Megaquarium: Architect’s Collection

Après que nos Belges aient testé le jeu de base et son premier DLC, me voici chargé de vous parler du deuxième DLC de Megaquarium : Architect’s Collection. Est-il indispensable comme le précédent ? Vous donnera-t-il envie de relancer le jeu une fois la campagne finie ? Machiavel aimera-t-il un jeu avant la fin de l’année 2021 ? Autant de questions auxquelles on va essayer de répondre.

Alors que Freshwater Frenzy vous laissait faire mumuse avec les poissons, Architect’s Collection vous propose de plutôt jouer avec… l’architecture de vos aquariums. Etonnant hein, je suis sûr que vous ne l’avez pas vue venir celle-là. Bon, il propose en parallèle 15 nouveaux poissons et crustacés mais ça n’est pas son but ultime. Non, ce que ce DLC vous propose, c’est de gommer le côté générique de vos créations. Vous savez, les alignements de bassins sans âme, où malgré tous vos efforts de composition vos poissons n’étaient pas mis en valeur.

Réjouissez-vous car pour la modique somme de 6.59€, vous allez pouvoir créer de superbes parcours qui raviront vos visiteurs et provoqueront l’émerveillement de votre partenaire. Oui je semble moqueur. Et honnêtement je l’étais lorsque j’ai lancé le jeu (dont j’avais déjà fini la campagne à sa sortie). Jusqu’à m’apercevoir que trois heures s’étaient écoulées et que je n’avais pas fait la moitié de ce que je voulais faire dans ma partie bac à sable.

Parce que non, Megaquarium n’est pas le jeu de gestion hardcore dont vous rêvez et non la gestion de l’aquarium n’est pas bien difficile. Mais il y a quelque chose de fascinant à poser ses bassins, à les remplir de poissons, crabes et autres tortues en faisant attention à ce que tout ce petit monde cohabite bien et à satisfaire leurs besoins.

Et quand on a un petit quelque chose qui tourne bien, on peut s’intéresser aux nouveautés et travailler sur les lieux eux-mêmes. Mettre des ponts, des tunnels ou des arches avec des sens de circulation pour guider les visiteurs et leur faire cracher un max de thunes proposer le parcours le plus agréable possible. Tenter de relever les nouveaux défis (principalement liés au prestige apporté par ces éléments de décor). Aménager de nouvelles salles, imaginer des spots agréables où vos visiteurs se reposeront.

C’est très plaisant et permettra de rompre un peu avec l’agencement quasi-militaire des allées bien rectilignes du jeu de base. Même si la customisation n’est pas au niveau d’un Park Architect, nos aquariums semblent plus chaleureux même si toujours un peu moches quand même. C’était le parti pris du jeu de base et ça ne pourra malheureusement pas être changé, tout comme cette interface qui nécessiterait encore quelques ajustements.

Alors, Architect’s Collection est-il un DLC indispensable ? Pour son prix et si vous n’avez pas fini la campagne ou si vous l’avez finie depuis tellement longtemps que vous avez oublié le jeu, alors oui. Les ajouts ne sont pas fabuleux mais il fallait les faire. On aurait aussi aimé encore plus de poissons, plus de décors, plus d’un petit peu tout, mais en l’état cela permet de se relancer avec plaisir dans un jeu qui ne deviendra jamais un classique mais qui a la chance d’être le seul sur son créneau. Ce qui n’est pas rien dans cette catégorie surpeuplée.

Développeur : Twice Circled

Editeur : Twice Circled

Date de sortie : 11 novembre 2021

Prix : 6.59€

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Harvester

Collectionneur compulsif et un peu trop passionné, accumule jeux et livres en essayant d'entraîner un maximum de gens dans ses vices...