Top 2019 : la sélection de Flad

CM à temps plein (tous les matins vers 10h à peu près) (NdSAAvenger : toujours mieux que CM plein tout le temps) sauf le dimanche. Travailleur achra arcah acharnié mec qui bosse beaucoup (mais si !) et éleveur de 2 mini-trolls. Ça ne laisse pas beaucoup de temps pour jouer, lire, etc. Alors quand en plus Harvester m’a très gentiment (NdSAAvenger : Ah ? Toi aussi ?) dit « bon maintenant, tu rédiges » ben j’avais encore moins de temps pour tout ça. Et puis fin d’année oblige, il a, gentiment encore, réclamé un Top 3 (mais gentiment hein, si si je vous jure !). Allons bon ! Maintenant il va en plus falloir trier le bon grain de l’ivraie. Et finalement, c’est plutôt (non pas celui-là, l’autre) simple. Parce que quand on n’a pas de temps ben on fait un peu plus attention à quoi on joue (et on écrit vite avec plein de fautes mais c’est pas grave y a des relecteurs pour ça). Je vous invite donc à vivre trois aventures pour le moins différentes, mais qui auront marqué mon année de « gamer » 2019.

Gibbous : A Cthulhu Adventure (PC) – Mon premier papier pour Dystopeek (encore merci pour le recrutement chef !) mais aussi l’un des rares jeux que j’aurais fini cette année. Un gros coup de cœur pour un genre que je n’avais pas pratiqué depuis bien longtemps.

Un savant mélange entre humour, univers Lovecraftien et point and click. Suffisamment plaisant pour qu’une fois fini je me dise « oh je le referai bien pour avoir le 100% sur celui-là », et ça c’est plutôt rare chez moi. Et accessoirement c’est mon article le plus lu.  Merci à vous !

Resident Evil 2 : Remake (PC) – Une saga culte qui m’a accompagné pendant longtemps. Que j’ai ensuite laissée sur le bord de l’autoroute vidéo ludique avant d’y revenir pour ce remake. Et quel remake ! Graphiquement sublime, retouché juste ce qu’il faut pour ne pas dénaturer l’œuvre originale ni en gâcher le souvenir.

Et puis M.X il a un petit côté Harvester (en plus sympa). On sursaute, on fait des aller-retours on se laisse surprendre. Bref du tout bon ! Et le Remake du 3 arrive l’année prochaine !

Dragon Quest XI S (Switch) – Encore une saga culte du jeu vidéo, sur console cette fois. Du JRPG très classique avec une histoire plutôt convenue mais des personnages attachants et une durée de vie très conséquente. Et puis Dragon Quest, c’est Akira Toriyama au character design ! L’avantage de la version Switch c’est qu’on peut y jouer partout (même aux toilettes, mieux connues sont le nom de « annexe du bureau de Flad »).

Graphiquement ce n’est pas la révolution, il fait même un peu daté mais c’est un bon opus. Mention spéciale aux combats qu’on peut mettre en « pilote automatique » et en accéléré pendant les phases de grind. Du tout bon je vous dis (comme le chef, mais ça va finir par se voir là).

Voilà pour ce qui est du jeu vidéo. J’aurai pu en citer plusieurs autres mais SA_Avenger l’a déjà fait dans son top à lui. Du coup je rajoute un dernier remake (oui encore, désolé d’être comme la radio préférée de Ruvon), celui de Link’s Awakening. Et puis comme j’aime bien sortir du cadre (orange), je vous avoue que j’avais initialement prévu de parler de plein d’autres trucs cools. Mais le temps passant trop vite je me contenterai de les effleurer dans les quelques lignes qu’il me reste.

Tout d’abord deux lectures ayant pour point commun leur auteur, Joe Hill (dont le papa n’est autre que Monsieur Stephen King ! Hail to the king !). En premier son roman « L’homme feu« . Je ne l’ai pas encore fini. Il faut dire que c’est un joli pavé, mais m’approchant doucement de la moitié du livre, j’ai beaucoup de mal à en décrocher. C’est ce genre de livre qui vous fait dire « allez, un dernier chapitre et dodo » mais qui vous fait veiller bien trop tard pour assurer à la rédac’ le lendemain. En second, le comics « Locke and Key » vous permettra de briller en société si vous vous dépêchez de le lire avant le 07 février (date de sortie de son adaptation en série sur Netflix). Un univers sombre, des clés magiques, de la trahison, de la violence…. Prenant et émouvant. Avec un gros clin d’œil à Lovecraft, on frôle la perfection (manque juste le rédac’ chef, et non j’en fais pas trop, pas mon genre du tout voyons).

Et puisque je parle série télé je rebondis sur moi-même (telle une balle sur le torse d’acier du chef) pour évoquer mes 2 séries de l’année. Game of Thrones qui aura connu sa dernière saison et sur laquelle je ne reviendrai pas. Et Umbrella Academy dont j’ai hâte de voir la suite. Une équipe d’orphelins aux super pouvoirs qui se retrouvent après des années de séparation, suite à la mort de leur père adoptif. C’est un peu comme une réunion de famille ou plus personne ne se supporte vraiment mais sans forcément se rappeler pourquoi. Et voilà, telle cette année, mon papier touche à sa fin. See you soon les Dystordus !

Flad

CM 24h/24, rédacteur le reste du temps.

Une pensée sur “Top 2019 : la sélection de Flad

Commentaires fermés.