Manifs et Stations

Vous faites peut-être partie des millions de chanceux qui prennent le métro parisien chaque jour. Dans l’air frais des quais qui charrie les odeurs d’urine au petit matin, des noms luisent sur la faïence lisse. Des “Grands Noms”, souvent.  Avec Manifs et Stations, Laurence De Cock et Mathilde Larrère nous emmènent voir derrière ces grandes lettres. D’Alésia aux meurtres policiers de Charonne en 1961, en passant par la Commune de Paris, le binôme d’historiennes marque l’arrêt pour les petits noms et les foules.

Manifs et Stations

Au fil des stations, elle nous livrent l’histoire de la rue, des ouvriers, des révoltées plus destinés à la fosse commune de l’anonymat qu’aux projecteurs des animateurs télé royalistes. Les “Détricoteuses” de Mediapart nous rappellent ainsi que l’histoire est chaude, vivante. En témoigne le chapitre final consacré aux agents RATP tout au long du XXe siècle, jusqu’à Irène, élue du personnel tabassée par un CRS en janvier 2020. Le format proposé par les Éditions de l’Atelier en fait un parfait livre de chevet (comptez 4-5 pages par station) qui se paye le luxe d’être richement illustré. Un ouvrage à garder dans un coin de votre tête pour vos idées de cadeaux de Noël.

Manifs et Stations – le métro des militant-t-es

Laurence De Cock et Mathilde Larrère

Les Éditions de L’Atelier

Parution : juin 2020

208 pages, illustré

16€

Bofang

J'écris pour justifier le temps perdu à jouer pendant que d'autres montent des start-up.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *