Newspeek #36 – Actualité Jeux Vidéo

Le mardi sur Dystopeek, c’est le retour des Newspeek, l’actualité des jeux vidéo et des sorties.

Episode 36 du 03/11/2020

Premier Newspeek depuis le confinement 2.0, comme en mars mais sans les gosses à la maison. La plupart d’entre vous a donc retrouvé, au choix, votre résidence secondaire à la campagne où on vous accueille à coups de navets dans le pot d’échappement, votre deux pièces qui vous sert maintenant aussi de bureau, ou votre patron qui croit qu’imposer du « présentiel » en dépit des règles officielles c’est être solidaire avec ceux qui ne peuvent télétravailler doublé d’un acte de résistance.

Je ne sais pas qui est le scénariste du monde d’après, mais il écrit aussi mal que celui du monde d’avant.

Loin de ces considérations, faisons un tour exhaustif de l’actualité des jeux vidéo avec les sorties de la semaine, à venir et quelques infos en vrac. Mais avant ça, la petite semaine de Dystopeek, durant laquelle certains rédacteurs (dont je tairais les noms) ont essayé de vous faire croire qu’ils sachent lire.

Rappel des règles : on clique sur les images pour ouvrir les liens et sur les noms des studios pour les sites officiels


La semaine de Dystopeek


Manifs et Stations par Bofang
L’Agneau – Christopher Moore par Ruvon
Démo: Rogue State Revolution par SA_Avenger
Dragon’s Dogma par Machiavel

Sorties de la semaine


Floor 13: Deep State (Oversight Productions) : Jeu d’aventure aux enquêtes générées procéduralement, dans une dystopie bien sombre. Inspiré par l’antique Floor 13. Thème un tout petit peu trop actuel, mais concept particulièrement alléchant.


Ghostrunner (One More Level, 3D Realms, Slipgate Ironworks™) : CyberNinja Simulator a fait un bébé avec SuperMeatBoy et SuperHot. Drôle de plan à trois dans lequel on va courir sur les murs, jouer du katana et sauter dans tous les sens dans ce jeu particulièrement exigeant à l’ambiance ultra cyberpunk. Quand tout s’enchaîne dans un flow fluide et fluo, les sensations sont excellentes, mais soyez prêts à mourir en boucle. Sorti également sur console.


Carto (Sunhead Games) : Jeu d’aventure tout mignon par un studio taïwanais. On explore, on ramasse des trucs, et on joue à Tetris avec la carte du monde. Très relaxant avec ses graphismes pastels, il a enchanté tous ceux qui ont mis les mains dessus. Sorti également sur console.


Transient (Stormling Studios) : Quand Lovecraft rencontre le cyberpunk, ça donne un univers aussi inquiétant que fascinant. Ambiance visuelle de grande qualité, malheureusement pas soutenue par un gameplay qui s’avère décevant. L’écriture n’a pas non plus convaincu tout le monde. Mais la promesse était belle.


Stirring Abyss (Sleepy Sentry) : On a très envie de résumer le pitch ainsi : XCOM: Terror From Cthulhu. SA_Avenger vous avait parlé de la démo avec enthousiasme, il vous présentera la version complète plus en profondeur (ohoh) rapidement.


The Dark Pictures Anthology: Little Hope (Supermassive Games) : L’absence des hordes de gamins qui viennent vous racketter des bonbons ne doit pas vous faire oublier qu’Halloween vient de passer. C’est donc l’occasion de sortir des jeux kifonpeur, comme ce nouveau volet des Dark Pictures (Until Dawn, Man of Medan). Après le dernier opus assez mal reçu, celui-ci semble avoir un peu corrigé le tir, sans être exempt de défauts. Mais la prod a mis les moyens et ça se voit. Sorti également sur console.


The Missing Few (MISSING GAME STUDIO, LTD.) : On reste dans le flippant, mais avec moins de moyens. Ce Walking Sim avec énigmes pose une ambiance sympa dans son trailer, mais difficile d’en savoir plus vu le peu d’informations disponibles sur le sujet. Son prix de 10€ laisse imaginer une durée de vie assez courte.


Frag (Zule) : J’avais évoqué ce jeu à sa sortie en Early Access, il vient de passer en version 1.0 dans l’anonymat le plus total. Dans l’impossibilité de trouver un trailer de lancement (ou un site web ou quoi que ce soit d’officiel), je vous mets la vidéo de gameplay des Turn Based Lovers parce qu’il a l’air plutôt intéressant et ne coûte que 5€.


Visage (SadSquare Studio) : On retourne à la flippe viscérale avec la sortie en version 1.0 de ce titre extrêmement bien reçu. Graphismes au top, ambiance qui tue (ohoh), demande un cœur bien accroché mais il envoie du lourd.


Cathedral 3-D (Unfinished Games) : Si je me suis intéressé à ce Endless Arena Shooter, c’est parce que je suis récemment tombé dans Devil Daggers. Celui-ci affiche plus de quatre couleurs mais surfe sur la même vague, avec comme particularité de nous faire jouer le monstre chassé par des hordes d’humains.


Dread Nautical (Zen Studios) : C’est la semaine du Lovecraft en tour par tour. Développé par un studio décidément surprenant (connu pour ses flippers à licence et aussi Operencia: The Stolen Sun), ce tactical en low poly propose un rendu… discutable. Mais les amateurs de tour par tour devraient y jeter un œil.


The Hunter’s Journals – Red Ripper (Grindwheel Games) : Sortie du nouveau tome de la série The Hunter’s Journal, ces Livres dont vous êtes le Héros horrifiques. L’occasion pour moi de vous rappeler à nouveau leur existence.


Teardown (Tuxedo Labs) : Ce jeu entièrement en Voxel est en train de faire un carton monumental. On peut tout y détruire dans une gerbe de pixels et laisser libre cours à son imagination. Enfin presque, le moteur physique ayant quelques limites structurelles. Pour en faire un vrai jeu, une campagne est disponible et s’il n’est encore qu’en Early Access, il y a visiblement déjà de quoi s’amuser.


Star Drift Evolution (Catze) : Sur les traces d’Art of Rally sorti récemment, ce jeu de conduite porte l’accent sur le drift à outrance et vient de débarquer en Early Access. Pour avoir essayé ces deux jeux de ouature, j’ai trouvé personnellement Star Drift Evolution plus agréable à jouer, mais profitez de la démo pour vous faire votre idée.


V.U.R.M.A (Lance Games) : On va faire très court : vous voyez Among Us ? Ben voilà, c’est le même concept, en vue TPS et avec des gros carrés. Et il vaut lui aussi moins cher qu’un kebab. Pas sûr d’y trouver actuellement autant de joueurs que celui qu’il copie par contre.


Tin Can (Tin Can Studio) : Jeu de survie en vue FPS, dans lequel on doit en permanence réparer son module de survie qui part en morceaux pour survivre. Arrivé en Early Access il est jusqu’ici bien reçu et l’ambiance semble très réussie. Et c’est français.


Space Station Tycoon (Lunheim Studios) : Autre Early Access prometteur, ce jeu de gestion en temps réel n’a pas un titre particulièrement mystérieux : on va y gérer une station spatiale. Le contenu est encore léger mais ce qu’on peut y voir donne envie d’y croire.


Labyrinthine (Valko Game Studios) : Jeu d’horreur jouable jusqu’à quatre joueurs en coop qui débarque en Early Access avec son ambiance labyrinthique et ses créatures qui rodent dans les ombres. Les retours sont plutôt satisfaits et s’il reste encore du travail, le potentiel est prometteur.


Hammerting (Warpzone Studios) : Un dernier Early Access pour finir, avec ce jeu de construction / craft. Pour avoir essayé la démo disponible, il m’a rappelé Oxygen Not Included dans concept. Mais il est encore loin d’être cuit et certains choix de design sont pour le moins discutables. Le jeu est cependant suivi de près par les devs et il n’est pas interdit de croire que le résultat ne manquera pas d’intérêt.


Future sortie


Death Trash (Crafting Legends) : Je souhaitais rappeler l’existence de ce jeu de rôle à l’ambiance particulièrement glauque, gore, grasse. Prévu pour arriver en Early Access cette année, je l’attends depuis un moment et je place beaucoup d’espoirs pour lui.


King Arthur: Knight’s Tale (NeocoreGames) : Encore un peu de tactical à la XCOM ? Cette fois-ci, c’est la légende arthurienne qui s’y colle, ambiance Dark Fantasy. Kickstarter en cours.


Möbius Front ’83 (Zachtronics) : Chez Zachtronics, on sait décidément tout faire. Après les jeux de réflexion de grande qualité ou le visual novel avec Eliza, les voilà qui s’attaquent au jeu de stratégie. Les connaissant, on voit mal comment ils pourraient se rater.


Terra Invicta (Pavonis Interactive) : Marre des jeux à la XCOM ? Jouez plutôt à l’original ! Développé par les auteurs du mod Infinity War, ce jeu sera sans surprise un jeu de stratégie / tactique. Il s’est fait violemment financer sur Kickstarter avec dix fois la somme demandée récoltée. Le passage de moddeur à studio à part entière n’est pas toujours de tout repos, alors souhaitons leur le meilleur.


A Long Journey to an Uncertain End (Crispy Creative) : Si personne ne s’était demandé ce que donnerait FTL mixé à un visual novel, on en verra le résultat dans ce jeu de stratégie / exploration / gestion d’équipage qui ne sera pas avare en personnages haut en couleurs. Développé par des anciens d’Obsidian et de TellTale, je vous laisse en tirer la conclusion qui vous convient.


Life of Delta (Airo Games) : Point & Click robotique dans un univers post apocalyptique qui m’a l’air bien sympathique, et je vais m’arrêter là pour les rimes.


En vrac


Le traditionnel récap des meilleures sorties de septembre sur Steam, avec évidemment Crusader Kings III, le Donjon de Naheulbeuk ou encore Hades.


Un petit top 5 des jeux d’aventure à venir en novembre par les Adventure Gamers :


STASIS va avoir une suite. Je vous mets le trailer même s’il ne montre rien, et le lien vers le site qui ne montre rien pour faire bonne mesure.

http://www.stasis2.com


Cette review de Pendragon par le toujours brillant magazine Unwinnable est à la fois originale et parfaitement représentative du jeu (en anglais).

https://unwinnable.com/2020/10/26/write-your-own-pendragon-review/


RIOT Games s’attaque au jeu d’aventure avec combats en tour par tour dans l’univers de League of Legends avec Ruined King. Le trailer ci-dessous ne contient évidemment aucune trace de gameplay.


Une petite analyse littéraire en anglais de The Last of Us: Part Two, pas inintéressante.


Dernier épisode en date de la série en anglais The History of Isometric CRPG, avec Wasteland 2 (et 1).


Bravo les gars, des joueurs de CS:GO bannis pour avoir parié sur leurs matchs.

https://www.gamesindustry.biz/articles/2020-10-26-cs-go-pro-players-banned-for-betting-on-themselves


Twitch a vu Alexandria Ocasio-Cortez faire péter les scores lors de sa partie d’Among Us ; il faut s’attendre à voir d’autres opérations de ce genre entre les politiques et les jeux vidéo.

https://www.gamesindustry.biz/articles/2020-10-23-aocs-twitch-stream-is-a-milestone-for-games-and-for-politics-opinion

Sur le même sujet des politiques et des jeux vidéo, petite anecdote rigolote :


Twitch, toujours, retour cette fois sur la vague de violence sur les vidéos de créateurs suite aux requêtes des maisons de disque.

https://www.gamesindustry.biz/articles/2020-10-21-twitch-mass-deletes-videos-after-thousands-of-requests-from-music-labels

Mais surprise, Twitch lui-même est accusé par les mêmes de ne pas suivre les règles sur le copyright.

https://www.gamesindustry.biz/articles/2020-10-28-music-industry-organisations-slam-twitch-in-open-letter


On reste dans la politique mais des années 80 : comment des jeux vidéo ont servi de support à la révolte dans l’ancienne république soviétique de Tchécoslovaquie.

https://arstechnica.com/gaming/2020/10/how-indiana-jones-fought-the-communists-and-led-an-era-of-activist-video-games/


Allez, on se revoit très vite parce que de toute façon, vous n’avez nulle part où aller, bande de confinés. Et si vous voulez ressortir un jour sans un connard de virus qui nous tourne autour, ressortez plutôt le #RestezChezVous. De toute façon il fait un temps pourri. Et bon courage à tous.

Ruvon

Chaologue pas encore retraité, traître renommé, survivant accompli. Mon domaine, c'est le jeu vidéo, du FPS hardcore au point&click niais, et depuis toujours amoureux du tour-par-tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *