Builders of Egypt: Prologue

Attention, danger : cet article contient les ingrédients « Egypte antique » et « construction de ville ». Leur mélange se réalisera grâce au jeu Builders of Egypt, et les effets secondaires de cette mixture va causer des filets de bave dégoulinants sur les clavier de tous les amateurs de Sim-Quelque chose.

Car oui, l’Egypte des pharaons nous fascine, sa mythologie, sa civilisation fière et puissante, la majesté de ses temples, Le Caire et son nid d’espions enfin bref…

Mon village fondé il y a 20 minutes.

Et l’Egypte dans le jeu vidéo, c’est souvent un mariage dont on se rappelle. Pharaon, Age of Mythology, des niveaux de Serious Sam, un Assassin’s Creed. Et oui, pyramides et obélisques, ces trucs pointus, on les aime sur nos écrans depuis l’époque des jeux Sierra. Une nostalgie qui fait que les sirènes du port d’Alexandrie chantent encore la même mélodie wowo.

Un premier drop de huttes, et c’est parti…

Au-delà d’utiliser un joli décor, le choix de réaliser un sim builder sur ce thème est la garantie d’attirer les amateurs de gestion de villes, qui rêveront comme je le fais d’aligner des sphinx et des obélisques sur mon avenue des Pyramides à grands coups de fouet, sous le regard de Seth ou d’Osiris, ce qui n’est pas un plaisir courant. Mais on se doute qu’il va falloir bosser pour en arriver là.

Attirés par ma bienveillance, les premiers escl.., euh, ouvriers accourent.

On y va ? Il y a une démo, Builders of Egypt: Prologue. Elle permet de se familiariser avec les principes et les mécanismes du jeu, et si elle ne comporte qu’une mission en guise de tutoriel, son contenu évoluera en même temps que le jeu final sera développé, c’est du moins l’engagement du développeur. Je ne peux qu’approuver cette proposition, car la démo de jeu est devenue une espèce quasiment disparue dans le gaming contemporain.

Une seule mission accessible pour le moment.

Ce qui est accessible actuellement est une carte qui sert de tutoriel. A partir de zéro, vous pouvez établir un village et ses productions de base : nourriture, argile et ses premières fabrications : briques et poteries. Ce niveau comporte des objectifs : des niveaux de population à atteindre, mais également de production et de commerce.

Le grenier est plutôt joli. A la verticale, on voit les marchandises dans les silos…

Mais vous pouvez continuer au-delà de leur complétion, ou rejouer le niveau en sandbox sans vous en préoccuper.

L’Egypte au logis

C’est l’idéal pour découvrir les premiers mécanismes du jeu tranquillement… et pour se donner de l’appétit. Des onglets du menu de construction pas encore accessibles sont déjà visibles, et donnent un aperçu de ce que le jeu final devrait offrir : des bâtiments religieux, éducatifs, militaires, des structures de défense. Essuie ta bave, par Horus !

Un niveau de zoom intéressant pour l’immersion dans la ville.

Ce Builders of Egypt: Prologue nous donne assez de matière pour réaliser que jouer avec le type de terrain, les zones de gisement de matières premières, l’optimisation de l’espace, l’accès à l’eau et à la nourriture, la circulation sera notre défi.

Les outils d’analyse, ici l’accès à l’eau, très utiles dans un sim builder !

Pour un jeu de ce type c’est en plein dans le mille. Mon deuxième village a évolué bien plus vite que le premier et produit les commandes plus rapidement. J’ai appris en ayant l’impression de galérer.

Des échanges commerciaux sont réalisables avec les villes voisines. Un émissaire commerçant vous rend visite et va acheter ce qui est prévu à votre entrepôt. Il vous paye en… pains.

Je lance un commerce avec une des villes du coin.

C’est la monnaie de base qui vous servira à payer les salaires de vos travailleurs. Jouer sur les salaires et les impôts sera possible aussi et un mauvais jeu de mot me fait dire que cela rendra le jeu plus riche.

Des bulles activables pour informer sur l’état des lieux.

Des missions sont également proposées au fil du développement de votre ville, et permettent d’encaisser des pains en produisant des marchandises pour des villes clientes invisibles.

Que demande le peuple ?

Cependant, vous pourrez être attentifs aux besoins des villageois. Chaque habitation (et chaque habitant) est cliquable, montrant les jauges de satisfaction en terme de confort, sécurité, nourriture, richesse… A noter qu’une de mes briqueteries a été détruite par un incendie.

La crue périodique du Nil qui inonde les fermes. Bien vu.

Cerise sur le sarcophage : C’est beau. C’est vraiment beau. Des couleurs chatoyantes, des teintes légèrement saturées, des constructions qui évoluent, des hiéroglyphes sur les murs, des vols d’oiseaux qui planent paresseusement juste au-dessus des palmiers qui ondulent lascivement. Les poissons se suivent sous la surface du fleuve, pendant que le pêcheur met les mains en visière pour les guetter.

Des poissons bien gracieux… bientôt des crocodiles ?

Les briques et les poteries s’amoncellent dans la cour de l’entrepôt, et certains travailleurs s’assoient OKLM près de leur maison pour chiller un peu. Cependant, la rue est active, les villageois arpentent les chemins, transportent les ressources dans leur bras ou dans des petites charrettes à bras. Mais pour l’instant, pas d’élément contextuel fort. J’attends mes sphinx, mes obélisques et autres mastabas… qui n’ont certes pas leur place dans un village de 250 habitants.

Une chocolaterie ! Ah non, c’est la briqueterie.

On sent un petit goût de Banished, en moins punitif, mais n’oublions pas que nous sommes dans le cadre d’un prologue, et le menu montre que différents niveaux de difficulté seront disponibles.

Les promesses des développeurs de Builders of Egypt sont excitantes : monuments, religion, guerres, diplomatie, politique ! Seront-elles tenues ? Rêvons un peu dans cette période compliquée.

Ce Builders of Egypt: Prologue est plutôt convaincant, et l’amateur de ce type de jeu va ressentir une démangeaison d’impatience. Il semble que le jeu final tendra à respecter le classicisme du genre en y ajoutant de la modernité. Et le tout dans l’Egypte Antique, on a vu pire comme décor. Ça donne envie.

Genre : Gestion, Stratégie, Sim-Builder
Développeur : Strategy Labs
Éditeur : PlayWay S.A., CreativeForge Games
Date de parution : 2 mars 2020
Prix : Gratuit
Page Steam

Sigarrett

J'étais là avant. Inventeur du Koh Lanta des Jeux Vidéo, survivant dans l'âme, j'aime la gestion, l'enquête, le mystère, la furtivité, la simulation, les combats spatiaux, et la stratégie.

Commentaires fermés.