Wasteland 3: The Battle of Steeltown

J’avais adoré Wasteland 3 l’an dernier, c’est donc avec une excitation certaine que je me suis plongée dans le premier DLC, The Battle of Steeltown. Retour dans le Colorado post-apocalyptique.

Mais d’abord, un gros patch

Avant d’aborder le contenu du DLC lui même, il est bon de noter qu’une mise à jour importante pour Wasteland 3 a été publiée quelques jours avant la sortie de ce dernier. Celle-ci améliore de nombreux points mais surtout ajoute au jeu de base deux nouvelles mécaniques importantes. La première ajoute le craft au jeu, et avec lui une série de nouvelles armes et armures, dont le fabuleux fusil à guêpes. De nombreux plans sont disponibles, à acheter, looter ou encore acquérir en gagnant des niveaux.

WASP gun
Le fusil à guêpes en action

La seconde était demandée depuis longtemps par les joueurs : l’ajout d’un chenil à la base des rangers. Grâce à celui-ci, plus de crainte de perdre vos animaux de compagnie. Si vous les renvoyez du groupe, vous pourrez toujours les retrouver en retournant au QG. Major Tomcat approuve cette nouvelle fonctionnalité.

Chenil
Bon, mais le DLC alors ?

On y vient, on y vient. Une fois le DLC installé, et votre partie chargée, vous recevez un appel du Patriarche vous demandant d’aller résoudre un conflit dans le complexe industriel de Steeltown, d’où proviennent tous les éléments de technologie dont il se sert pour équiper ses troupes. Une fois le message terminé, vous voila avec un nouveau marqueur au sud de votre carte. En effet, The Battle of Steeltown se passe dans une zone séparée.

L'appel du patriarche

Sans vous révéler l’histoire dans sa totalité, vous arrivez à l’usine au milieu d’un conflit entre deux groupes. Les travailleurs sont en grève et la direction refuse de négocier. Il vous faudra faire des choix pour résoudre la situation et relancer la production. Et comme dans le jeu de base, vous ne ferez forcément pas que des heureux. The Battle of Steeltown introduit un nouveau type d’arme et d’armure et une nouvelle mécanique liée à celles-ci, permettant une approche non létale des combats.

Bienvenue à Steeltown
Bienvenue à Steeltown

La quête est recommandée comme niveau 11 et au delà, sachant que les ennemis s’adaptent à votre niveau. J’y ai joué en milieu de partie avec une équipe de niveaux 15 à 17 et je n’ai pas constaté de difficulté (ou facilité) spéciale. Le contenu du DLC m’a occupée une dizaine d’heures (en comptant la quête principale et la plupart des quêtes annexes), ce que j’ai trouvé honnête pour un peu moins de 12 euros. A noter que les dialogues sont doublés mais, contrairement au jeu de base, ici pas de vue rapprochée des protagonistes durant ces scènes.

un des combats
Des grévistes et des bugs

Globalement, ma première session de jeu a été remplie de bugs. Rien du niveau à ruiner le jeu, mais une série de petits désagréments. Et puis… plus rien. Je ne sais pas si j’ai eu de la chance car il n’y a pas eu de patch, mais mes sessions suivantes se sont déroulées sans aucun problème jusqu’à la conclusion du DLC et mon retour dans le Colorado. Globalement ça a été pour moi une expérience plutôt agréable à part ces 2-3 premières heures, mais déjà l’an dernier je n’avais rencontré aucun des bugs dont beaucoup parlaient.

la pile de papier toilette
Too soon ?
Conclusion

Au final, j’ai aimé ce premier DLC, même si j’ai trouvé que certains points détonnaient un peu avec le jeu de base. Globalement, je pense que ceux qui ont aimé Wasteland 3 aimeront The Battle of Steeltown. J’ai trouvé le DLC, de par son contenu, mieux adapté à être joué en milieu de partie plutôt qu’à la fin de la quête principale du jeu de base. Pour ma part j’ai hâte de voir ce que proposera le second DLC, prévu pour cet été.

Site officiel

Développeur : inXile Entertainement

Éditeur : inXile Entertainement / Deep Silver

Plateforme : Steam, Gog, Microsoft Store, PS4, Xbox One

Date de parution : 3 Juin 2021

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *