Hansel et Gretel

Ce n’est pas un secret que j’aime les contes. J’en ai même fait ma lecture offerte pendant une année dans mon travail, c’est à dire que les livres lus à mes élèves n’étaient que des contes de différents pays. Je précise que ce sont les contes traditionnels et non la version édulcorée façon Disney. Ils sont bien plus intéressants dans leur version originale. Hansel et Gretel est un conte merveilleux des Frères Grimm, il est suffisamment connu pour ne pas vous faire l’affront de le résumer. Granna s’est appuyé sur ce conte pour en faire le thème de son jeu pour enfants. Est-il à la hauteur de la qualité de son histoire ?

Tout d’abord, ce qui marque quand on ouvre la boîte d’Hansel et Gretel, c’est l’absence de thermoformage. Pas de rangement pour les éléments et pour une raison très simple : la boîte fait office de plateau de jeu. En effet, la boîte va servir de piste pour les personnages, le centre pour installer la célèbre maison en pain d’épice.

Une fois installé, l’ensemble réussit à plonger dans l’ambiance. Une simple version plateau aurait été envisageable. Le risque aurait été d’avoir un jeu peu aguicheur pour la catégorie de joueurs concernés par le jeu, c’est à dire les jeunes enfants. La mise en place terminée, l’envie de jouer est présente.

Hansel et Gretel se présente comme un jeu de course un peu particulier puisque le but du jeu est de récupérer cinq tuiles pain d’épices pour gagner. Si la sorcière rattrape Hansel ou Gretel, c’est perdu et si les enfants dépassent la sorcière, c’est perdu aussi.

Comme expliquer les règles n’est pas mon fort, je laisse Ludovox le faire pour moi :

Le livret de règles est limpide. Les règles se veulent simples et accessibles. Il y a même une petite variante pour augmenter la difficulté. Il faudra juste faire attention à respecter l’ordre de déplacement des personnages.

Hansel et Gretel en premier, puis la sorcière. Cela peut paraître évident, mais cela peut influer sur l’issue de la partie. Le jeu étant coopératif, ce n’est pas forcément grave, mais on perd un peu de tension en ne respectant pas cette règle.

Visuellement le jeu est très réussi avec une direction artistique respectant l’univers du conte en l’adoucissant suffisamment pour que les enfants ne soient pas rebutés. Le matériel est lisible et si compter les points sur les tuiles peut sembler fastidieux, c’est très rapide. Pour ma part, je pense que la présence d’un adulte est indispensable pour cette étape de calcul des déplacements et « diriger » un peu les plus jeunes.

En effet, faire le lien entre la pose d’une tuile qui va modifier les déplacements et anticiper le déplacement des personnages sur le plateau de jeu me semblent hors de portée d’un enfant de six ans (sauf le votre, évidemment). La durée du jeu est parfaite pour un jeu de ce type. En 15-20 minutes, la partie est terminée. Le temps d’installation et de rangement est très rapide.

En résumé, Hansel et Gretel est un bon jeu pour enfants. Ce n’est pas un jeu qui vous tiendra en haleine pendant des centaines de parties, mais avec les plus jeunes, il fonctionnera grâce à son matériel engageant, sa mécanique simple et un peu de stratégie avec la pose des tuiles friandises. Simple, mais pas simpliste. Je recommande pour un cadeau de Noël, par exemple.

Genre : Coopératif sucré

Auteur : Krysztof Jurzysta

Illustrateur : Maciej Szymanowicz

Editeur : Granna

Distributeur : Atalia

Age : à partir de 6ans.

Nombre de joueurs : 2 à 4.

Testé sur une version fournie par l’éditeur

Machiavel

Toujours à l'affût de ce qui peut piquer ma curiosité, peu importe le domaine avec une légère préférence pour les jeux vidéo, le cinéma, la littérature, les séries TV, les jeux de société, la musique, la gastronomie, les boissons alcoolisées et quelques autres petites choses . Ma curiosité est telle le tonneau des danaïdes, sans fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *