Root

Le conflit dans les sous-bois de Root est sur le point de commencer. Chacune des 4 tribus veut imposer son influence. Chacune a ses compétences propres pour parvenir à ses fins. Mais une seule sortira gagnante. Dans cette partie en mode campagne, il n’y aura que 3 factions présentes. Je serai Le Vagabond. Je ferai face à La Dynastie de la Canopée ainsi qu’à l’Alliance de la Forêt. Pas de Marquise de Chat. Tant mieux. Personne n’aime les chats ! Mais trêve de bavardage, je dois choisir le bois qui me servira de point de départ.

Le calme avant la tempête

La Canopée joue en premier. À l’aurore, elle assigne une clairière Souris à son décret de déplacement. Ensuite, vient le jour. Elle commence par déplacer des guerriers dans une clairière Renard et subit sa première sa crise. Elle devait suivre son dogme et combattre dans une clairière Oiseaux, mais aucun combat n’était disponible. Quand la Canopée est en crise, elle se défausse de son décret (= les actions qu’elle doit faire à chaque tour). Elle perd également des points de victoire (PV) et doit choisir un nouveau dirigeant. Puis c’est le crépuscule. Elle pioche 1 carte puis en défausse une car sa main est déjà pleine (5 cartes maximum).

Le rêve de toute une rédac’

C’est mon tour. Je dois d’abord choisir vers quelle clairière me déplacer. Il y a une ruine à explorer dans cette clairière Lapin. Je m’y rends donc promptement. Le soleil a fini de se lever, je fouille ce vestige et découvre : 1 botte. Cette fouille a pour effet d’épuiser ma torche. Je ne pourrai plus effectuer d’action nécessitant une torche tant que je ne l’aurai pas réparée. Les bottes me permettent de me déplacer. Une botte par clairière si celle-ci est vide ou occupée par une faction qui n’a pas de grief envers moi. J’ai également gagné mon premier PV. Le premier à 30 PV gagne la partie.

La prochaine clairière est occupée par la Canopée. Toutefois, je ne suis pas en guerre ouverte contre elle. De plus, cette clairière pourrait me permettre d’accomplir une quête. J’use donc 1 botte pour m’y rendre. Ma quête requiert d’épuiser 1 botte et 1 sac. J’ai bien ces objets dans mon inventaire. Je peux valider ma quête. Il me reste à choisir ma récompense. Piocher 2 nouvelles cartes ? Gagner 1 PV supplémentaire ? N’ayant que 3 cartes en main, j’opte pour la pioche. Je décide ensuite de passer à la phase crépuscule. Je gagne 1 nouvelle carte, mais dois me défausser d’une (main pleine). Mon tour est terminé.

L’IA joue vite, pas le temps d’un café entre 2 tours

C’est à l’Alliance de la Forêt d’entrer en jeu. Elle déploie trois sympathisants. Le premier ne lui rapporte rien tandis que les deux suivants lui donnent 1 PV chacun. Dans sa deuxième phase, elle décide de fabriquer l’Enclume ce qui lui donne 1 marteau et 1 PV supplémentaire. Elle fabrique également un Attirail de voyage et reçoit 1 botte et 1 PV. Puis, elle utilise sa capacité « Mobilisation » pour ajouter une carte à ses sympathisants. C’est finalement la nuit et elle pioche une carte.

Un peu de craft

C’est de nouveau le tour de la Canopée. Chaque faction jouera ainsi à tour de rôle jusqu’à la victoire de l’une d’elle. Si ce premier tour a été plutôt pacifique, la suite le fût beaucoup moins. En effet, on peut (doit) aussi combattre directement les autres sur le plateau. La bataille se règle alors aux dés parfois accompagnés de bonus/malus donnés par des cartes jouées en cours de partie. Chaque faction a sa propre manière de marquer des points comme je l’avais déjà indiqué dans un précédent article. Et malgré cette asymétrie, le jeu propose un très bon équilibre. Les parties s’enchaînent bien et le style visuel est vraiment mignon.

Baston !

À cela, l’application ajoute une musique très sympathique. Elle accompagne parfaitement le jeu tant elle est à la fois simpliste et envoûtante. Il en est de même pour les bruitages illustrant les différentes actions. En plus d’un tutoriel spécifique à chaque clan, le jeu propose un mode en ligne et un mode local. Dans ce dernier, vous pouvez participer à une campagne avec différents objectifs et niveaux de difficultés qui se débloquent au fur et à mesure de vos succès. Vous pouvez également jouer contre l’IA ou des ami(e)s physiquement présent(e)s grâce au mode « passer et jouer ». Pour un prix modique, c’est un excellent ticket d’entrée à ce jeu. Il existe un DLC (4.99 €) qui ajoute les automates et un mode coopératif pour varier encore plus les parties. Enfin, c’est un bon test pour ceux qui hésitent à franchir le pas de l’édition physique du jeu.

Site officiel : https://www.direwolfdigital.com/root/

Développeur : https://www.direwolfdigital.com

Éditeur : https://www.direwolfdigital.com/

Plateformes : PC (Steam) / AppStore / Androïd / Switch (prochainement)

Prix : 12.49€ sur Steam (au 30/01/2021) et 4.99€ pour l’extension

Date de parution : 24 septembre 2020

Testé sur une version Steam, offerte par Panchocolatine. Encore merci à toi l’ami.

Eiffel-AD

CM 24h/24, rédacteur le reste du temps.

2 réflexions sur “Root

  • 14 février 2021 à 11 h 08 min
    Permalien

    Je suis totalement d’accord pour les chats !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *