Top 2019 : la sélection de Sig

Cette année 2019, si chaotique sur le plan personnel (le premier qui me souhaitera « Bonne santé !  » en 2020 aura un gage) a été sur le plan du loisir plus volumineuse que d’autres. Mon tableau d’honneur ci-dessous.

Jeux Vidéo

J’ai joué à cette année à 55 jeux, plus une douzaine testés quelques dizaines de minutes pour le KLJV. J’en ai fini très peu, évidemment, et les déceptions ont été plus nombreuses que les grands moments. En bon slow gamer que je suis, je pioche cependant dans les années précédentes assez facilement, et je me suis éclaté en 2019 sur des produits sortis parfois bien avant.

Simulation de Guerre Froide, adaptation numérique d’un jeu de stratégie, Twilight Struggle a débarqué dans mes plannings et a envahi un grand espace. A partir de cartes événements, jouées au bon moment, devenez le plus influent dans des pays, puis des régions, sans déclencher la fin du Monde !  Au fil des parties, j’ai appris à gérer la pénurie d’influence, à jouer la course à l’espace, à bluffer mon ennemi, ou à inonder l’Asie en rouge ou en bleu. 34 parties jouées à cette heure dans l’année, 66 heures sur Steam et presque autant sur Android.Vous ne pouvez pas comprendre.

C’est plus une histoire qu’un jeu, car il suffit de suivre le parcours et de revivre les scènes pour découvrir cet étrange récit. J’ai aimé incarner un des descendants des Finch qui revient dans la propriété familiale  abandonnée, à la recherche du passé. Dans une maison très originale et truffée de milliers d’objets, tous les membres de cette famille ont connu des morts précoces ou accidentelles. Onirique, un brin creepy, élégant, triste, et joyeux par moments, What Remains of Edith Finch est une succession de promenades et de mini jeux simples et variés. Ils construisent un ensemble très subtil. C’est grandiose. Jouez-y.

Shadow Tactics est un petit miracle joli comme un cerisier en fleur. Dans le Japon des Samouraïs, une équipe de spécialistes remplit des missions dangereuses. Je ne pensais pas rejouer à un jeu de ce type après toutes ces années. Je le déguste mission après mission. Au fil du jeu, la difficulté s’accroît, et je découvre souvent la nouvelle map avec désespoir. Je n’y arriverai jamais, c’est mission impossible. Comment faire ? Et 2 ou 3 heures après, c’est plié. Ceci dit, on perd en subtilité et furtivité par rapport aux modèles historiques de ce genre de jeu, l’infiltration tactique en temps réel. Vivement Desperados 3 et Commandos 2 HD ! On vous en parlera ici.

Jeux de Société/Stratégie

Notre boss Harvester, fin observateur, trouve que je ne m’intéresse qu’à des jeux avec des cartes. La liste ci-dessous ne va pas le contredire, malgré l’absence des 7 Familles et du Uno.

Trop malin, la construction d’une civilisation contre une autre en 45 minutes ! Même si la construction des Merveilles fait partie de vos objectifs, récupérer les bonnes cartes vous permet de développer le commerce, la religion, la réputation, les ressources disponibles, pour marquer le plus de points. Pour jouer à deux en 45 minutes à un jeu qui offre des parties variées, avec des possibilités de victoire par de multiples moyens, militaires, économiques, ou scientifiques, 7 Wonders Duel est … une merveille.

Mulder, Scully, Skinner, Reyes, Doggett, et les autres, ceux du Bureau, contre tous les méchants. Les aliens, les esprits, les complotistes, l’homme à la cigarette, Krycek, el Chupacabra, Eugene Tooms… Tout ce bestiaire est dans Legendary Encounters : The X-Files. Une encyclopédie de cette série culte des 90s en 500 cartes à jouer. Le système de jeu bien au point met en place des parties pleines de tension. Je cherche les pistes et les preuves, je recrute des agents aux pouvoirs puissants pour me préparer à lutter contre le boss final du deck ennemi : la fin du Monde ! I want to believe que je vais gagner.

Toute la France est occupée. Toute ? Non ! Votre petit village français résiste encore et toujours à l’envahisseur. Maquis permet de diriger votre réseau de résistants pour mener à bien des missions variées. Chaque zone de la ville atteinte vous procure du matériel, des vivres, des parachutages, tout ce dont vous aurez besoin pour faire sauter l’usine d’armement, perturber la parade militaire, monter un journal clandestin, aider l’aviateur allié à s’enfuir… Mais surveillez le moral de la ville, et revenez à la planque le soir, sinon, c’est la prison. Un jeu solo presque exemplaire, kickstarté sans regrets !

Séries

Chernobyl m’a plu, avec ce regard intérieur et cette représentation/reconstitution de l’URSS des années 80. Gros boulot des costumiers, accessoiristes, décorateurs… et des acteurs.

J’ai écrit un article sur une mini-série française, L’Effondrement, composée d’épisodes de 20 minutes tous tournés en un plan séquence. Original et choc : la France part en sucette parce que tout s’arrête. La collapsologie sur votre écran.

Dans la mouvance des séries qui se déroulent dans un passé récent, car les années 80 et 90 ont la côte, j’ai trouvé Stranger Things très bon, sans doute parce qu’il me donne l’impression de rajeunir et de revenir au cinéma à 11 francs la place.

Et 7 ou 8 autres séries m’ont accroché, dont certaines trouveront sans doute un article ici, en 2020, pour vous raconter les malheurs d’Henri VIII ou la résistance en Norvège….

Sigarrett

J'étais là avant. Inventeur du Koh Lanta des Jeux Vidéo, survivant dans l'âme, j'aime la gestion, l'enquête, le mystère, la furtivité, la simulation, les combats spatiaux, et la stratégie.