The Plague Doctor of Wippra

Comment, un jeu narratif traitant de la Peste ni par cynisme (coucou Plague Inc) ni juste pour le décor (bonjour A Plague Tale) ? Oui, on a bien ça en stock : voici le bien nommé The Plague Doctor of Wippra.

Dans ce point and click nous plaçant dans l’Allemagne du 16e siècle, nous suivons un jeune docteur à la démarche scientifique venant traiter les malades de la peste à l’hospice d’une petite ville – une mission qui ne sera pas de tout repos, tant les ressources face au fléau sont minces.

Ici, vous ne trouverez pas d’anachronisme dans les techniques médicales de l’époque, à base de saignées et sangsues ; les puzzles du jeu misent sur la débrouillardise du protagoniste devant faire avec les rares matériaux à sa disposition. En suivant les indications de son antique livre de médecine et en écoutant les patients, les choses se résolvent logiquement (à une énigme capillotractée près).

Ne prenons pas de pincettes : graphiquement The Plague Doctor of Wippra est au niveau du premier King’s Quest (oui, la version DOS de 1987) avec un pixel art assez grossier mais bon, tous les éléments interactifs sont reconnaissables, c’est bien l’essentiel.

Mis à part le cycle de marche du protagoniste il n’y a quasiment pas d’animation, le jeu préfère passer en ellipse d’une position à une autre. Dans les choses également à déplorer, l’interface manque de souplesse (carte, système d’indice…). C’est sans doute les limites inhérentes à un développement en solitaire d’un jeu dont les contours ont été définis lors d’une Game Jam.

La bonne idée côté gameplay c’est la séquence de fin qui dépendra de notre comportement envers les habitants de Wippra et plus particulièrement envers les patients, et ce de façon subtile bien loin des balises à la Telltale. Le jeu est de plus volontairement très court pour encourager la rejouabilité et explorer les variantes de ce final. En effet, à Wippra la défiance envers notre jeune médecin est grande, il aura fort à faire face à l’obscurantisme et la superstition. 

Déférence face aux puissants, place de la femme, protestantisme… sous ses dehors de petite expérience narrative, The Plague Doctor of Wippra a beaucoup de choses à dire. En étant aussi moderne dans son écriture que vieillot dans sa forme, il pourra séduire les habitués du genre point and click.

Site Officiel

Développeur : Electrocosmos

Editeur : Application Systems Heidelberg

Date de sortie : 5 Octobre 2022 sur PC

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Hilikkus

Aussi à l’aise sur un jeu de plateforme virevoltant que sur un point & click pixellisé, Hilikkus est un hybride contre nature entre un vieux PCiste velu et un casual gamer vendu à Nintendo. A manier avec précaution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *