L’EA du mois : Mad Games Tycoon 2

Ce ne sont pas vraiment les jeux de gestion de studio de développement de jeux vidéo qui manquent, ils ont d’ailleurs tous des noms tellement proches qu’il devient difficile d’y faire le tri : City Game Studio, Game Dev Tycoon, Game Dev Studio et j’en passe. J’étais donc un peu dubitatif face à l’arrivée de Mad Games Tycoon 2, mais les retours positifs m’ont convaincu de tenter l’aventure.

La profession est importante, car ce sera la seule compétence que votre personnage/employé pourra pousser au maximum

Comme pour tous les jeux du genre, vous commencez dans un garage, au moment où les premiers studios se forment (1976 par défaut mais il est possible de customiser sa partie pour commencer plus tard). Première particularité du titre, la carte est fixe (il n’y en a qu’une seule pour le moment) et les bâtiments disponibles à l’achat sont directement visibles (il faudra donc faire avec leur forme et taille prédéfinie).

Au début, bien sûr, il faudra se contenter du strict minimum : une pièce pour vos programmeurs, une pour la recherche, une autre pour les testeurs, des toilettes et une zone de repos. Mais au fur et à mesure de votre expansion, de nombreuses autres pièces vont être débloquées (studio d’enregistrement, studio artistique, zone de motion capture, stockage, production de nouvelles consoles…) mais le tout suivra un schéma assez historique et se débloquera au fil des ans.

Pas vraiment de surprise côté gameplay : on sélectionne une tâche à effectuer par pièce, la tâche aura un coût de départ et prendra un certain temps, le niveau de vos employés et le temps que vous leur laisserez pour peaufiner le tout va déterminer la qualité finale du titre.

Ce qui est intéressant c’est que d’autres pièces dédiées aux mêmes tâches peuvent être utilisées soit pour fournir du soutien à la première soit pour avancer de front sur d’autres éléments du même projet ou pour bien sûr travailler sur d’autres projets. Si au début un jeu se développe rapidement avec assez peu de particularités et features, plus votre recherche avancera plus vous débloquerez d’éléments qui pourront s’ajouter à votre prochain titre et complexifieront donc votre tâche.

Si le titre est agréable à prendre en main avec une bonne synergie entre les différents départements de vos studios (le département QA est crucial non seulement pour enlever les bugs mais pour équilibrer le gameplay, le département marketing va faire monter la hype, etc) je craignais qu’assez vite la répétitivité ne se fasse sentir. Certes il y a un nombre non négligeable de genres de jeux à rechercher (mais pas wargames !) mais chaque année un seul genre sera à la mode (et un autre peu populaire), ce qui aura tendance à focaliser la production de jeux dans le même sens entre les concurrents.

Les possibilités s’ouvrent encore un peu plus cependant lorsque vous aurez la possibilité de développer vos propres consoles. Tâches qui, en plus de requérir un budget et un investissement en temps plus que conséquent, nécessiteront un bon timing, la recherche de bons composants et si possible le développement de jeux pour accompagner la sortie.

Malgré son avancée technologique, la Bofang 2000 peine à convaincre le public.

A noter qu’actuellement, la logique du succès ou non des dites consoles est un peu obscure. Ma première console n’est sortie qu’avec un jeu préinstallé et a connu un succès retentissant alors qu’une autre plus moderne a mis beaucoup de temps rien que pour rentrer dans ses frais (pourtant avec un nom comme Bofang 2000 ça aurait dû marcher). L’IA des concurrents semble ne pas trop suivre la tendance technologique en développant des jeux pour des consoles qui ont plus de 10 ans alors que d’autres sont à la mode.

Sortir une console qui a du succès est une chose, prendre le risque de développer un jeu pour une seule plateforme en est une autre. Plus un jeu aura de fonctionnalités (chaque titre ayant une classification de B à AAA pour le nombre de fonctionnalités disponibles) plus il coutera cher à développer et plus vous aurez intérêt à le sortir sur des machines qui ont de grosses part de marché pour atteindre un maximum de clientèle. Il ne suffira donc pas d’avoir de bonnes critiques pour vendre.

Va falloir augmenter le pourcentage

Assez facile (vous pouvez rester en négatif pendant 6 mois avant d’avoir votre premier avertissement et la banque vous prêtera des sommes de plus en plus grosses au fil du temps), le jeu manquera peut-être un peu de rejouabilité. Mais en l’état le contenu est déjà très solide, le gameplay fun et il y a surtout énormément de choses à faire. Bref pour un Early Access c’est assez impressionnant.

Certes certaines améliorations d’interface seraient les bienvenues : possibilité de localiser un employé sans le retirer de son poste de travail, possibilité de mettre en pause suivant certaines alertes, descriptifs plus poussés de certaines pièces quant aux employés qu’elles nécessitent. Mais ce sont des choses qui amélioreront la qualité de vie du titre plus que des éléments rédhibitoires.

Le chef en rêve.

Le contenu est déjà très riche (il y a déjà les MMO, les add-ons, les remasters, les jeux mobiles) mais pourrait bien sûr encore offrir plus comme la possibilité de pouvoir voir évoluer les composants PC comme ceux des consoles, car actuellement une fois que le PC apparait cela est et reste la plateforme la plus poussée technologiquement sans évolution notable.

Vos jeux peuvent utiliser des moteurs de jeux qu’il faut faire évoluer (ou acheter) avec le temps et dont d’autres studios pourront même acheter la licence pour sortir leurs propres jeux mais il n’y a pas, pour le moment, d’influence énorme de la plateforme pour laquelle le moteur a été développé sur la qualité du titre.

37 millions à développer, c’est cher mais la qualité est là

Construire des bornes d’arcade, faire un portage d’un jeu sur console, sortir un bundle ou une édition GOTY, vendre des éditions collectors avec ou sans carte couleur, la richesse du contenu est épatante pour un Early Access d’un jeu indépendant. Clairement, Mad Games Tycoon 2 se positionne comme le titre du genre le plus complet à ce jour et devrait ravir tous les fans de jeux de gestion. Même si, pour l’instant, il y a peu de challenge, on apprécie pouvoir retracer ainsi toute l’histoire du jeu vidéo en y insérant nos titres clés ou en refaisant le succès de titres légendaires. Bref, je vous le recommande chaudement.

Développeur : Eggcode

Editeur : Eggcode

Genre : Gestion

Date de sortie : 21 janvier 2021

Prix : 20,99€

Page Steam

SA_Avenger

Le Belge taciturne du groupe, pas fan de quoi que ce soit mais touche-à-tout aux goûts éclectiques, amoureux du cinéma, de littérature et de chanson française à texte, bref un nostalgique invétéré. Ancien beta testeur hardcore, je joue encore régulièrement à des jeux obscurs aux règles complexes que je termine d'ailleurs rarement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *