Early Access: Oaken

Prenez Slay the Spire, ajoutez y des combats tactiques au tour par tour, le tout emballé dans des visuels mignons et féeriques et vous obtenez Oaken, l’un des derniers venus dans le genre. Sorti récemment en Early Access sur Steam, j’y ai joué pour vous. Je vous livre mes impressions après quelques heures de jeu.

Les bases

Pour commencer, si vous avez déjà joué à un deckbuilder tel que les excellents Slay the Spire ou Monster Train, vous ne pas dépaysés en lançant Oaken. Vous commencez par choisir votre héros, puis votre guide, un peu à la façon des clans primaires et secondaires dans Monster Train. La combinaison des deux détermine votre deck de départ ainsi que les pouvoirs du héros lors des phases de combats.

A chaque chapitre, trois pour l’instant, vous progressez sur une carte de type arbre à choix multiples où vous pouvez choisir votre prochaine étape en fonction des branches qui s’offrent à vous. Les nœuds offrent divers évènements ou combats jusqu’au boss qui conclut le chapitre. Du classique, donc.

carte

Comme chez ses grand frères, vous aurez de multiples occasions au cours de votre run de modifier votre deck ou d’améliorer vos cartes, optimisant ainsi votre main lors des combats. Parlons des combats, justement, qui sont le point par lequel Oaken se différencie principalement.

Ils se déroulent sur une grille d’hexagones où vous pourrez déployer et déplacer vos unités. Chaque unité coûte un certain nombre de Lumi (le mana du jeu) à déployer. Votre main ne peut contenir que quatre cartes à la fois (unité ou action) et ne se renouvelle pas chaque tour. De plus, une fois utilisées au cours du combat, les cartes deviennent plus fragiles et une seconde utilisation entraînera une pénalité sur le plus long terme.

Si ces mécaniques peuvent être frustrantes au premier abord, elles poussent le joueur à se concentrer sur ce qui se passe sur le plateau de jeu. La partie tactique est assez importante et même l’orientation de vos unités sera parfois cruciale pour la victoire.

combat
L’état de l’EA

Visuellement, Oaken est déjà magnifique. Autant le style graphique que la musique ont clairement été travaillés comme une priorité avant même cette sortie en EA. Tout a déjà l’air peaufiné sur les aspects artistiques, et je pense que ça peut induire quelques joueurs en erreur sur leurs attentes niveau contenu/gameplay.

Le jeu en l’état est majoritairement jouable, même s’il manquera un peu de variété pour accrocher certains sur le long terme. Pour l’instant, un seul héros est disponible, ainsi que quatre guides. Les développeurs ont publié leur plan, visible ici, des choses prévues tout au long de la phase d’EA du jeu. Si ces objectifs sont respectés, Oaken devrait présenter un contenu nettement plus touffu lors de sa sortie finale.

Niveau bug, tout n’est pas parfait, mais ce n’est pas dramatique non plus. Je n’en ai rencontré que très peu mais certains peuvent se révéler assez pénibles (notamment quelques quêtes qui semblent boucler sur elles-mêmes). Les développeurs semblent travailler activement à l’amélioration du jeu donc si le cap se maintient les choses devraient s’améliorer.

un évenement
Maintenant, plus tard ou jamais ?

Ça dépend vraiment de vous, comme toujours, mais je dirais que si la description du mélange des genres vous a plu, essayez la démo. Elle est disponible sur la page Steam du jeu. Après ça, si vous accrochez au gameplay et que le manque de diversité ne vous fait pas peur, vous pouvez déjà vous lancer. Cependant, si vous voulez un peu plus de variété, je vous conseillerais de ne pas forcément vous précipiter et voir comment évolue l’EA.

Oaken est un jeu qui a du potentiel mais qui n’est pas forcément pleinement atteint à l’heure actuelle. Pour ma part, je vais attendre un peu avant de m’y remettre. J’y retournerais sûrement dans quelques mois pour voir comment ça a évoluer et si ça relance mon intérêt.

Site officiel

Développeur : Laki Studios

Éditeur : Goblinz Studio

Plateforme : Steam

Date de parution : 3 Mai 2022

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.