SNK 40th Anniversary Collection

Il est un temps que les plus jeunes d’entre vous n’ont pas connu, où Sig avait encore des cheveux et où certaines consoles coûtaient un bras et le PEL des parents. En ce temps-là, pas de promos Steam avec des Visual Novels pornos à 0,38€, il fallait acheter en magasin les jeux. Vous vous rendez compte, se déplacer jusqu’à un lieu bondé, baver devant des rayons fournis et repartir avec l’heureux élu. Un jeu qui vous durerait des mois. C’était le bon vieux temps et, tout en haut de la chaîne alimentaire, trônait SNK et ses consoles hors de prix. Neo Geo. Deux mots qui en ont fait rêver plus d’un ! Le fabricant Japonais avait aussi envahi les salles d’arcade et on mangeait du Beat ’em All et autres shmups à tous les râteliers.

Le bon vieux temps, à l’instar des cheveux de Sig, s’étant fait la malle, si vous voulez avoir la joie de posséder une de ces consoles mythiques (et je ne parle pas des jeux), il va falloir, en plus du PEL, sacrifier les économies pour les études des gosses et l’héritage de Tata Gisèle. Ou, et c’est quand même un peu le sujet de cet article dont l’intro n’en finit pas aidez-moi je ne sais pas comment m’en sortir, acheter SNK 40th Anniversary.

Avec cette simple galette, vendue à un prix raisonnable pour une fois, à vous les gloires d’antan sur votre console next-gen-qui-est-current-gen-en-fait. Imaginez-vous vous retrouver avec tous vos potes sur le canapé et vous latter la gueule sur un petit King of Fighters ! Là normalement vous fermez les yeux et essayez d’imaginer pourquoi diable vous feriez venir des gens chez vous pour jouer. Quelle idée ! D’ailleurs, vous n’avez jamais rencontré le moindre de vos contacts Steam/PSN/XBoxLive. C’est moche mais rendez-vous à l’évidence : c’était mieux avant. Revenons quand même à nos moutons. Je ne sais pas ce que j’ai aujourd’hui, impossible de me concentrer. Peut-être est-ce la présence dans la pièce à côté de Machiavel hurlant avec sa horde de nains de jardin autour d’un énième jeu de société pour les 3-6 ans. Ou des effluves des « cigarettes » de Ruvon. Enfin bref, où en étions-nous ? Ah oui, la compil SNK sur consoles. Alors que vous étiez en train de rêver de jouer à KoF, Samouraï Shodown et autres Metal Slug, il faudra vous contenter de Crystalis, Paddle Mania ou Psycho Soldier. Hein ? Quoi ? Mais où sont les jeux légendaires ? Si la réponse que me souffle Sigarrett est aussi évidente qu’obscène, force est d’avouer que la déception prime quand on découvre la liste complète : Alpha Mission, Athena, Crysalis, Guerilla War, Ikari Warriors, Ikari Warriors II, Ikari III, Iron Tank, P.O.W, Prehistoric Isle, Psycho Soldier, Street Smart, TnkIII, Vanguard, Beast Buster, Bermuda Triangle, Chopper, Fantasy, Munch Mobile, ZMA Wars, Paddle Mania, SAR : Search & Rescue, Sasuke vs Commander, Time Soldiers et World Wars.

Il y a certes du bon, avec par exemple Ikari Warriors (que de souvenirs sur ce titre) ou Prehistoric Isle (que j’ai découvert et qui est excellent) mais ça n’est pas ce que les fans hardcore pouvaient espérer. Toutefois, il faut noter la qualité technique de cette compilation : il y a de nombreux filtres et surtout la possibilité de sauvegarder à la demande. Et étant donnée la difficulté de certains jeux, surtout maintenant que les Trve GamerZ sont devenus des assistés, ça n’est pas du luxe ! Il y a aussi une fonction « rembobiner » qui vous permet de revenir quelques secondes en arrière. Indispensable dans les shmups quand comme moi vous avez les réflexes d’un comateux.

Les titres sont variés, tout comme les genres, la période couverte va de 1979 à 1990 et c’est une bonne chose car cela permet de couvrir une bonne partie du spectre vidéoludique de l’époque. Cerise sur le gâteau, les titres sont bien souvent disponibles en version arcade et console et il y a surtout un musée permettant de découvrir l’historique des jeux, des artworks et autres informations. Du porn pour les retro-gamers en somme.

Cette compilation est donc un demi-succès, ou échec si vous êtes français et passez votre temps à vous plaindre : la liste des jeux n’est pas forcément celle qu’on espérait mais le tout est superbement réalisé, sans la moindre anicroche technique et avec un contenu additionnel conséquent. Une excellente base qui, si elle pouvait être exploitée pour d’autres compilations, ferait un carton à n’en pas douter. Et rejouer à ces vieux jeux m’a donné envie de ressortir ma précieuse Neo geo Pocket Color !

Harvester

Collectionneur compulsif et un peu trop passionné, accumule jeux et livres en essayant d'entraîner un maximum de gens dans ses vices...

2 pensées sur “SNK 40th Anniversary Collection

  • 30 mai 2019 à 10 h 16 min
    Permalink

    J’ai.
    Des.
    Cheveux.

    Et si tu veux te faire une soirée 8 bits, … autant réunir la rédaction de ce torchon numérique.

    • 30 mai 2019 à 15 h 04 min
      Permalink

      On pourra même montrer à Tieff qu’il y avait des jeux vidéo avant Twitch !

Commentaires fermés.