Beasts of Maravilla Island

En ce début de saison estivale, je vous propose un petit safari photo sur une île mystérieuse et enchanteresse. Beasts of Maravilla Island est le premier jeu du studio californien Banana Bird, sorti le 12 juin dernier sur PC et sur Switch.

Beasts of Maravilla Island vous met dans la peau de Marina, une jeune photographe. Suite au décès de son grand-père, Marina se rend, munie du journal et de l’appareil photo du vieil homme, sur l’île dont il lui avait souvent parlé mais qu’elle croyait n’être qu’une légende. A sa demande, elle va photographier la faune et la flore de cet endroit magique pour les sauver de l’extinction.

zone de la riviere

Le gameplay est principalement un simulateur de marche et de prise de photos, parsemé de quelques puzzles assez faciles. Mais ne prenez pas ça comme un dénigrement du jeu, bien au contraire. Beasts of Maravilla Island offre une aventure relaxante où l’on peut se promener librement dans chaque zone et y prendre autant de photos que l’on souhaite. Ces photos iront remplir votre album selon le sujet principal capturé dans le cliché.

Album photo

Le jeu est séparé en trois zones distinctes dans lesquelles vous pouvez vous balader jusqu’à ce que vous décidiez de passer à la zone suivante. Il n’est pas possible de retourner à la zone précédente lors de la partie. Cependant, une fois le jeu terminé, vous avez accès à un menu de sélection de chapitres tout en conservant le contenu de votre album. Vous pouvez ainsi compléter ce qu’il vous manque. L’aventure en elle-même est assez courte, il m’a fallu 2h30 pour le compléter en prenant mon temps. Cependant, le prix du jeu reste en adéquation avec sa durée.

La grenouille à barbe

Beasts of Maravilla Island n’est pas techniquement parfait. Parfois les animations du personnage et de l’environnement sont un peu rigides ou approximatives. Est-ce que l’on le remarque ? Oui, certainement. Est-ce que ça handicape l’expérience de jeu ? Pas vraiment. Je n’ai rencontré aucun bug qui m’a empêchée d’avancer dans le jeu, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Certains ont été confrontés à des bugs stoppant leur progression. Sur cet aspect, c’est donc un peu une question de chance malheureusement.

Vue de l'ile

Pour moi, Beasts of Maravilla Island est un aperçu de ce qu’aurait pu être Pokemon Snap si Pokemon Snap avait été un bon jeu : un safari photo zen et coloré qui me laisse me promener à mon aise dans l’environnement. J’aurais adoré que le jeu soit plus long et un peu plus affiné sur le plan technique, mais on ne peut pas tout avoir. Ce jeu restera une très agréable expérience pour moi. J’ai envie de vous le recommander mais je garde en tête que tout le monde n’a pas eu la même expérience fluide que moi.

Site officiel

Développeur : Banana Bird Studios

Éditeur : Whitethorn Games

Plateforme : Steam, Nintendo Switch, Epic Store (Xbox & PS4 à venir)

Date de parution : 12 Juin 2021

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *