Rain of Reflections: Set Free

Parfois, les outils de découverte de Steam atteignent leur but. En farfouillant dans la masse informe de jeux disponibles pour trouver des titres à présenter dans les Newspeek, je suis tombé sur Rain of Reflections dont j’avais raté toute promo ou mise en avant sur d’autres sites. Pourtant il coche de nombreuses cases que j’ai l’habitude de surveiller : du point & click, du puzzle, du combat en tour-par-tour, le tout dans un univers cyberpunk avec des graphismes modernes, j’ai forcément craqué à l’occasion des soldes d’hiver.

L’histoire commence par la découverte du personnage principal, Wilona. Notre héroïne s’embrouille avec sa mère en visioconférence et cette dernière décide de la consigner dans sa chambre. Sauf que notre blondinette décide de faire le mur pour rejoindre un pote. Après un rapide tutoriel sur les différentes méthodes de hacking dont elle dispose, on esquive en tour par tour les gardes armés envoyés par sa mère pour la surveiller.

Parce que sa mère n’est pas n’importe qui, elle est tout de même ministre, membre de la classe supérieure, dans ce monde qui tend vers la tyrannie. Wilona elle-même n’est pas une adolescente rebelle qui veut aller flirter et fumer des pétards, c’est une scientifique travaillant dans un laboratoire de pointe. Copiant le pitch des Fils de l’Homme, dans ce futur technologiquement avancé, l’humanité ne fait plus de bébés. Le dernier enfant né se trouve actuellement dans un centre de recherche, dirigé par le père de la demoiselle, et il fait évidemment l’objet de conflits d’intérêts idéologiques.

Wilona décide alors de le libérer et de l’amener à une organisation dont elle est sympathisante, une bande de hippies idéalistes, les Infrareds. Ayant réussi à fuir son appartement, elle rejoint donc son sidekick Luca, contact avec la résistance, et va tenter d’infiltrer le laboratoire sécurisé où se trouve l’enfant (et où elle et Luca travaillent, accessoirement).

On alterne entre dialogues, phases de point & click, petits jeux de hack et combats en tour-par-tour, à un rythme plutôt réussi. Les environnements sont plutôt jolis, les animations un peu raides mais très correctes, les doublages sont très propres et le jeu ne souffre pas de bugs pénibles. Rain of Reflections est un brin gourmand en ressources mais l’ensemble est techniquement très correct.

Le scénario n’est pas révolutionnaire mais il se laisse suivre, l’univers est plutôt bien rendu même si ça manque de personnages avec lesquels interagir. Une seule scène nous permet d’en apprendre plus sur l’Etat policier dans lequel on vit à travers un squat de laissés pour compte. Les phases de combat en tour-par-tour nous laissent la possibilité d’user ou non de violence létale, même si les conséquences seront limitées à l’obtention de succès.

C’est d’ailleurs le principal défaut de Rain of Reflections, cette absence de continuité. Seul le premier chapitre est actuellement disponible et il se concentre sur le personnage de Wilona. Les épisodes à venir feront intervenir d’autres protagonistes, toujours dans le même univers, mais sans certitude pour l’instant que nos choix auront des répercussions dans le futur.

Mais surtout, la durée de vie est bien trop courte. J’ai terminé les aventures de Wilona en trois heures, pour les 10€ demandés ce n’est pas non plus un scandale, mais je reste clairement sur ma faim. J’aurais souhaité plus d’interactions, plus d’aventure, de quoi donner plus de cohérence à un univers intéressant mais trop peu développé.

Rain of Reflections fait tout bien, sans grande originalité mais avec maîtrise. On se prend au jeu sans trop de difficulté, essayant de savoir où nous mène cette histoire, quand la fin vient nous couper brutalement dans notre élan. Pour l’avoir trouvé à moitié prix, je ne regrette clairement pas d’être tombé dessus et je le conseille aux amateurs d’ambiance futuriste n’ayant pas peur de quelques phases tactiques et de mini-puzzles de remplissage.

J’espère seulement que les suédois de Lionbite (à la tête duquel se trouve un ancien journaliste de jeux vidéo, Victor Lionhead et dont c’est le premier titre) sortiront bientôt la suite pour transformer ce qui ressemble un peu trop à un prologue en un bon jeu d’aventure.

Genre : aventure fourrée à la tactique en tour-par-tour

Site officiel

Développeur indépendant : Lionbite Games

Plateforme : Steam

Prix : environ 10€

Date de sortie : 4 octobre 2019

Ruvon

Chaologue pas encore retraité, traître renommé, survivant accompli. Mon domaine, c'est le jeu vidéo, du FPS hardcore au point&click niais, et depuis toujours amoureux du tour-par-tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *