NeverAwake

Dans la catégorie, jeu qui ne plaira pas à tout le monde, NeverAwake aura une place de choix. En proposant une mécanique de Shoot Them Up (Shmup) se jouant en mode Twin Stick Shooter et de complétion de niveau original, il se pose en petit OVNI ludique à regarder d’un peu plus près. Vaut-il l’achat ou mérite t-il de finir au fin fond du backlog d’un certain Baalim ?

C’est parti pour le 100%

Passons rapidement sur l’histoire qui n’a aucun intérêt sauf à justifier que l’on parcourt plein de niveaux découpés en stages et entourant certaines parties du corps d’un personnage endormi. Elle est peu envahissante et le gameplay prend le pas sur une narration servant de liant entre les niveaux.

Du point de vue gameplay, NeverAwake a tout du shmup classique avec piou piou intégré. Des pouvoirs se débloquent en fonction de la monnaie récupérée suite à l’éradication des ennemis. Rien de très original, mais cela permet de varier les approches et d’améliorer son score, ce qui reste la base de tout bon shmup. Si le jeu se contentait d’enchaîner les niveaux à scrolling vertical ou horizontal, on se trouverait devant un énième shmup classique et peu intéressant dans son approche sauf que les développeurs ont eu une bonne idée.

Quand tu te dis « je suis pas si mauvais »

En effet, le joueur ne finira le niveau que s’il atteint le 100% de « souls » et ce n’est pas possible en terminant le niveau une fois. Le jeu propose un système bien connu des joueurs de shmup, à savoir le principe des loops. Principe qui consiste à refaire le jeu au début directement après la fin avec une difficulté accrue pour augmenter son score. Dans Neverawake, le principe est repris par niveau et plus on atteint les 100% rapidement, meilleur est son score.

Très déroutant au début en sachant que les ennemis qui sont présents sur l’écran au moment du changement de loop sont aussi renvoyés au début du niveau, mais aussi très malin. Chaque changement de loop va apporter quelques petites variations sur les projectiles, mais la structure du niveau va rester la même. Le système est aussi repris pour les mid-boss et boss. Pour ces phases particulières, le pourcentage est présent pour le gimmick et son intérêt limité à situer son avancée.

Le relou de base.

Les niveaux jonglent entre scrolling horizontal et vertical, haut et bas. Des obstacles sont aussi présents. A défaut d’être très originaux dans leur approche, ils sont suffisamment dynamiques et courts pour ne pas lasser le joueur qui devra faire trois loops pour atteindre le 100% et pouvoir ainsi passer le niveau suivant.

Du point de vue ennemis, le jeu n’est pas forcément très varié et les boss originaux dans leur design ne sont pas des plus intéressants dans leur pattern. Ils donneront un peu de fil à retordre aux amateurs de Shmup.

Archimboldo

Graphiquement, le jeu ne fera pas fondre votre carte graphique dernier cri et nous vous explosera pas la rétine non plus. Personnellement, j’aime bien ce qui est proposé dans les niveaux et comme la lisibilité est primordiale sur un Shmup, le côté « sombre » de la direction artistique des décors permet de bien visualiser les projectiles à éviter. NeverAwake est joli sans plus tout comme la bande-son qui ne flattera pas les oreilles par ses compositions.

Pas mal.

En résumé, Neverawake est à prendre pour ce qu’il est. Un Twin Stick Shooter / Shmup qui ne paie pas de mine, mais propose une progression originale avec ce système de loop par niveau et un gameplay solide. A tester.

Genre : Twin Stick Shooter pour marchand de sable.

Développeur : Neotro Inc.

Editeur : Phoenixx

Plateformes : PS4, Switch, Xbox One, Steam

Prix : 19,99€

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

Machiavel

Toujours à l'affût de ce qui peut piquer ma curiosité, peu importe le domaine avec une légère préférence pour les jeux vidéo, le cinéma, la littérature, les séries TV, les jeux de société, la musique, la gastronomie, les boissons alcoolisées et quelques autres petites choses . Ma curiosité est telle le tonneau des danaïdes, sans fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *