Prosélytisme & Morts-Vivants

À peine consommée la gueule de bois du nouvel an, on s’est tous retrouvés enfermés. Certains sont donc peut-être passés à côté du dernier album des Nouvelles Aventures de Lapinot, Prosélytisme & Morts-Vivants, sorti en janvier.

Dans Prosélytisme et morts-vivants, deuxième tome canonique depuis le retour de Lapinot, Lewis Trondheim nous régale “comme jaja”, comme disent les jeunes. L’auteur avait déjà prouvé, en 2017, que son personnage n’avait pas pris une ride malgré 13 ans d’absence. Lapinot revenait dans ses Nouvelles Aventures plus contemporain que jamais, fidèle au même humour, aux mêmes dialogues savoureux. Dans Prosélytisme et Mort-Vivants, le curseur de la loufoquerie, basée sur une question de société, est poussé très loin. Mais toujours ancré dans le réel de notre société.

Cet opus est un duo Lapinot-Richard, qui se retrouvent par un concours de circonstance enrôlés dans une association en charge de promouvoir l’athéïsme, mandatée par le gouvernement. Leur mission est d’épauler le chargé de projet, qui cherche à implanter dans la petite commune de Saint Mouilly le premier “temple athée” de France. Ce dernier, Mr Verlat, est sans conteste le personnage le plus barré de la série toute entière, à mi-chemin entre le fonctionnaire zélé et le gourou. C’est à travers lui et ses monologues stratosphériques que Lewis Trondheim se lâche, pour notre plus grand plaisir.

Sur un ton dont lui seul détient le secret, il explore les questions que pourraient se poser des extrémistes laïques et pousse les raisonnement foireux jusqu’à l’extrême. Alors on se marre évidemment, car certains passages sont tout simplement hilarants. Mais on se dit aussi que des élus, pas beaucoup moins fêlés que Mr Verlat, pourraient en tirer des idées de lois qui ne dénoteraient pas avec l’hystérie qui règne autour de la question de la laïcité. Brrr. Mieux vaut en rire, donc jetez-vous sur ce régal de loufoquerie brillante.

Prosélytisme & morts vivants

Série : Les Nouvelles aventures de Lapinot

Scénario & Dessin : Lewis Trondheim

Éditeur : L’Association

48 pages

13€

Bofang

J'écris pour justifier le temps perdu à jouer pendant que d'autres montent des start-up.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *