Yokaï No Mori : le shogi pour les nuls

Le shogi fait plus peur que les échecs (qui ne sont pas si difficiles que ça à apprendre) avec son austérité assumée et son aspect stratégique. Une professeure de Shogi, MADOKA KITAO a décidé de rendre ce jeu accessible, ainsi naquit Yokaï No Mori qui se veut une porte d’entrée pour les débutants.

Matériel et rangement

Minimum syndical pour le rangement.

Ferti ne s’est pas foulé sur l’aspect rangement, une simple boîte et un calage en carton pour éviter que les pièces bougent dans celle-ci. Par contre, le matériel est de qualité avec des pièces en bois de bonne taille, un plateau cartonné double face et des stickers avec les illustrations de Naïade pour personnaliser les différentes pièces. L’ajout des points pour connaitre les déplacements est une excellente idée qui permet de ne pas avoir à se référer aux règles après lecture.

Comment ça se joue ?

Etant conscient de ne pas toujours être clair dans mes explications, les règles sont accessibles sur cette page.

La mise en place est très rapide et le plateau de jeu indique où les pièces sont placées au départ. Idée toute simple qui facilite la vie.

Là, c’est perdu !

Le principe du jeu est très simple et pour gagner, il faut soit atteindre la zone adverse avec son roi (il a un nom plus compliqué) soit manger le roi adverse. Simple, non ? Sauf qu’il y a une subtilité à assimiler très rapidement sous peine de se faire laminer par son adversaire. Une pièce prise par l’adversaire peut être parachutée n’importe où sur le plateau, sauf indication contraire, pour devenir membre de l’équipe adverse. Autant dire que la partie peut être très vite pliée.

Autre subtilité, certaines pièces ont la possibilité d’être promues quand elles passent dans le camp adverse. Elles ne gagnent pas de pouvoir particulier, mais la possibilité d’avoir des déplacement supplémentaires.

Les pièces promues ou pas.

Pour résumer un tour de jeu à Yokaï No Mori : soit on se déplace, soit on parachute une unité capturée précédemment. Le déplacement n’est pas le même suivant la pièce jouée et le roi doit absolument se déplacer s’il est en passe de se faire manger (c’est le principe d’échec aux échecs).

Deux versions pour le prix d’une

Comme si une seule version ne suffisait pas, Yokaï No Mori propose deux versions du plateau. Un premier en 3×4 qui est la version pour grands débutants. Ce plateau permet un apprentissage en douceur des mécaniques et des parties courtes sans pour autant être limitées. L’aspect stratégique n’est pas absent et il est très facile de se faire surprendre si l’on n’est pas attentif.

Face A

Le plateau 5×6 se destine à ceux ou celles qui veulent un challenge plus relevé et l’ajout de nouvelles pièces augmente considérablement l’aspect stratégique. Des règles spécifiques sont aussi ajoutées sans pour autant dénaturer le jeu de base. Pour y avoir joué quelques fois avec un joueur de mon niveau (pas très haut), je le préfère largement parce qu’il ouvre un champ des possibles que le premier ne peut offrir.

Face B

L’étape ultime est de passer au Shogi, mais maîtriser les deux plateaux de Yokaï No Mori devraient vous occuper pour quelques heures et plusieurs centaines de parties avant de le faire.

Alors c’est bien ?

Quand le presque vrai jeu débute.

Avec deux plateaux, une direction artistique chatoyante, des règles comprises en deux minutes et une profondeur stratégique importante, Yokaï No Mori a tout pour plaire aux amateurs de jeux abstraits ou des parents qui voudraient initier leur progéniture à ce genre de jeux. Au moment de l’écriture de cet article, 67 parties ont été disputées et le jeu sort très régulièrement.

Nombre de joueurs : 2 exclusivement

Age : 7+ 

Auteur :  Madoka Kitao

Illustrateur : Naïade

Editeur : Ferti

Version achetée avec mes deniers

Machiavel

Toujours à l'affût de ce qui peut piquer ma curiosité, peu importe le domaine avec une légère préférence pour les jeux vidéo, le cinéma, la littérature, les séries TV, les jeux de société, la musique, la gastronomie, les boissons alcoolisées et quelques autres petites choses . Ma curiosité est telle le tonneau des danaïdes, sans fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *