Pathfinder: Wrath of the Righteous

Que dire de ce Pathfinder: Wrath of the Righteous depuis la grosse bêta que nous avions pu tester ? Et bien c’est encore un peu plus touffu, avec l’ajout des “Voies Mythiques”, qu’on peut résumer en des orientations morales de votre personnage selon certains choix importants. De quoi ajouter une surcouche de couche sur les couches de votre fiche de personnage, avec des capacités spéciales et exclusives, et des événements uniques. On sait jamais, peut-être qu’on aurait peur de faire trop vite le tour des 38 classes de personnages et des 35 talents à leur accoler.

pathfinder : wrath of the righteous

Gros mangeur de sous-quêtes. Ce deuxième passage, plutôt court, sur le jeu, est l’occasion de lui faire justice sur l’aspect rebutant que peuvent avoir ses mécaniques sur le nouveau venu dans le CRPG. Chose sur laquelle j’avais pas mal insisté lors de mon premier contact avec Pathfinder. Oui, le jeu est jeuderôlement touffu. Oui, le calcul de statistiques peut donner la gerbe (votre corps réagit, c’est un signe de bonne santé). Mais si les histoires à sous-quêtes de sous-quêtes vous attirent très fort, il vous reste le bien nommé mode “Histoire”.

Avec des combats désormais en difficulté ceinture blanche pâle, on peut enfin profiter des jolis environnements sans faire une descente d’organe à chaque rencontre hostile. De même qu’on répond plus volontiers à l’appel d’une historiette facultative quand on sait qu’on ne passera pas 1h à recharger des sorts et optimiser son équipement. Quel bonheur, aussi, de ne plus rien avoir à faire des hectotonnes de loot qui tombent de chaque commode.

Voilà, si vous voulez la grande aventures et les choix à foison sans les bobos et le burnout, vous pouvez y aller. Certains diront que vous passez à côté de toute une dimension du jeu. Une dimension dans laquelle il faut penser à remplir ses emplacements de sorts avant chaque repos pour les recharger, et bien ôter son armure lourde avant d’aller au lit sous peine d’un malus. Vous ne regrettez rien ? Moi non plus.

Site officielpathfinder

Développeur : Owlcat Games (Chypre/Russie)

Sortie : 2 septembre 2021PC

50€

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Bofang

J'écris pour justifier le temps perdu à jouer pendant que d'autres montent des start-up.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *