Généalogie du Mal

Lorsque l’on m’a recommandé You-Jeong Jeong, on m’a dit qu’elle était le Stephen King coréen et ça a immédiatement retenu mon attention. C’est ainsi que je me suis plongée dans la lecture de The Good Son, traduit en français par Généalogie du Mal, curieuse de savoir si la comparaison était méritée.

Lorsque Yu-jin, vingt six ans, se réveille un matin, désorienté et couvert de sang, et découvre le corps sans vie de sa mère gisant égorgée dans une mare de sang au bas des escaliers de leur duplex de Séoul, sa vie bascule. Il tente de se rappeler ce qu’il s’est passé la nuit précédente, mais sa mémoire, défaillante à cause de son épilepsie et des effets secondaires du traitement, ne lui renvoie que des bribes de souvenirs. Dont le cri terrifié de sa mère, mais même là, tout est flou. Avait elle peur ? Voulait elle simplement son aide ?

Commence alors une course contre la montre pour Yu-jin, qui tente de se rappeler des faits tout en gagnant du temps avant la découverte du crime. Et surtout de comprendre comment il en est arrivé là, lui, le fils parfait de cette mère surprotectrice qui contrôlait les moindres moments de sa vie. Pour cela, il va lui falloir reconstituer le puzzle de ses souvenirs ainsi que les maigres éléments dont il dispose à l’intérieur de l’appartement.

Je ne vous en dirai pas plus quant au contenu du roman lui même car c’est l’un de ces livres qui mérite à être découvert au fil de la lecture, mais j’ai trouvé ce thriller psychologique particulièrement intéressant. Le récit explore à la fois les relations mère-fils oppressantes et les mystères de la mémoire ainsi que la capacité du cerveau humain à s’adapter à ce qu’il perçoit comme la réalité.

Certains trouveront peut être le récit un peu lent, mais contrairement à d’autres, l’auteur parvient à nous tenir en haleine et nous donner envie de connaître la clé de ce mystère, tout comme le narrateur lui même.

Au final, la comparaison avec Stephen King tient la route, et le succès rencontré par You-Jeong Jeong, non seulement en Corée du Sud, mais aussi dans de nombreux autres pays où le livre a été traduit, est mérité. Si vous aimez le maître de l’horreur, vous devriez donc également apprécier ce livre, que je vous recommande chaudement.

Auteur : You-Jeong Jeong

Broché, 400 pages

Editeur : PICQUIER

Date de Sortie : 19 avril 2018

Langue : Français (Traduit du Coréen)

ISBN-10 : 2809713448

ISBN-13 : 978-2809713442

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *