Invaders from Dimension X!

Quand les gens voient « wargame », ils pensent tout de suite à un truc compliqué avec plein d’hexagones et de pions moches. S’il faut reconnaître qu’ils ont bien souvent raison, il faut aussi admettre que le loisir évolue énormément, avec des jeux de plus en plus jolis et, n’ayons pas peur des mots, accessibles. Mais entre Crôa (super jeu que je vous conseille toujours) et les dernières sorties GMT, force est de constater qu’il y a une marche assez haute sur laquelle pas mal de monde se prend les pieds. N’ayez crainte, j’ai la solution pour vous aider à franchir cet Everest ludique : Invaders from Dimension X!, de Hermann Luttmann.

Le setup pour la première mission

Si vous ne connaissez pas M. Luttmann, sachez que ce monsieur a commis Dawn of the Zeds, un monument du jeu solo, Crowbar! une sympathique simulation d’escalade en Normandie (mitrailleuses et champs de mine en option) ou bien encore In Magnificent Style. Autant de titres qui laissent rêveurs les joueurs solos. Ah oui, je ne vous l’avais pas dit : Invaders from Dimension X ! se joue seul en une grosse heure et demi. Ce qui, pour un jeu catalogué dans la rubrique « wargames », est un exploit.

Les forces spéciales peuvent tuer les aliens en un coup !

Dans Invaders from Dimension X, vous prenez le commandement des Marines devant repousser une invasion de Kay ‘Otz, des sales aliens très très méchants, le tout dans une ambiance très années 50. C’est kitsch à mort, prétexte à quelques pirouettes scénaristiques absurdes et cela nous dispense des éternels symboles OTAN et des silhouettes de chars. Plutôt cool hein ? Donc vous, des aliens, quelques pions et des dés pour vaincre les deux scénarios et une mini-campagne. Notez qu’une extension, Harvester of Souls, est aussi sortie dans le numéro 7 de Yaah! magazine. De quoi s’occuper quelques heures avec un encombrement (et un prix) très réduit, la carte recto-verso fournie étant toute petite. Mais attention, ça ne veut pas dire que vous n’allez pas réfléchir.

Les Marines progressent au nord

Si les règles ne font que 8 pages, description des scénarios inclue, n’allez pas croire qu’Invaders from Dimension X! est bête comme ses pieds. Vos hommes, comme les aliens, disposent de capacités spéciales. Les forces spéciales ont un flingue pouvant tuer les aliens en un coup, les Marines de base sont polyvalents, les QG peuvent demander des renforts… Quant aux aliens, si leurs capacités offensives et défensives diffèrent, ils suivent tous un plan soigneusement prédéfini qui… non en fait, ce qui distingue ce jeu c’est que les aliens réagissent selon des consignes tirées d’un pool d’actions possibles.

Deux HQ pris à parti par des éléments retardateurs

Il en résulte un aléatoire quasi total, impossible à anticiper. Ils peuvent tous se mettre en sommeil (et seront donc plus vulnérables), être largués des étoiles sur votre tronche, se ruer vers vous, tirer… les actions sont variées comme vous pouvez le voir sur le tableau en illustration. Le joueur est donc toujours sur le qui-vive, se demandant quoi faire et surtout anticiper. Eparpiller ses forces pour éliminer les aliens ? Les regrouper au risque de subir un assaut aérien ? Des règles simples donc, mais diablement efficaces.

Les différentes actions des aliens

Au niveau des combats, parce qu’il en faut même s’il vaut parfois mieux les éviter, là encore c’est du simple mais il vaut mieux réfléchir. Chaque unité (ennemie comme amie) a une force de frappe matérialisée par un nombre de dés à lancer, le but étant qu’au moins 3 dés fassent un résultat plus grand que la défense de la cible. Si les humains ne meurent pas sur ces attaques (ils sont juste sonnés puis paralysés), les aliens vont, en cas de résultat insuffisant, aller piocher une nouvelle valeur d’armure. Ce qui veut dire que le gros lourd avec son 3 d’armure qui vous bloque peut devenir encore plus pénible s’il pioche un 5 en armure. Il faut donc mettre toutes les chances de son côté et faire attention aux modificateurs : corps à corps, ligne de vue altérée ou pas…

Le sacrifice des unités laissées en arrière n’aura pas été vain, victoire des Marines !

Les missions ne se résument pas à tirer sur tout ce qui bouge fort heureusement, car chaque unité est limitée à une seule action par tour. Il faut donc jongler entre avancer, remplir les objectifs, défourailler et gérer au mieux les crasses faites par les aliens. Sous un couvert gentillet, Invaders from Dimension X ! pousse à rejouer plusieurs fois les missions pour faire toujours mieux. Ce que le joueur fera volontiers et qui est, vous l’accorderez, signe de qualité.

Les pertes de chaque côté. Léger avantage aux Marines…

C’est donc un titre que je recommande à pas mal de monde : aux néophytes qui veulent démarrer en douceur, à ceux qui voyagent beaucoup et veulent quelque chose à l’encombrement minimal, à ceux qui veulent jouer sans avoir à bloquer 5 heures, à ceux qui adorent l’aléatoire et, plus globalement, à ceux qui veulent passer un bon moment sans prise de tête. Monsieur Luttmann, merci beaucoup pour ce sympathique petit jeu !

PS : à noter qu’une version Steam existe et semble assez fidèle.

Auteur : Hermann Luttmann

Artiste : Tim Allen

Editeur : Tiny Battle Publishing

de 60 à 90 minutes

1 à 2 joueurs

Harvester

Collectionneur compulsif et un peu trop passionné, accumule jeux et livres en essayant d'entraîner un maximum de gens dans ses vices...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *