Pest Control

Il y a des jeux avec lesquels il est inutile de tourner autour du pot avant de donner un avis. Pest Control en fait partie. Il est un mauvais jeu comme il en existe beaucoup trop sur Steam. Il enfile les défauts comme un joaillier des perles sur un collier. Trop pour tous les lister et je n’ai pas envie de faire un article à charge pour un jeu qui mérite seulement d’être oublié alors je vais essayer d’écrire sur ce qui pourrait vous plaire.

Pest Control est un jeu où l’on contrôle un exterminateur de parasites au sens large (rats, araignées, mouches tueuses ou autres joyeusetés que la bienséance m’interdit de nommer). Foncièrement original dans son pitch/concept puisqu’il arrive assez rarement de jouer un personnage dont le métier penche plus vers le dégoût poli que l’excitation de vivre sa vie. En cela, le jeu réussit à apporter une originalité pas si fréquente dans le domaine du jeu vidéo. De plus, le jeu offre la possibilité de découvrir le métier à travers différents lieux comme une maison, un jardin et autres environnements pour apporter de la variété.

Ensuite, ce qui aurait pu n’être qu’un bête Beat Them All où le joueur exterminateur se verrait amené à taper sur tous ces parasites en mode no brain est en fait un jeu au tour par tour où les points d’action remplacent ladite action afin de remplir des contrats qui vous apporteront fortune et gloire. Intéressant sur le papier et original de combattre des rats non mutants et des araignées dans une maison avec différents outils. Serez vous un exterminateur efficace en éliminant les menaces sans aucun remord ou préférerez vous en capturer la majorité pour les libérer sur la maison voisine afin de faire fructifier votre commerce ? Voilà le genre de dilemme que pourrait vous proposer Pest Control.

Pour pimenter le tout, le jeu offre la possibilité d’améliorer sa petite entreprise avec du craft, un marché noir et même d’améliorer son personnage en faisant du sport à certains moments de la journée. Riche dans ses possibilités, Pest Control donne dans la quantité pour satisfaire des joueurs exigeants et souhaitant personnaliser au maximum leur expérience de jeu. De plus, il offre énormément de missions avec des modes différents pour emporter le joueur dans une aventure qui n’a aucun égal.

Les graphismes et la musique sont en adéquation avec l’ensemble. Une musique qui remplit les oreilles tout le long et des graphismes qui se concentrent sur l’essentiel. Seul le terrain de jeu est modélisé et rien ne peut venir distraire le joueur dans sa quête de gloire dans l’extermination des parasites. La carte pour choisir ses missions tout comme les différentes pièces du hub sont pensées pour garder l’attention du joueur sur leur fonction. Pas de fioritures, ni de jolies textures pour s’extasier. Pest Control est là pour nous immerger dans le monde de l’extermination.

En conclusion, Pest Control est un jeu que je ne voulais pas aimer. Le boss a insisté longtemps pour que je cède et balancé une clé à la volée pour que je finisse par installer les 26 go d’un jeu qui, comme pour certains blockbusters, me fait me demander où sont passés les 25,9 go en trop. Est que Pest Control peut plaire ? Oui, à un certain public.

Genre : Simulation tour par tour d’exterminateur de nuisibles

Développeur : EON46

Editeur : Ritual Interactive

Date de sortie : 15 Juillet 2021

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Machiavel

Toujours à l'affût de ce qui peut piquer ma curiosité, peu importe le domaine avec une légère préférence pour les jeux vidéo, le cinéma, la littérature, les séries TV, les jeux de société, la musique, la gastronomie, les boissons alcoolisées et quelques autres petites choses . Ma curiosité est telle le tonneau des danaïdes, sans fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *