Jeux vidéoJouer

Into the Emberlands

Il semblerait que ce soit la saison des Early Access tout mignons. Après Cozy Caravan, dans un genre très différent, mais un design qui a également fait vomir un arc-en-ciel à Harvester, j’ai joué à Into the Emberlands, un jeu d’exploration avec des mécaniques de roguelite.

Dans Into the Emberlands, vous êtes un Knack (rien à voir avec les saucisses, je vous rassure), le porteur de lumière, chargé explorer d’un territoire envahi par le Miasme. Vous devrez y collecter différentes ressources que vous ramènerez à votre village afin de le reconstruire peu à peu. Au passage, vous devrez aussi sauver vos congénères perdus dans la nature et les raccompagner à la maison.

Après tout, vous n’êtes pas le porteur de lumière pour rien. Le Miasme se présente sous la forme d’un brouillard dense et toxique. Seules les braises à l’intérieur de votre lanterne vous permettent de vous y frayer un chemin. Chaque pas vous coûte une braise et il vous faudra garder un œil sur votre réserve. La lanterne se remplit à nouveau lorsque vous êtes dans les limites du village. Fort heureusement, vous pourrez aussi trouver des braises à l’extérieur pour prolonger votre expédition. Si par malheur votre compteur tombe à zéro, le Miasme se refermera sur vous. Vous deviendrez alors l’un de ces knacks perdus au cœur des ténèbres.

C’est là où les mécaniques de roguelite entrent en jeu. Après un échec, vous pouvez recommencer un nouveau run. Si les réparations effectuées dans le village sont conservées, toutes vos améliorations (lanterne, sac et porte-monnaie) ainsi que l’intégralité de votre inventaire sont perdus.

Si Into the Emberlands vient juste de sortir en Early Access, il est totalement jouable en l’état. Il souffre cependant de quelques bugs, mais rien d’insurmontable. Le pire auquel j’ai été confrontée (un objectif de quête ne s’affichant pas, rendant le village impossible à améliorer) a été résolu en simplement relançant le jeu. Les autres se classent soit dans des erreurs dans le texte ou des succès qui ne se débloquent pas correctement.

Ce que nous promet l’équipe pour l’évolution du jeu au cours de l’EA, c’est du contenu supplémentaire : de nouveaux personnages jouables (pour l’instant, il n’y en a qu’un de disponible), des animaux de compagnie et surtout de nouveaux biomes pour apporter un peu plus de variété.

Le jeu n’est pas très long (je l’ai fini en moins de 8h) mais le prix est lui aussi vraiment doux (moins de 7€ à plein tarif). Into the Emberlands est une plaisante petite aventure en ce début d’été. Si le concept vous attire, je vous le conseille sans devoir attendre sa sortie définitive. J’ai beaucoup apprécié mon expérience et je m’en referais bien une partie lorsque du nouveau contenu aura été rajouté.

Page Steam

Développeur : Tiny Roar

Éditeur : Daedalic Entertainment

Plateforme : Steam

Date de parution : 19 Juin 2024

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *