Destroy All Humans! 2 Reprobed

Décidément, après Saints Row et Orcs Must Die! 3 j’enchaîne sur les jeux tout en finesse ! Hasard du calendrier ou une phase de « j’ai pas envie de réfléchir devant mon écran », allez savoir. Et heureusement pour moi, après les deux bonnes surprises citées ci-dessus, j’ai la joie de vous annoncer que l’adage se vérifie : jamais deux sans trois, Destroy All Humans 2 Reprobed est un excellent passe-temps.

Vous remarquerez la pirouette – cacahuète – quant à la non-affirmation comme quoi Destroy All Humans 2 Reprobed est un excellent jeu. Car n’ayons pas peur de regarder la réalité en face : ce serait bien exagérer ses qualités et surtout un sale coup bas pour beaucoup de jeux (bien plus aboutis) sortis ces dernières années.

Comment ça trop coloré ?

Parce que comme votre culture vidéoludique n’a d’égale que la taille de la bibliothèque Steam de Baalim (mais si c’est un compliment, croyez-moi), vous savez que c’est un remake d’un jeu sorti en 2006, si ma mémoire Wikipedia ne se trompe pas.

J’avoue que non, je n’ai pas joué à l’original. Ni au premier volet d’ailleurs. Je ne sais pas pourquoi, je devais avoir un rhume à ce moment-là, ou alors j’étais sur un énième RPG, allez savoir. Toujours est-il que j’aborde ce jeu avec un regard neuf et innocent. Ce qui a failli lui valoir un gros autocollant « sorti 8 ans trop tard ».

Mais journalisme total oblige, j’ai persévéré dans les aventures délirantes de Crypto devant contrecarrer à travers le monde les plans machiavéliques du KGB, durant les années 60. Sachant que Crypto n’est pas votre héros habituel d’open world mais un alien obsédé ayant infiltré avec succès la Terre.

Les références au premier opus sont nombreuses mais le scénario comme les blagues étant au niveau des pâquerettes, il n’est pas bien dur de raccrocher les wagons.

On a donc un alien, des agents du KGB, des hippies (et non, pas de Ruvon dans le jeu malheureusement) et… des armes à la con. Super important ça les armes à la con, surtout quand on est constamment en train de remplir les objectifs les plus idiots qu’il soit.

Si l’électrocution et la crémation sont des outils disponibles pour vous défaire de vos ennemis, vous trouverez rapidement qu’il est bien plus classe de les faire danser ou de les envoyer voler au loin, voire de leur balancer des météorites ou de tester sur eux votre sonde anale. Finesse, finesse !

C’est d’ailleurs une grande force du jeu, cette recherche constante du meilleur moyen de foutre un maximum de boxon le plus rapidement possible, et ce malgré une IA basique, qui est malheureusement un point qui a du mal à évoluer dans les open worlds.

Et ça m’emmène directement à la partie qui fâche : Destroy All Humans! 2 étant sorti en 2006 et cette version Reprobed n’étant qu’une mise à jour aux standards techniques actuels, force est de constater que le gameplay est très très daté. C’est terriblement basique, les missions consistent bien souvent à aller quelque part, plus ou moins discrètement, et à casser ou tuer tout ce qui se présente. Il y a un peu d’infiltration (on peut prendre possession des PNJs) mais c’est très basique et répétitif.

Le gameplay n’est pas non plus au sommet de son art, avec des contrôles un peu patauds en monde « balai dans le fondement ». Donc si vous cherchez de la nouveauté en termes de gimmicks open world, passez votre chemin en hurlant.

Par contre, si vous voulez un jeu d’action idiot et porté sur la chose, alors là je vous conseille de rester encore un peu. Parce que malgré tous ses défauts techniques et ses bugs (je m’estimais épargné jusqu’à une phase de retours bureau assez déplaisante), Destroy All Humans! 2 Reprobed fait partie de ces titres qui nous font beaucoup ricaner et surtout lever les yeux de l’écran des heures après l’avoir lancé. Parce qu’on a voulu faire une dernière mission secondaire. Parce qu’on cherche de quoi améliorer une arme ou tout simplement parce qu’on veut voir à combien de soldats on peut survivre.

Et ça marche, on court partout, on prend possession des passants, on reste atterré (avant de quand même ricaner un peu) devant les blagues qui feraient passer Austin Powers pour raffiné et on s’amuse. Pas grâce au scénario, pas grâce au feeling des armes (qui est quelconque) ou même à la partie open world, qui n’est pas folichonne.

C’est donc encore une fois un avis en « débrouillez-vous » que je vous livre, même si tout au fond de moi je sais : vous êtes restés jusqu’ici donc c’est que quelque part les couleurs criardes, le look ridicule des personnages et la perspective de leur faire des trucs inavouables vous titille. Non, inutile de l’avouer à voix haute, cela peut rester notre secret.

Sachez donc que Destroy All Humans 2 Reprobed est là, prêt à assouvir vos pulsions les plus malsaines idiotes. Il n’est pas beau, ni stable. Ni génial. Le scénario est totalement barré et son monde stéréotypé avec ces 6 modèles de PNJ ne vous décrochera pas la mâchoire. Mais il est là et il reste un excellent passe-temps grâce à ses armes rigolotes, ses personnages politiquement incorrects et ses missions vraiment, mais vraiment débiles.

Genre : Action

Développeur : Black Forest Games

Editeur : THQ Nordic

Date de Sortie : 30 Août 2022

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Harvester

Collectionneur compulsif et un peu trop passionné, accumule jeux et livres en essayant d'entraîner un maximum de gens dans ses vices...