Children of Silentown

Pour avoir essayé la démo il y a déjà plusieurs mois années de celà, j’attendais Children of Silentown avec un certain enthousiasme. Ce point & click aux airs burtonesques arrive ce mois si sur Steam et j’ai pu y jouer en avant première pour vous en donner mes impressions.

Children of Silentown suit l’histoire de Lucy, une enfant a priori comme les autres. Oui, mais voilà, Lucy vit à Silentown. Silentown est un petit village assez austère où il ne fait pas bon dévier des règles établies. Car voyez vous, le village est entouré d’une dense forêt où vivent des monstres. Pire encore, une fois la nuit tombée, les monstres entrent dans le village et font disparaître ceux qui auraient le malheur de croiser leur route.

Les disparitions s’enchaînent et les habitants, obsédés par leurs superstitions, semblent accepter que c’est dans l’ordre des choses. Jusqu’au jour malheureux où c’est la mère de Lucy qui ne rentre pas. Et comme pour les autres, personne au village ne semble essayer de la retrouver. La fillette décide alors d’enquêter pour comprendre ce qu’il se passe. Si vous aimez les mystères, ce jeu est fait pour vous. L’histoire vous tiendra en haleine tout au long du jeu pour découvrir ce qui se cache derrière les secrets de Silentown.

Silentown

Visuellement, Children of Silentown rentre dans la catégorie de ce que j’appelle sombre mais mignon. Avec ses airs Burtonesques et entièrement peint à la main, le style graphique réussi à merveille à retranscrire l’ambiance du village. La bande sonore n’est pas en reste et s’accorde parfaitement avec le reste. L’aspect artistique joue ici un rôle essentiel pour plonger le joueur au cœur du mystère.

Du côté du gameplay, le jeu reste assez classique dans le genre. Exploration, mini-puzzles et réflexion sont au rendez vous avec une difficulté assez bien équilibrée. Children of Silentown introduit quelques mécaniques propres à l’histoire mais qui s’apparentent à ce qui pourrait être des sorts ou des outils réutilisables, venant chacun avec leurs propres mini-jeux.

Les enfants se racontent des histoires à faire peur

Au final, on se retrouve avec un jeu équilibré et qui sait garder votre intérêt tout au long de la partie. Déjà un coup de cœur en ce début d’année, je recommande Children of Silentown à tous les amateurs de mystère et de Point & Click. Pour ceux que je n’aurais pas fini de convaincre, le prologue qui fait office de démo est toujours disponible sur Steam.

Site officiel

Développeur : Elf Games, Luna2 Studio

Éditeur : Daedalic Entertainment

Plateforme : Steam, Nintendo Switch, Xbox

Date de parution : 11 Janvier 2023

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *