Dungeon Drop

« – Parce que la vie n’est pas faite que de tentacules et de grands anciens ! 
– Pardon chef, mais t’es sûr de toi ?
– Oui.
– Enfin quand même là… Comment dire…. Tu me repousses en enfance non ?
– Va jouer avec tes cubes et fais-moi un papier dessus ! »

Voilà à peu près (cette intro est garantie 100 % pas vraie) comment je me retrouve avec cette drôle de boîte entre les mains, et un nouvel article à rédiger dans les pattes.

Même la boite a la forme d’un cube !

Dungeon Drop, c’est de nouveau un jeu de société qui a pris son envol grâce à Kickstarter. Et pas de chance pour moi, il était en cours de financement lors de ma fièvre acheteuse. J’ai donc rapidement franchi le pas de la contribution. Et quitte à faire, j’ai fait « all-in » comme on dit dans le milieu (et un peu sur les côtés aussi). Là vous vous demandez sûrement «mais qu’est-ce qui lui a tant plu dans cette boîte, à cet idiot ?». Et bien je vous réponds tout d’abord «Wow ! Un peu de respect hein !». Mais surtout, l’idée de base du jeu est originale. Et l’originalité par les temps qui courent, c’est un bien plutôt rare. Ici, pas de jeu de cartes, pas de jets de dés (enfin très peu). Ici on jette des cubes et on les ramasse. Le concept est donc simple, original, et très amusant.

Une version Deluxe

Au début de la partie, les joueurs reçoivent (au hasard) une carte « race » parmi les 15 disponibles (nain, elfe…). Chacune a un score d’initiative qui donnera l’ordre de jeu de la 1re manche. De plus, chacune dispose d’une capacité particulière qu’il sera possible d’utiliser lors de son tour. Puis, on associe chaque « race » à une « classe », de manière aléatoire également. Il en existe 10 (magicien, guerrier…) et chacune a une compétence propre. Cette compétence, à l’instar de la capacité de race, sera utilisable pendant son tour de jeu. Enfin, toujours au hasard, chaque participant reçoit une quête qu’il gardera secrète jusqu’à la fin. Les quêtes sont déterminantes dans la manière de compter les points à la fin et peuvent parfois même donner un bonus. Une fois ces différentes cartes distribuées, on peut préparer le terrain de jeu. Il suffit de placer tous les cubes de petite taille dans la boîte du jeu avec le gros cube rouge « dragon » ! Une fois tout ce beau monde dans la boite, on la renverse au-dessus de la table de jeu : le donjon est créé !

Le donjon est prêt, le dragon aussi !

À partir de là, c’est chacun pour soi. Une partie se déroule en 3 manches. Chaque protagoniste joue 1 fois par manche, l’un après l’autre. Le tour d’un joueur se décompose en 3 étapes. En premier lieu, l’exploration. Le joueur pioche dans la boite X gros cubes (X variant selon le nombre de joueurs), puis les lâche au-dessus du donjon. Viens ensuite la phase d’action, durant laquelle il peut activer l’une de ses compétences au choix. Enfin le pillage ! On délimite la « pièce » du donjon qu’on va vider en choisissant 3 cubes gris représentant les piliers de la salle. Ensuite, on ramasse les cubes présents dans celle-ci. Chaque cube « monstre » ramassé fait baisser la santé du joueur. Une fois que chaque joueur a vidé une salle du donjon, l’ordre pour la manche suivante est fixé en fonction du poids de butin transporté. Et ainsi de suite jusqu’à la fin de la 3e manche. Une fois celle-ci terminée, les joueurs révèlent leurs quêtes et le comptage des points commence !

4 Aventuriers et leurs quêtes

Les règles de Dungeon Drop sont simples, les parties rapides et plusieurs variantes sont possibles. Ainsi, la variante « travail d’équipe héroïque», dans laquelle chaque joueur pourra poser son meeple dans le donjon AVANT qu’un autre joueur ne donne les contours de la salle qu’il souhaite vider. Si le meeple est ramassé, on progresse sur une grille de score. Enfin, il existe un mode solo qui propose d’enchaîner les donjons afin de marquer un maximum de points. Confinement oblige, et mes lutins n’étant pas encore en âge de lire (et donc de jouer correctement), j’ai surtout joué en solo. C’est un jeu sur lequel je reviens facilement et toujours avec plaisir tant il est original dans son gameplay. La mise est en place est rapide et le jeu très amusant. Dungeon Drop est donc un bon party-game qui a de plus l’avantage de pouvoir se partager facilement même avec des joueurs occasionnels.

Alors que l’article vient d’être planifié, une nouvelle actualité a été publiée sur la page Kickstarter du projet. Dungeon Drop est officiellement disponible sur Tabletop Simulator (TTS pour les intimes) pour un peu moins de 4€. Un bon plan pour ceux qui voudraient tester le jeu avant de passer à la caisse !

Auteur : Scott R. Smith

Illustrations : Marilia Nascimento

Développement : Jason Miceli & Scott R. Smith

Editeur : Phase Shift Games

1-4 joueurs

8 ans et +

20 minutes environ.

Flad

CM 24h/24, rédacteur le reste du temps.

Commentaires fermés.