Lake

Tout plaquer pour partir livrer le courrier, c’est ce que nous propose Lake. Meredith, la protagoniste quarantenaire, quitte la grande ville pour revenir dans son village d’origine, en tant que postière. La démo laisse entrevoir un nano-GTA-like des PTT (jusqu’à la radio dans le fourgon) très axé détente. Il s’agit évidemment de livrer des colis, et de jouer pleinement le rôle gratifiant de liant social en zone rurale, en écoutant Madame Michoult se plaindre de ne pas recevoir assez de nouvelles de son ingrat de fils.

Difficile de jurer, sur cet aperçu qui manque un peu de vie, qu’on tient là le nouveau Firewatch en véhicule. Mais l’humilité de Jos Bouman, directeur créatif chez Gamious (Turmoil), a quelque chose de rassurant : “À l’origine de l’inspiration pour Lake, il y a la photo d’une voiture roulant autour d’un joli lac. Nous avons voulu créer l’expérience d’être dans cette voiture, de simplement conduire en rencontrant des gens. Incarner une postière est un parfait prétexte”. On se prend à rêver que le jeu permette de s’arrêter chez chaque habitant boire un café (trop fort) ou un coup de blanc (trop tôt).  

lakeSite Officiel
Développeur : Gamious (Pays-Bas)
Éditeur : Whitehorn Games
Sortie cet été
Prix non communiqué

Bofang

J'écris pour justifier le temps perdu à jouer pendant que d'autres montent des start-up.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *