Jeux vidéoJouer

The Universim

Dire que les développeurs de Crytivo ont pris leur temps pour sortir The Universim est un bel euphémisme ? Après plus de 5 ans en Early Access, j’étais persuadé que le projet était dans les limbes et qu’on pouvait faire une croix dessus. Mais non, il est enfin là en version 1.0 ! Est-ce que cela valait le coup d’attendre ? Voyons ça.

The Universim est un God Game, un de ces jeux où vous incarnez un rédacteur en chef une créature toute puissante qui devra aider une civilisation à s’épanouir. Les plus anciens d’entre vous ont déjà les yeux perdus dans le lointain, à se remémorer Populous ou Black & White (oui je colle des références préhistoriques si j’ai envie).

Et ils auront raison, le concept de The Universim est globalement le même, avec un peuple démarrant à la préhistoire qu’il faudra guider à travers quatre âges pour atteindre l’âge spatial. Tout un programme, mais rien qui puisse effrayer les amateurs de City Builders.

Enfin, je dis ça mais tous ceux qui recherchent un jeu hardcore devant lequel ils pleureront des larmes de sang peuvent passer leur chemin, The Universim fait dans le mignon tout plein, comme vous pouvez vous en rendre compte en regardant les captures.

C’est coloré, c’est flashy, les créatures sont stylisées, tout comme vos « humains » appelés Nuggets. Bref on lance le jeu pour retrouver le sourire après une dure journée de labeur. Surtout que malgré la myriade d’informations à l’écran, l’interface est claire et on prend très vite ses marques.

Mais pour faire quoi exactement ? De la recherche principalement, grâce à un arbre technologique extrêmement touffu mais relativement linéaire, mais aussi de la construction. Attention, ne pensez pas que vous allez construire des milliers de bâtiments sur toute la surface de la planète. Parce que je ne vous en ai pas parlé mais l’échelle tu jeu est assez particulière : le moindre bâtiment fait – à l’échelle – l’équivalent d’un pays. Donc oui on joue à l’échelle d’une planète, mais tout est très disproportionné.

Mais ça marche plutôt bien et on s’amuse à faire tourner le globe dans tous les sens pour repérer les océans et continents. Et si vous vous posez la question : oui on peut tout paramétrer et parti avec des planètes de différentes tailles.

Donc vous êtes un Dieu, placez ici et là des bâtiments que les gens iront construire et surtout, vous allez devoir épater la galerie. Parce que figurez-vous que certains ne croient pas en vous. Honteux ! Vous allez donc faire de petits miracles – plus ou moins utiles – et accomplir diverses quêtes pour satisfaire vos futurs adorateurs. Et qui dit culte dit prières et qui dit prières dit énergie divine, donc plus de pouvoirs. Télékinésie, foudre, tremblement de terre, averses, soin, il y a du gentil, du méchant, de l’utile et de l’inutile.

Pourquoi du méchant ? Principalement pour calmer les ardeurs des autres peuples qui – sacrilège – ne croient pas en vous. Les pouvoirs ont des effets spectaculaires très bien retranscrits et il est très facile de s’emballer et d’en abuser. Tant que la jauge n’est pas vide…

Parce que sinon il vous faut attendre d’avoir les moyens de vos ambitions et cela peut prendre un moment. Attendre, c’est d’ailleurs quelque chose que vous ferez beaucoup. Attendre d’avoir assez de pouvoir, attendre qu’une recherche soit finie ou que la construction d’un bâtiment s’achève. Ça n’est pas désagréable mais c’est à savoir, The Universim est un jeu très relaxant, vous ne serez pas à courir dans tous les sens pour gérer des catastrophes.

Du fait de son contenu énorme et de son rythme très tranquille, The Universim est un investissement sur le très long terme. Il y a énormément à voir, à trouver ou à rechercher. Les différents âges apportent bien entendu leur lot d’innovations et il faut jongler avec les besoins de vos Nuggets. S’il n’y avait que la planète de départ à coloniser la tâche serait déjà bien chronophage, mais non, Crytivo s’est dit qu’il n’y a pas de raison de voir petit et offre la possibilité de coloniser la galaxie. Rien que ça.

J’avoue ne pas avoir poussé jusque-là, mais je sais que je finissais chaque session sur The Universim avec un sourire, ravi d’avoir pu jouer comme un gamin avec mes Nuggets. Cerise sur le gâteau, même si bien évidemment on est tenté de la jouer écolo et bienveillant, il est tout à fait possible d’être un vrai rédacteur en chef tyran et de ruiner la planète.

The Universim a pris son temps mais est enfin là, disponible pour tous ceux qui cherchent un jeu relaxant et apaisant. J’ai failli écrire « petit » mais ce serait être dans le faux tellement le jeu propose de contenu. Certes on n’est pas dans la gestion hardcore mais si vous êtes à la recherche d’un jeu simple, efficace sur lequel squatter de nombreuses soirées, n’hésitez pas.

Genre : God Game

Développeur : Crytivo

Editeur : Crytivo

Date de sortie : 22 Janvier 2024

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Harvester

Collectionneur compulsif et un peu trop passionné, accumule jeux et livres en essayant d'entraîner un maximum de gens dans ses vices...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *