Newspeek #35 – Actualité Jeux Vidéo

Le mardi sur Dystopeek, c’est le retour des Newspeek, l’actualité des sorties de jeux vidéo.

Episode 35 du 27/10/2020

Semaine chargée en sorties et en fin d’exclusivité, mais pas envahie de jeux d’horreur malgré l’approche d’Halloween. En même temps, il suffit de jeter un œil dans un service de réanimation ou d’être Darmanin dans un Carrefour pour avoir la chair de poule, la fiction va devoir monter d’un cran pour rattraper la réalité.

D’abord la petite semaine de Dystopeek, et on s’y jette.


La semaine de Dystopeek


Tell Me Why par Bofang
L’EA du mois: Sands of Salzaar par SA_Avenger
The Hunt par Machiavel
The Owl Quest par Bofang

Sorties de la semaine


Gerritory (Party Goose, Digital Crafter) : Party-game qui mélange le gameplay du Snake avec agar.io. On déplace son cube pour colorer des cases et manger les plus gros que soi. Stratégie, réflexe et compétitivité, de quoi s’amuser entre potes.


Monster Prom 2: Monster Camp (Beautiful Glitch) : Le premier jeu a les faveurs des amateurs de dating-sim multijoueur coloré pour une ambiance feelgood, et ce malgré les monstres bizarres qui habitent les lieux. Cette suite reprend le concept et l’enrichit avec une bonne dose de chats mignons.


Dread X Collection 3 (Collectif) : On joue à se faire peur à nouveau avec le volume 3 de cette collection de petits jeux qui semble toujours aussi appréciée des joueurs, le tout pour un petit prix, ce qui ne gâche rien.


Cannibal Crossing (Everplay Interactive, Blow and Try Again, Rocketcat Games) : Avec son nom bien trouvé, ce jeu de construction de base / survie / coopératif en pixel-art débarque en Early Access. Du sang, du post-apo, du fun en solo ou entre amis, par les auteurs de Death Road to Canada.


Chionophile (Tonguç Bodur) : Tonguc Bodur est un créateur de walking simulators aux graphismes soignés, et il ne change pas de méthode pour cette nouvelle balade en territoire surgelé aux paysages enivrants. Il faut aimer le genre, mais pour moins d’un euro, c’est l’occasion de voyager à peu de frais.


Jetboard Joust (BitBull Ltd) : Du bon gros Shmup-bullet hell à l’ancienne avec du pixel-art bien gras, des explosions et des combats de boss sous speed. Un trip psychédélique violent à souhait.


The Outer Worlds (Obsidian Entertainment) : Sortie d’exclusivité pour ce RPG futuriste d’Obsidian, pas parfait (il n’atteint pas le niveau de Fallout New Vegas d’après les retours) mais ça reste un jeu honnête et c’est l’occasion d’en profiter à prix réduit le temps pour encore une dizaine de jours pour ceux qui ne l’ont pas encore.


Sink Again (Flatcoon) : Arrivée en Early Access de ce jeu de pirates développé par un mec tout seul. Au programme, Dungeon Crawling, combats en tour par tour et batailles navales dans cet open world encore en travaux, ce qui implique des bugs et du contenu à venir.


Isles of Adalar (Peakway Software LLC) : Encore un Early Access, ce RPG à la Skyrim en moins ambitieux intègre un éditeur de niveaux pour créer ses propres aventures. Jouable en coop, il est encore un peu brut de décoffrage.


Zelter (G1 Playground) : On pourrait résumer Zelter à un Ztardew Valley of Decay en pixel-art. On construit son campement, on fait pousser ses légumes, on crafte, on caresse le chat, et on fracasse du zombie. Du coop est prévu, mais pour l’instant c’est surtout l’équilibrage qui est en travaux, ce qui n’est pas surprenant vu que c’est un Early Access.


Ziggurat 2 (Milkstone Studios) : Le premier Ziggurat était un FPS nerveux qui rappelle Heretic avec sa magie et ses armes médiévales. La suite arrive en Early Access et ne semble pas avoir changé de recette, puisqu’il reste un rogue-lite aux graphismes assez sommaires et aux niveaux générés procéduralement.


Surviving the Aftermath (Iceflake Studios) : Il devait arriver sur Steam en version finale après un an d’exclusivité sur l’EGS, il débarque finalement toujours en Early Access. Si le thème du jeu de gestion / city-builder post-apo ne manque pas d’intérêt, il reste encore du taf pour en faire un must-have du genre.


Afterparty (Night School Studio) : 3ème jeu de la semaine à sortir sur Steam après un an d’exclu EGS (le flot de jeux à l’exclu achetée par Epic s’est bien tari depuis cette époque), Afterparty propose un voyage en enfer sympathique mais qui n’atteint cependant pas la qualité d’écriture d’Oxenfree, le précédent jeu du studio.


Birthright (Red Ink Production) : Comme annoncé dans le Newspeek d’il y a deux semaines, ce Mount&Blade like est un peu moche et plus laborieux, mais la partie RPG ne manque pas d’intérêt sur le papier. Le prix demandé pour l’Early Access me semble tout de même un peu élevé.


Under Domain – Alien Invasion Simulator (Playlearn) : Cet XCOM à l’envers est clairement original mais souffre violemment d’un problème de rythme avec ses trop longues et trop nombreuses cutscenes qui se déclenchent à chaque action. Pour moins de 5€, si les développeurs entendent les joueurs et y remédient, il pourrait valoir le coup de s’y pencher.


Unspottable (GrosChevaux) : Courageux de sortir un party game uniquement jouable en local en ces temps de distanciation sociale. Heureusement qu’il y a le Steam Remote Play Together. Le principe est simple : il faut repérer qui sont les intrus dans un groupe d’individu, sachant qu’on est pas le seul à se poser la question. Arènes nombreuses, graphismes sympathiques, et une démo pour se faire une idée.


GONNER2 (Art in Heart) : Suite du jeu d’action aux graphismes complètement barrés, ce rogue-lite reprend le même schéma. Génération procédurale, violence sur plateforme, et jouable en coop.


Beyond The Wire (Redstone Interactive) : Du FPS pendant la première guerre mondiale, pour ceux à qui l’odeur des tranchées manquait depuis Verdun. Arrivé en Early Access avec un prix qui ne plaisante pas, il n’a pas encore totalement convaincu les joueurs, des soucis de netcode étant remontés. Mais l’ambiance a l’air très réussie.


Tenderfoot Tactics (Badru, Michael Bell, Isa Hutchinson, Taylor Thomas, Zoe Vartanian, Madison Pathe) : Du combat en tour par tour avec des environnements destructibles, de la magie et de l’exploration en open world, ce RPG réalisé par une poignée de développeurs a tout pour me plaire. Les graphismes ne plairont pas à tout le monde, mais moi j’adore ce parti pris artistique. L’accueil est très enthousiaste jusqu’ici.


10 Miles To Safety (Trickjump Games) : Encore un jeu de construction / survie / craft / lattage de zombies, jouable jusqu’à quatre joueurs en coop, cette fois-ci en low poly, où le but est d’atteindre une safe zone. Il vient de sortir d’Early Access mais si les avis étaient bons jusqu’ici, depuis la version 1.0, l’enthousiasme est moins prononcé.


LOVE – A Puzzle Box Filled with Stories (Rocketship Park) : Jeu de puzzle narratif à la direction artistique originale, il semble relativement court et plus proche de l’oeuvre artistique que du jeu, mais ça nous change des zombies et autres armes de guerre.


Electioneering (Cosmo’s Tuxedo) : Bon timing pour ce jeu de stratégie qui nous remet dans le contexte des élections US. Vous avez quelques moins pour gérer la campagne de votre candidat et décrocher la timbale. Attention toutefois, le jeu est encore en Early Access et semble peu réaliste en termes d’intention de vote en début de partie. C’est l’inconvénient de vouloir coller à la réalité.


7 Bones and 7 Stones – The Ritual (RunAroundGames) : C’est la mode des party-game où des joueurs tentent de réussir une mission pendant que d’autres essaient de leur pourrir la vie pour les faire échouer. Dans celui-ci, arrivé en Early Access, quatre joueurs doivent accomplir un rituel pendant que le cinquième tente de les en empêcher. Graphiquement sommaire, il reprend des éléments de MOBA dans une ambiance médiévale. A voir s’il y a la place pour un jeu asymétrique de plus, surtout qu’il est loin d’être prêt avec encore son lot de bugs.


Amnesia: Rebirth (Frictional Games) : Voilà, si vous ne saviez pas comment avoir peur pour Halloween, le dernier Amnesia est là pour vous. Attention toutefois, s’il reste très honnête, il ne semble pas remporter l’adhésion des joueurs comme ont pu le faire le premier Amnesia ou SOMA.


Solasta: Crown of the Magister (Tactical Adventures) : Le RPG – Tactique par des anciens d’Amplitude est arrivé en Early Access avec le livre de règles de D&D sur les genoux. De très bonnes idées comme cette verticalité lui donnent de bons arguments ; si les défauts d’interface et de lisibilité sont résolus, le potentiel est très intéressant.


Drone Swarm (stillalive studios) : Du jeu de stratégie temps réel, ça faisait longtemps. Ici on ne dirige pas quelques vaisseaux surarmés mais plutôt une armée de petits drones, qui serviront au besoin d’arme et de boucliers. Original, sympathique mais au gameplay un peu limité et un brin court pour les 25€ demandés ; les prochaines mises à jour seront à suivre.


A venir dans l’avenir


Dark Envoy (Event Horizon) : RPG médiéval fantastique aux combats en temps réel pausables, Dark Envoy a de sacrés arguments et le développement par le studio polonais au nom de bon goût Event Horizon sera à suivre de près.


Chronos: Before the Ashes (Gunfire Games) : Action Aventure à la troisième personne aux airs de Souls-like, Chronos a l’air intéressant mais il va falloir attendre d’en voir plus car si leur trailer se veut humoristique, il reste pauvre en informations sur le jeu. On peut en tous cas dire qu’il n’est pas moche.


Orwell’s Animal Farm (Nerial) : La ferme des nanimals, en voilà un bon sujet. Je ne sais pas si en faire un jeu vidéo était le plus pertinent, mais nous y voilà : développé par les auteurs de Reigns, ce qui est tout de même gage de sérieux, on va devoir faire des choix dans cette aventure narrative où les animaux sont égaux, mais où certains sont plus égaux que les autres.


Orbitals (Alleyway Games) : Party game d’action où les joueurs courent le long d’objets ayant leur propre gravité. Il va falloir jouer avec pour se mouvoir dans l’espace et flinguer ses adversaires. Si le concept n’est pas nouveau, Orbitals semble décidé à en faire quelque chose de correct.


No Place for the Dissident (David M.) : Ce jeu de stratégie politique me rappelle Plague Inc. ; on balance notre idéologie quelque part sur le globe, et il va falloir agir pour qu’elle conquiert le monde entier. Si l’idée est intéressante, il reste à voir si le gameplay sera plus qu’un copié-collé de Plague Inc. ou s’il saura trouver son identité propre (au-delà des graphismes que j’aime bien).


Strangeland (Wormwood Studios) : Edité par Wadjet Eye, voici le nouveau jeu des créateurs de Primordia. Ce Point & Click arrivait à cumuler deux éléments contradictoires : à la fois un des meilleurs jeux d’aventure de la décennie avec son scénario profond, ses quêtes secondaires et son ambiance post-apo de grande qualité, il souffrait toutefois de graphismes un peu trop grossiers pour son propre bien. Je souhaite surtout que Strangeland soit au niveau côté aventure, et si en plus de ça il se permet d’être plus beau, je ne m’en plaindrais pas.


News en vrac


Pour les curieux et les dinosaures du jeu vidéo, la Video Game History Foundation lance le Video Game Source Project, qui comme son nom l’indique va chercher à récupérer les sources des jeux passés (code, mais aussi art, musique…) à des fins éducationnelles et de conservation historique. Projet à suivre ici :

Video Game Source Project


Des news sur des Point & Click à venir par les amis de Adventure Gamers :

Trailer pour Hiveswap: Act 2


Mutropolis, un futur P&C dans le futur futuriste, propose des épisodes gratuits sur Itch.io : https://pirita-studio.itch.io/mars-episodes-1


Nine Witches: Family Disruption dont j’ai bien apprécié la démo, annonce une date de sortie dans ce nouveau trailer :


Nouveau trailer pour Little Nightmares 2 :


Chicken Police, un P&C noir avec des poulets armés, a lui aussi un nouveau trailer :


La suite de My Time At Portia, judicieusement nommé My Time At Sandrock, se lance sur Kickstarter.


Nouveau trailer pour The Medium :


Nouveau trailer pour Evil Genius 2, prévu pour 2021 :


Nouveau trailer de 13 minutes pour SCORN, le jeu dont le design fait des choses à Alt236 :


Raji: An Ancient Epic retire son DRM après la grogne des joueurs puisque certains ne pouvaient tout simplement pas jouer au jeu :

https://store.steampowered.com/newshub/app/730390/view/4159596607895216998


Un mod pour Half-Life: Alyx nommé Return to Rapture vous permet de replonger dans l’ambiance de Bioshock, à récupérer ici :

https://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=2236102052


Les nouveautés de Football Manager 2021 présentées, sujet par sujet :

Fin de saisonInteractions avec la presseJour de matchRecrutement


Du 29 octobre au 1er novembre, Games in France s’associe avec des streamers (MisterMV, Maghla, At0mium et DamDamLive) pour présenter ses jeux, à suivre sur Twitch et Steam. Le programme à retrouver ci-dessous :

https://jeuxmadeinfrance.fr/fr


La table ronde « Ecologie et jeux vidéo – Le jeu vidéo face à la crise écologique » animée et modérée par Erwan Cario, journaliste à Libération avec Esteban Giner, doctorant-chercheur (CREM, Université de Lorraine) et Alexandre Pointet, ingénieur process construction biosourcée (Seeds of Resilience) à voir en vidéo :


Présentation en profondeur de Urban Strife, un RPG – Tactical édité par le nouveau MicroProse, par les Turn-Based Lovers :


Voilà pour cette semaine de tous les records de contamination, restez couverts et pensez aux autres, merci pour eux.

Ruvon

Chaologue pas encore retraité, traître renommé, survivant accompli. Mon domaine, c'est le jeu vidéo, du FPS hardcore au point&click niais, et depuis toujours amoureux du tour-par-tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *