Vanguard: Normandy 1944

On arrive tout doucement à un point où le marché des FPS exclusivement multi-joueurs commence à être saturé. Que ce soit pour les looter shooters ou les FPS classiques, des AAA se vautrent (enfin ça reste des AAA tout est relatif) et des petits studios sortent des jeux morts avant d’avoir été. C’est bien dommage mais c’est la dure loi du marché. Il faut bien avouer qu’en plus du nombre, on a eu des titres de qualité aussi (Insurgency Sandstorm, Apex Legends,…) et d’autres sont en route (Hell Let Loose).

C’est à toi ce beau gros canon?

Vous l’aurez compris, si je commence l’article ainsi c’est que ça pue un peu. Enfin pas qu’un peu dans le cas de Vanguard : j’explique ! Ce n’est un secret pour personne, la guerre de 40 (comme on dit en Belgique vu que nous ne sommes entrés en guerre que le 10 Mai 1940) me fascine, mon père l’ayant vécue j’ai grandi avec les histoires de l’exode, de la résistance etc. Tout ça pour dire, que plus un jeu est réaliste et offre une expérience et des lieux réels, plus j’apprécie. Vanguard: Normandy 1944 est l’un des premiers jeux que j’ai backés sur Kickstarter. Déjà parce qu’il n’était pas cher du tout et en plus sans savoir quand les différents jeux sur le sujet allaient sortir ça me semblait un investissement tout à fait correct. La campagne a réussi avec près de 500 contributeurs donc ça ne s’annonçait pas si mal avec un gameplay exclusivement centré sur l’infanterie. Et en plus l’ambiance nocturne du trailer était simplement épatante.

L’ambiance et sons aux petits oignons

Seulement, si les devs ont fait un peu de pub pour le kickstarter, ils n’en ont fait aucune pour la sortie. Le jeu est donc sorti dans l’indifférence générale le même weekend que la première beta de Hell Let Loose. C’était mal barré. Ok ok mais le jeu dans tout ça ? Ben c’est bien ça le problème, la sortie dans l’indifférence générale a fait qu’il n’y a presque pas de joueurs. Et c’est un euphémisme car il y a des heures sans aucun joueur du tout. Sachant que les devs avaient prévu une cinquantaine de serveurs et un minimum de 8 joueurs pour pouvoir démarrer une partie c’était mal barré (bis).

Rien à faire, niveau lumière la nuit c’est le plus réaliste que j’ai pu voir.

Ajoutez à cela le fait que le jeu se comporte assez mal les deux premières parties (pourquoi deux ? aucune idée mais c’est comme ça) et le fait que, ben c’est une beta/Early Access, qui n’a pas encore toutes les features d’un jeu complet, ce qui fait qu’entre les joueurs déçus du jeu et ceux incapables de trouver des joueurs il reste encore moins de monde que le premier jour. Et comme il n’y a pas de bots… Les devs mettent cependant à jour le jeu régulièrement (plus de 4 patches en un seul weekend) mais est-ce que cela suffira ? Difficile à dire. En l’état, il faut compter sur la chance, des events ou espérer qu’ils arriveront à ramener plus de monde pour la vraie release. Alors ça donne quoi quand on peut jouer ?

Oula des joueurs?!

Au premier abord, ce n’est pas glorieux : aucune possibilité de se coucher, on ne peut pas déployer les mitrailleuses, on ne respawn pas quand on veut, certaines cartes se terminent très vite et on ne comprend pas pourquoi, les mouvements sont un peu mécaniques, les textures du sol et des bâtiments sont assez moches. Et puis au final, on s’y fait. En fait, l’élément le plus important du gameplay est bon, c’est à dire le combat.

En plein jour en revanche c’est pas glorieux.

En fait, le jeu tente une approche réaliste, c’est à dire que chaque équipe dispose d’un nombre limité de vagues de renforts et seul le chef d’escouade peut appeler des renforts (sauf pour les attaquants qui reçoivent eux une vague supplémentaire lorsqu’ils capturent un point), cela implique parfois d’attendre quelques minutes le bon moment pour ne pas gaspiller de « vague de renforts », évidemment les nouveaux joueurs ne comprennent pas toujours cela car ce n’est pas assez clair et quittent souvent au lieu d’attendre. Les attaquent ne doivent aussi prendre qu’un seul point sur les plusieurs points de défense disponibles, s’ils réussissent la ligne de défense est alors repoussée vers l’arrière. C’est sympa mais les défenseurs (en tout cas sur des serveurs non remplis) ont parfois du mal à tout couvrir ou à avoir le temps de se replier ce qui fait que certaines parties sont un peu trop simples/rapides pour les attaquants. Ce n’est évidemment plus vraiment le cas sur des serveurs presque pleins, là tout de suite l’expérience devient très tactique et la communication vocale est clé. C’est du tout bon sans pour autant avoir la survie de 50 joueurs sur vos épaules.

Pegasus bridge modélisé et illuminé superbement.

Le feeling des combats est tout aussi bon malgré ses défauts, le son des mitrailleuses dans le lointain excellent (on entend aussi les balles siffler lorsqu’on vous manque de peu). Une balle un mort en général ce qui laisse peu de place à l’erreur et ajoute à la nécessité de bien se positionner et de bouger le moins que possible. La plupart des parties se bouclent en 10 minutes ce qui est vraiment sympa lorsqu’on a pas envie de passer 1 à 2h intenses comme sur Post Scriptum ou Hell Let Loose. De plus, il y a des petits détails sympa comme la possibilité d’ouvrir et fermer certaines portes, de tirer sur les lampadaires afin de diminuer la luminosité etc. Franchement, ce n’est pas un mauvais jeu, il a des défauts certes mais il permet des parties rapides et agréables. C’est d’autant plus dommage de le voir se vautrer aussi magistralement.

Eh Oh? Y a quelqu’un?

Au final, j’y aurai joué plus qu’à Hell Let Loose pendant son weekend de beta, non pas parce qu’il est meilleur mais qu’à force de me dire « allez, une petite partie ça dure que 10 minutes » ben j’en ai fait plus. Il y a un côté un peu « old timer » et relax au jeu avec des objectifs simples et assez peu de rushs que j’apprécie. Après malgré son prix plus qu’abordable, il est difficile de le conseiller sans savoir si la communauté va réussir à se mobiliser ou non, les devs ont lancés plusieurs events ce weekend. Il faudra attendre les prochaines semaines pour voir si cela suffira, mais en tout cas c’est certain que je vais encore y jouer par ci par là et en voir l’évolution.

ça brûle chef!

Les devs sont malgré tout très motivés et réagissent rapidement aux desiderata des joueurs. Ils ont fait quelques erreurs de design (pas de spawn protection, pas de possibilité de changer d’équipe…) qu’ils vont je suppose corriger assez vite si les derniers jours sont une indication de leur capacité à réagir. Reste que si les fondations sont bonnes, le jeu est clairement une beta. Niveau communication, en revanche, ça risque d’être plus difficile pour les devs. Bref, à part si vous êtes un fan inconditionnel des jeux du genre ou que vous désirez supporter des développeurs qui clairement aiment ce qu’ils font, ce jeu ne sera pas pour vous. Mais pour une dizaine d’euros vous aurez aussi la possibilité de visiter Pegasus bridge comme pendant la nuit du 6 juin, et pour être honnête c’est pas cher payé par contre bonne chance pour y croiser d’autres joueurs actuellement. A voir lors de la vraie release dans quelques mois.

SA_Avenger

Le Belge taciturne du groupe, pas fan de quoi que ce soit mais touche-à-tout aux goûts éclectiques, amoureux du cinéma, de littérature et de chanson française à texte, bref un nostalgique invétéré. Ancien beta testeur hardcore, je joue encore régulièrement à des jeux obscurs aux règles complexes que je termine d'ailleurs rarement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *