LEGO Bricktales

S’il y a bien une fan de Lego à la rédac de Dystopeek, c’est bien moi. Du coup, à la sortie de LEGO Bricktales, je m’y suis jetée dessus et j’y ai passé mon week-end. J’avais déjà aimé la démo, mais le jeu complet s’est il montré à la hauteur de mes attentes ?

L’histoire est assez simple et pour tout dire pas franchement intéressante. Elle n’est là que pour donner une excuse au gameplay et à vrai dire ça me suffit. Pour résumer la situation, votre grand-père, un inventeur excentrique, a besoin de votre aide pour restaurer son parc d’attraction. Pour cela, il vous envoie via un portail dans différents univers pour y collecter des cristaux. Dans chacun de ces univers, vous devrez aider la population locale jusqu’à l’obtention dudit cristal, mais j’y reviendrai.

Visuellement, le jeu est propre et plaisant. L’univers coloré est construit entièrement à base de pièces LEGO. Le jeu est divisé en cinq biomes différents (six si vous comptez le hub central) avec chacun leur style bien différent. Vous pourrez ainsi explorer la jungle, le désert, l’époque médiévale, une ville attaquée par des robots et une île remplie de pirates. La variété de ces environnements est très appréciable et rend l’exploration plus intéressante, même si j’aurais justement souhaité en explorer encore plus.

sequence construction

En parlant de l’exploration, l’une des rares choses que je reproche à LEGO Bricktales, c’est la caméra. Elle bouge automatiquement et vous laisse voir uniquement ce que les développeurs ont choisi pour vous. C’est souvent dommage si l’on a envie de jeter un œil plus en détail sur les niveaux mais c’est surtout parfois gênant pour voir où il vous est possible d’aller, ou pas.

Ceci étant dit, j’ai globalement aimé le gameplay. LEGO Bricktales possède une différence majeure comparé à ce que j’appellerais « les jeux vidéo LEGO à licence », et c’est le mode de construction. Quand par le passé vous vous contentiez d’appuyer sur un bouton pour voir votre personnage assembler les briques par lui-même de façon prédéterminée, ici, vous êtes aux commandes.

des chats partout

Chaque étape d’assemblage de briques est en fait un puzzle qui m’a un peu rappelé la série des Bridge Constructor. On vous fournit un ensemble limité de pièces et à vous de construire une solution au problème qui résistera au test final. Le contrôle de ces sections est loin d’être parfait et il vous faudra parfois vous y reprendre à plusieurs fois pour positionner la pièce exactement à l’endroit désiré, mais qu’importe. Ce nouveau mode a été ma partie préférée du jeu car il concrétise ce que j’avais toujours rêvé qu’un jeu LEGO aurait dû être.

Bref vous l’aurez compris, pour moi c’est une grosse amélioration pour une série de jeux que j’appréciais déjà. Ce changement oriente LEGO Bricktales plus dans un genre puzzle/aventure comparé aux précédents qui tombaient plutôt dans la case action aventure.

Comme les autres jeux Lego, LEGO Bricktales n’est pas très difficile. Il offre donc un jeu parfaitement approprié pour les enfants et un bon moment de détente pour les adultes. Il m’a fallu une dizaine d’heures pour finir le jeu en prenant mon temps et une quinzaine au total pour le compléter à 100%. Si vous voulez essayer avant de décider, le jeu possède une démo sur Steam. La sauvegarde est ensuite reportée sur la version complète si vous sautez le pas.

quelques niveaux

Au final, LEGO Bricktales est un changement agréable à une série de jeux vidéo déjà bien établie. J’ai passé un très bon moment à y jouer et j’espère qu’ils continueront sur ce modèle dans le futur. Malgré les petits défauts de maniabilité par moment dont souffre le jeu, c’est un gros oui pour ma part.

Site officiel

Développeur : ClockStone

Éditeur : Thunderful Publishing

Plateforme : Steam, Switch, Playstation, Xbox

Date de parution : 12 Octobre 2022

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *