Field of Glory II: Medieval – Swords and Scimitars

Après un premier DLC qui se focalisait sur la reconquête de l’Espagne Maure, Swords and Scimitars promène le joueur plus à l’Est. L’empire Byzantin, les terres de la première croisade et les Balkans seront au centre de cet extension qui va encore plus étoffer le jeu de base Field of Glory II: Medieval. Pour les retardataires, FoGII:M pour les intimes, est un wargame qui a pour particularité de reproduire le jeu de figurines sur table dont le jeu tire son nom. On se déplace donc sur des cases et non des hexagones même si l’orientation diagonale est, elle, possible.

Ambush ! Mon flanc droit est débordé et en plus je me prends des bombes dans la tronche

Comme d’habitude le contenu est assez solide : 20 nouvelles nations, 35 unités supplémentaires (dont des éléphants et des troupes qui lancent des bombes), 41 listes d’armées, 8 nouveaux scénarios, 4 campagnes, etc. Les afficionados du jeu auront donc de quoi se mettre sous la dent pour augmenter une durée de vie déjà bien fournie. Pour les néophytes ou les joueurs occasionnels, le gain est moins visible. D’ailleurs le manque de code couleur ou de présentation via l’interface des nouvelles unités fait qu’on risque de ne pas trop savoir ce qui est nouveau et ce qui ne l’est pas si on ne lit pas la page de présentation du titre.

Il a trébuchet, chef !

Le DLC s’accompagne d’un patch qui amène la possibilité de faire un nouveau type de bataille, les embuscades. Celles-ci sont bienvenues pour amener un peu de variété dans un jeu où il faut bien l’avouer, on se place souvent en ligne afin de tenter de percer la ligne adversaire. Les embuscades lorsque vous êtes du côté du « surpris » peuvent faire assez mal avec un de vos flancs tout de suite désorganisé et au contact. Bref c’est une variété bienvenue dans un jeu dont le gameplay reste assez monolithique. La part belle est toujours faite à la cavalerie contrairement à l’autre titre Field of Glory II qui se focalise lui sur la période antique.

Le soucis du détail reste toujours appréciable.

On a donc à nouveau ici un DLC au contenu solide, qui sans être indispensable ni révolutionner le titre, va plaire à tous les fans de la première heure, les amateurs de figurines et ceux qui apprécient de rouler sur l’ennemi dans un décor plus oriental. Le gameplay est toujours efficace : il faut se focaliser sur plusieurs sources de dégâts (en général à distance) et l’orientation des troupes et des attaques pour espérer faire s’écrouler un flanc ennemi avec des déroutes en cascade.

Développeur : Byzantine Games

Editeur : Slitherine Ltd.

Genre : Wargame, jeu de figurines

Date de sortie : 23 Septembre 2021

Prix : 12,49€

Page Steam

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

SA_Avenger

Le Belge taciturne du groupe, pas fan de quoi que ce soit mais touche-à-tout aux goûts éclectiques, amoureux du cinéma, de littérature et de chanson française à texte, bref un nostalgique invétéré. Ancien beta testeur hardcore, je joue encore régulièrement à des jeux obscurs aux règles complexes que je termine d'ailleurs rarement.