Beacon Pines

Je me suis plongée dans la version finale de Beacon Pines, une aventure narrative dont Bofang vous avait fait une preview. Pour éviter de trop répéter ce que mon collègue vous avez déjà expliqué, je vous invite à aller jeter un œil à sa preview avant que je vous livre mes impressions sur le jeu complet.

Bofang l’avait parfaitement décrit comme « Stranger Things avec des peluches ». Sous son apparence complètement adorable, Beacon Pines cache une histoire plutôt sombre. Les visuels contrastent un peu avec l’histoire mais le tout se mélange très harmonieusement pour nous livrer une aventure à la fois cozy et mystérieuse.

Outre l’aspect artistique, l’autre point fort du jeu, c’est bien entendu son gameplay. La mécanique d’arbre à choix multiples marche très bien pour cette aventure narrative. Les choix dépendent donc de mots-clés que vous débloquez au cours de l’aventure. Tous ceux compatibles avec un nœud choisi n’étant pas forcément disponibles au moment ou vous rencontrez ce choix pour la première fois, vous pourrez naviguer l’arbre des choix à n’importe quel moment pour visiter un autre chemin.

Plusieurs de ces branches mènent bien entendu à une mauvaise conclusion de l’histoire, mais pas à un Game Over. Au lieu de ça, vous serez invités par la narratrice à rembobiner et essayer une nouvelle branche de l’histoire. Petit à petit, vous déverrouillerez les mots clés qui vous permettront d’atteindre la fin réelle de l’histoire.

l'histoire commence

Cette mécanique, qui aurait très bien pu se révéler répétitive, est en réalité parfaitement exécutée. L’aventure n’étant pas très longue (5-6h au total), le jeu ne tombe jamais dans cette impression de répétition et donne au contraire envie d’explorer chaque possibilité qui s’offre à nous. Beacon Pines rafraîchit donc le genre des histoires à choix multiples et autres aventures narratives. J’ai totalement accroché à ce gameplay et j’espère que les développeurs de chez Hiding Spot nous emmèneront dans d’autres aventures sur ce même concept.

En plus de tout ça, le jeu est bien fini et je n’ai rencontré aucun bug lors de ma partie. Vraiment, même en cherchant bien, je n’ai pas de vrai reproche à faire à Beacon Pines, et quelque part ça fait plaisir. Dernièrement, beaucoup de jeux que j’ai apprécié entraient dans la catégorie des « oui, mais », le mais tombant souvent sur des finitions approximatives. On en est bien loin ici.

Bienvenue à Beacon Pines

Au final, le seul demi-reproche que j’aurais à faire au jeu, c’est qu’il est presque trop court. Ou tout du moins que j’en aurais bien repris un peu plus. Ceci étant dit, j’ai apprécié chaque minute passée en jeu. Beacon Pines est donc mon gros coup de cœur de cet automne, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Site officiel

Développeur : Hiding Spot

Éditeur : Fellow Traveller

Plateforme : Steam, Gamepass, Switch, Xbox

Date de parution : 22 Septembre 2022

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *