The Legend of Tian Ding

The Legend of Tian Ding fait partie de ces jeux qui passent sans que l’on y prête attention. Il suffit d’un « update » du boss pour aller voir de quoi il retourne derrière ce titre bien mystérieux. Des évaluations très positives sur Steam, un visuel aguicheur et la promesse de découvrir une partie de l’Histoire de Taïwan auront fini de me donner envie de prendre ma manette pour botter des culs.

Le jeu nous permet d’incarner Tian Ding, un héros taïwanais qui a connu de multiples versions de son histoire selon qui la raconte : Robin des Bois pour les uns, voleur pour les autres… Dans cette version vidéoludique, le côté Robin des bois est mis en avant avec un Tian Ding volant aux riches très méchants pour donner aux pauvres très vieux et avares en bonus. L’histoire est plutôt intéressante et permet au joueur d’en apprendre un peu plus sur Taïwan alors sous domination japonaise au début du XXème siècle.

On sent aussi une volonté des développeurs de ne pas en faire une simple toile de fond pour leur jeu. Appréciable sur le papier sauf qu’en jeu, malgré une mise en scène dynamique et variée, les tunnels de dialogues sont très longs et le format série TV par chapitre avec récapitulatif dilue énormément les phases de gameplay. De plus, si vous êtes anglophobes, c’est la punition pendant plusieurs dizaines de minutes avant de retrouver une partie gameplay plus profonde que de suivre les flèches et/ou d’utiliser le voyage rapide.

Côté gameplay, nous sommes dans un format très classique d’action aventure en 2D fait avec de la 3D. On va à droite, à gauche. On monte, on descend dans des environnements étriqués. Rien de novateur même dans les combats avec un panel de mouvements classiques pour le genre, une barre d’endurance, des bonus permanents sous la forme de talismans. A noter, la possibilité de prendre les armes des adversaires pour leur montrer comment s’en servir de manière optimale.

Les combats de boss sont bien mis en scène et très lisibles. L’aspect plateforme n’est pas en reste avec un petit grappin et un brin de dextérité pour atteindre certains bonus bien utiles. Le jeu étant assez généreux en quantité (pas en qualité tellement les pourcentages d’amélioration sont petits), les possibilités d’améliorer Tian Ding sont nombreuses et le jeu se veut suffisamment accessible pour ne pas cacher les passages facultatifs aux joueurs qui n’ont pas envie de passer deux heures dans chaque niveau à tester tous les murs.

Visuellement et musicalement, le jeu propose une vraie identité assez marquée. Personnellement, j’aime beaucoup et cela permet de proposer un jeu agréable à l’œil sans devoir vendre les organes de sa progéniture pour investir dans une nouvelle CG. On sent que le budget est modeste, mais on s’immerge assez facilement dans la vision (hagiographique) des développeurs de l’histoire de Tiang Ding. La musique est un petit régal pour les oreilles et augmente l’immersion dans l’univers.

En conclusion, The Legend of Tian Ding n’est pas un grand jeu et il ne changera pas la face vidéoludique du monde. Il a pour lui une histoire méconnue, mais intéressante à découvrir et un gameplay qui fait le job. À petit prix, il mérite clairement de lui donner sa chance et qui sait, peut être que vous vous intéresserez à la légende de Tian Ding.

Genre : Action/Aventure Taïwanais

Développeur : Creative Games and Computer

Editeur : Neon Doctrine

Date de sortie : Octobre 2021

Prix : 19,99€

Plateformes : Steam, Switch

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Machiavel

Toujours à l'affût de ce qui peut piquer ma curiosité, peu importe le domaine avec une légère préférence pour les jeux vidéo, le cinéma, la littérature, les séries TV, les jeux de société, la musique, la gastronomie, les boissons alcoolisées et quelques autres petites choses . Ma curiosité est telle le tonneau des danaïdes, sans fond.