Preview : Radio Commander

Le jeu n’est pas encore en EA mais une démo est disponible à partir d’un certain palier (13€) pour ceux qui supportent la campagne Kickstarter du jeu. Autant dire que vu le sujet et l’originalité du jeu, je n’ai pas hésité longtemps à ce prix là.

Ambiance feutrée pour une artillerie aux chandelles

Le principe du jeu est simple, vous êtes un commandant avec sa radio devant une carte. Vos troupes sont sur le terrain et exécutent vos ordres. Vous devez donc vous renseigner sur la position de vos troupes, les différents renseignement glanés sur l’ennemi et choisir le bon chemin pour accomplir votre mission. Tout en appelant parfois un petit renfort artillerie ou aérien si disponible.

Dessiner c’est gagner!

Par définition, vous passerez le plus clair de votre temps à regarder la carte et à attendre que les différents platoons se déplacent à la position que vous leur avez demandée. C’est parfois un peu lent et même si on peut accélérer le temps, celui-ci retourne à vitesse normale à chaque échange radio. Reste que cette lenteur ajoute à la pression et l’immersion, ne pas savoir si vos petits GI’s vont arriver à temps ou si l’ennemi est éliminé tout en balançant sans cesse « Bravo! What’s your status?! » afin de savoir s’il y a des pertes et s’ils ont encore des munitions. Il ne suffit en effet pas juste de bouger vos troupes et d’attendre qu’elles déciment l’ennemi. Il faut évacuer les blessés, amener des renforts et des munitions. Alors ce n’est pas frénétique du tout, au contraire vu le peu de troupes sous notre contrôle mais il faut bien planifier son coup pour limiter les pertes.

L’hélico à peine en route pour amener les blessés à la base que d’autres pertes se font sentir.

Il y a parfois un sentiment d’impuissance en combat, on attend anxieusement pour savoir si vos hommes vont parvenir à éliminer l’ennemi, tout en espérant que vous avez donné les bonnes coordonnées pour balancer du napalm dans la zone. Il semble y avoir une gestion du moral chez l’ennemi mais si elle est présente, elle n’est ni visible ni ressentie. Le jeu donne parfois un peu l’impression que l’ennemi sort de nulle part, ce qui certes devait être le cas à l’époque dû aux combats dans la jungle mais ce manque de clarté fait ressentir une certaine frustration parfois. « Est-ce qu’on a tué tout le monde ou est-ce qu’ils ont fui ? »

Envoi de renforts sur zone! Secure the LZ!

Niveau immersion c’est donc assez excellent car les frustrations et l’attente que l’on peut ressentir correspondent tout à fait à ce qu’on imagine qu’un réel opérateur radio devait ressentir. Il y a parfois du petit chitchat de contexte avec vos hommes sur le terrain qui permet de donner du contexte au tout. Je trouve juste que l’évacuation des blessés prend trop de temps, il faut attendre plusieurs minutes pour amener ou débarquer les blessés d’un hélico et puis il y a encore le refill en essence, bref cette partie là mériterait un meilleur équilibrage mais bon, c’est une démo pour rappel et non la version finale.

Evacuation en cours.

Niveau gameplay, il faut prendre ses marques, d’abord allumer la radio et puis appuyer sur espace et sélectionner les éléments du message que l’on désire envoyer. Ce n’est pas super intuitif au début (genre la touche Esc ne permet pas de quitter la carte, ni backspace : il faut zoomer out et puis cliquer sur la table) mais on s’y fait vite. C’est aussi à vous de marquer l’ennemi ou les alliés et de renommer chaque escouade, le jeu pourrait au moins éviter les noms « dupliqués » mais bon, ce n’est pas non plus critique.

L’héliport de la base.

Le jeu promet vraiment d’être sympa et les devs veulent ajouter à l’immersion en permettant – si le palier kickstarter correspondant est atteint – de donner ses ordres vocalement aussi. A ce prix, je pense que tous ceux qui sont intéressés par l’époque et l’expérience peuvent plonger les yeux fermés. Et qui sait, si le succès est au rendez-vous, les devs penseront peut-être à ajouter du modding pour rajouter des missions ? *wishful thinking*

SA_Avenger

Le Belge taciturne du groupe, pas fan de quoi que ce soit mais touche-à-tout aux goûts éclectiques, amoureux du cinéma, de littérature et de chanson française à texte, bref un nostalgique invétéré. Ancien beta testeur hardcore, je joue encore régulièrement à des jeux obscurs aux règles complexes que je termine d'ailleurs rarement.

2 pensées sur “Preview : Radio Commander

  • 27 mars 2019 à 16 h 53 min
    Permalink

    Une petite ressemblance de loin avec 911 Operator, où tu envoies des secours (pompiers, flics, ambulances) sur des alertes et tu écoutes impuissant ce qui arrive. Mais c’est plus un jeu de gestion que celui-ci, axé apparemment sur la stratégie.

    • 27 mars 2019 à 18 h 46 min
      Permalink

      Assez différent. Ici tu commences toujours avec au moins une troupe, puis tu peux parfois ajouter des renforts pour atteindre l’objectif (qui consiste à se déplacer à un endroit ou à en protéger un autre) donc c’est assez scripté. C’est un peu un rts à l’aveugle avec peu d’unités. Et en effet ici pas/peu de gestion, on ne gère pas l’équipement de ses troupes et on a pas de phases juste des missions (9 au total je pense pour la release)

Commentaires fermés.