra pas améliorer. Sorti presque quatorze mois après Fell Seal, il ne manque pas de contenu, mais comme dit plus haut, je ne suis pas certain de pouvoir le conseiller à quelqu’un qui a déjà arpenté son univers de long en large. A titre personnel, j’attends plutôt un nouveau jeu de 6 Eyes Studio.

Par contre, si vous n’avez pas encore profité de ce très bon tactical tour par tour médiéval fantastique, débuter votre aventure avec Missions and Monsters sous le coude n’est pas une mauvaise idée et ne pourra qu’approfondir encore un peu plus les possibilités tactiques et la personnalisation de votre équipe.

Genre : Tactique en tour par tour

Site officiel : https://www.fellseal.com

Développeur : 6 Eyes Studio

Éditeur : 1C Entertainment

Plateforme : SteamGoG

Prix : environ 13€

Date de sortie : 23 juin 2020

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Ruvon

Chaologue pas encore retraité, traître renommé, survivant accompli. Mon domaine, c'est le jeu vidéo, du FPS hardcore au point&click niais, et depuis toujours amoureux du tour-par-tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *