Lectures de la semaine #3

Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, c’est à dire pas grand monde à part ma femme et ma mère, vous avez sûrement vu la photo de mes loots de la semaine. Et maintenant, si vous comparez avec la liste avec le billet sur les dépenses du mois de mai vous pourrez voir qu’il y avait du lourd dans ces prises !

Manga

The Promised Neverland 1The Promised Neverland #1
Scénario : Kaiu Shirai – Dessinateur : Posuka Demizu – Kazé Manga – 6,79€ – 25 avril

J’ai commencé par me jeter sur ce manga tant attendu dont le premier chapitre m’avait subjugué, tant le monde parait parfait et si étrange puis s’écroule d’un coup quand nos héros découvrent ce qu’il se passe réellement. Je dois dire qu’en lisant la suite j’ai trouvé que ces gamins étaient super intelligents, ce qui nous est expliqué dès le début, mais également d’une sagacité et d’un détachement (peut être à part Emma) incroyable. A un tel point que ça m’a un peu sorti de ma lecture. Je dois dire que j’attendais ce manga comme le messie, ce qui est le meilleur moyen d’être déçu n’est-ce pas ? My bad, dans d’autres circonstances, je n’aurais sûrement pas tiqué sur ce point et je serai sorti encore plus enchanté par ma lecture. D’ailleurs, malgré ce point, j’ai hâte de connaître la suite parce que The Promised Neverland représente tout ce que je recherche dans mes lectures :  une aventure rafraîchissante et agréable à lire. Je vais essayer de le faire lire à ma femme c’est vous dire !

Lost Children #1Lost Children #1
Artiste : Tomomi Sumiyama -Ki-Oon – 7,90€ – 3 mai

Voici un éditeur de manga que j’apprécie particulièrement. Je n’ai pas l’impression qu’il se moquent de moi quand j’achète un de leurs produits, le rapport page/prix est bon et la qualité des séries est là. Donc quand ils ont annoncé leurs séries 100% création j’ai regardé d’un œil intéressé. Lost Children fait donc partie de ces mangas créés par l’éditeur, ce n’est pas un titre déjà paru au Japon et dont les droits sont rachetés pour la publication française. Ce n’est pas non plus du manfra (manga écrit par des français), Tomomi Sumiyama est bien japonaise. Bref, c’est un processus intéressant, mais pas suppressant vu que notre pays est le 2ème consommateur de manga après le japon.

Dans ce premier tome nous avons le droit aux présentations des protagonistes, d’un côté Ran qui combat en tant que mercenaire pour libérer les villes de ce système de castes qui avilie les pauvres et de l’autre Yuri qui est devenu une sorte de prêtre reclus dans un petit village montagneux. Le 3ème et dernier chapitre nous présente les origines de ces personnages, comment ils se sont rencontrés alors  que tous les opposait. Je ne sais pas quoi penser de ce premier tome. C’est sympa à lire, un poil intriguant, mais pas passionnant. Par contre, c’est joli. Je pense lire la suite, mais avec moins d’enthousiasme que d’autres séries, en espérant que ça démarre dans le prochain tome.

Issak #2Issak #2
Scénario : Shinji Makari – Dessin : Double-S – Ki-Oon – 7,90€ – 3 mai

Encore un produit Ki-Oon, je vous avais prévenu dit que j’aime bien ce qu’ils font… Cette fois, ce n’est pas un manga 100% création. Je suis allé vers cette série parce que je trouvais intéressants le thème, l’époque et la région abordés. Nous suivons un mercenaire japonais dans l’Europe du 17ème siècle. Armé de son mousquet, il prend part au conflit tout en ayant ses propres motivations. L’auteur nous en dit plus, beaucoup plus, sur ce sujet dans ce 2ème volume d’ailleurs. Malgré un tome encore une fois très orienté action, il arrive à nous donner suffisamment d’informations pour nous donner envie d’en savoir plus. Et puis faut dire que ce Issak est bien badass et énigmatique… Comme souvent dans ces mangas où un héros japonais part en quête de vengeance. J’adhère ! C’est la bonne découverte de ce début d’année. J’y reviendrai dans d’autres billets, mais on est plutôt bien servi en nouvelles séries.

 

Franco-Belges

Conan - La Reine de la Côte NoireConan le Cimmérien – La Reine de la Côte Noire
Scénario : Jean-David Morvan – Dessin : Pierre Alary – Coloriste : Sedyas – Glénat – 14,95€ – 2 mai

C’est parti ! Les deux premiers tomes de la collection Conan le Cimmérien sont arrivés ! Par Crom, servez-vous une pinte de bière et lancez-vous dans l’aventure ! Dans ce premier tome écrit par Morvan on découvre l’adaptation des aventures de la pirate Bêlit, une pirate redoutée par tous les navires marchands et qui à l’occasion d’un de ses nombreux pillages croisera le chemin de Conan. Les traits cartoony de Pierre Alary, qui auraient pu être totalement décalés avec l’univers sombre de l’oeuvre Howard, donnent finalement un dynamisme appréciable aux scène d’action, notamment lors de cette fabuleuse première partie où Conan ne comprend rien au monde civilisé…

Conan le Cimérien - Le colosse NoirConan le Cimmérien – Le Colosse Noir
Scénario : Vincent Brugeas – Dessin : Ronan Toulhoat – Glénat – 14,95€ – 2 mai

… Et il le prouve également au début du Colosse Noire alors qu’il est soldat au repos forcé depuis 4 jours en ville. Il préfère largement l’action et ce qui va le mettre à la tête de toutes les armées de la région lorsqu’il croisera le chemin de la princesse Yasmela. Une armée maléfique marche sur son royaume et elle s’en est remise à l’ancien dieu Mitra pour trouver une solution qui lui a dit d’aller dans la rue et de faire confiance au premier venu. Sacré conseil… Coup de bol, elle tombe en premier sur Conan et nous permet d’avoir des doubles pages d’armées absolument splendides. Ma préférence va tout de même aux premières pages sur lesquelles un voleur s’enfonce dans le temple d’une civilisation oubliée où Ronan Toulhoat réussi à faire cohabiter passé et présent, en jouant avec les couleurs, de manière incroyable. J’ai pris l’habitude de lire une BD de ce duo d’auteurs tous les 6 mois / 1 an et je ne veux plus que ça s’arrête. Continuez les gars !

Un petit mot également sur le boulot éditorial de Glénat. C’est remarquable. Chacune de ces bande dessinées est accompagnée d’un bon gros texte explicatif sur l’univers d’Howard, la génèse de Conan et l’historique de la publication originale. Très intéressant à lire. Suivi de quelques illustrations hommages de différents auteurs. Nickel, beau taf !

Comics VO

All-New Wolverine 3All-New Wolverine #34
Scénariste : Tom Taylor – Dessinateur : Ramon Rosanas – Marvel -$3,99 – 25 avril

Dans les comics, rares sont les morts qui perdurent. Surtout celles de personnages importants. C’était donc écrit d’avance et ça se passe en ce moment, Logan revient d’outre-tombe et va bientôt réclamer sa série. All-New Wolverine avec Laura Kinney comme personnage principal doit dégager et nous sommes dans le dernier arc de Tom Taylor intitulé Old Woman Laura et qui se terminera au prochain numéro, comme la série. Dans un futur utopique où le monde est en paix et  Gabby a récupéré le rôle de griffu de service, Laura décide de partir à la rescousse de son autre clone. Histoire de boucler la boucle, Tom Taylor va conclure son run en nous rappelant son premier run et l’introduction des clones de X-23. Comme tout au long du titre, j’ai eu plaisir à suivre le récit de cet auteur qui a su accompagner son héroïne d’un supporting cast agréable. Il a même réussi à créer un nouveau personnage vraiment génial : Gabbi. Ce run ne restera pas gravé dans les mémoires, cet arc n’apporte rien puisque c’est un what if futuriste, mais c’est fun à lire et c’est bien le plus important.

The Terrifics #3The Terrifics #3
Scénariste : Jeff Lemire – Dessinateur : Joe Bennett – DC Comics – $2,99 – 25 avril

Je n’ai jamais lu de titre écrit par Jeff Lemire. Voilà, c’est confessé. Pfiou, ça fait du bien, je suis soulagé d’avoir partagé ça avec vous. Je n’arrive pas à passer le pas sur ses séries où il dessine. C’est vraiment trop moche. Selon moi ! Rangez ce bazooka ! C’est un avis totalement personnel, mais sincèrement, ça fait pas envie. Et donc voilà, je le lis. Pour être honnête ce n’est pas pour lui que je suis allé sur ce titre. Enfin pas que. Déjà il était accompagné de Ivan Reis. Niveau dessin, c’est un autre niveau. C’est le style de dessins que j’aime par dessus tout. Bon, il a tout de même réussi à me décevoir puisqu’il n’a même pas réussi à finir ce premier arc en trois numéros… Et ce malgré les nombreux décalages. Bref, assez honteux. Le 3ème point qui m’a fait venir sur la série, c’est le cast. Pour 2 raisons, oui encore une liste. Déjà parce que j’aime bien Mr Terrific qui me rappelle la JSA (vivement le retour, magne toi de finir Doomsday Clock Geoff Johns bordel !) et ensuite parce que c’est un cast à la Fantastic Four.

Ce premier arc sert donc d’introduction et ne le cache pas, Meet the Terrifics. Et ce 3ème numéro nous montre comment le groupe peut associer ses pouvoirs pour castagner du méchant tout en nous montrant quel sera le fil rouge. Et ce fil rouge, je veux savoir. Non pas que ce soit extraordinaire, mais parce qu’ils vont partir à la recherche de Tom Strong ! Encore un personnage d’Alan Moore intégré dans la continuité. J’en ai rien à faire des états d’âmes de l’auteur britannique, je kiff son personnage et je vais pouvoir en lire plus sur lui. C’est le principe des comics ! J’en suis ! Et si ce qui est raconté sur ce personnage est naze, je l’oublierai et ça n’enlèvera rien aux histoires qui sont géniales. Bref, c’est cool, ça me va bien.

Gideon Falls #2Gideon Falls #2
Scénariste : Jeff Lemire – Dessinateur : Andrea Sorrentino – Image Comics – $3,99 – 11 avril

Voilà un titre que j’ai uniquement pris pour lire du Jeff Lemire. Dans ce comics l’auteur s’intéresse à une ville, Gideon Falls, par l’intermédiaire de 2 personnages. Un prêtre qui débarque pour remplacer l’ancien mort et un jeune homme qui semble fou à chercher dans toutes les poubelles de la ville des petites morceaux de bois, des clous ou d’autres morceaux d’un truc qu’il voit dans ses rêves. Le prêtre quand à lui se retrouve tout de suite mêlé à des affaires de meurtres… Nous sommes directement dans une histoire mystique, les personnages sont déjà développés avec suffisamment d’épaisseur pour s’attacher et les 2 numéros que j’ai lus finissent sur des cliffhangers qui donnent envie de lire le numéro suivant. Que demander de plus ? Pour le moment c’est donc du tout bon pour moi et ça me donne envie de lire l’autre série qui traîne chez moi de cette auteur : Black Hammer.

Detective Comics #979Detective Comics #979
Scénariste : James Tynion IV – Dessinateur : Philippe Briones – DC Comics – $2,99 – 25 avril

Et voilà le premier titre à apparaître 2 fois dans les articles mes lectures de la semaine (voir 1er article) et il le mérite, cette série fait partie de mes meilleures lectures chaque semaine. Je ne vais pas vous refaire le speech pour vous vendre les talent de Tynion IV sur cette série, mais allez-y bordel !

Nous sommes dans le 4ème numéro de l’arc Batmen Eternal, Ulysses Armstrong continue d’utiliser les technologies du Tim Drake du futur pour manipuler les soldats de la colonie et pervertir le Tim Drake du présent. Ce dernier va t’il réussir ? La Bat Family va t’elle croire que c’est le Red Robin qui est derrière tout ça ? La tension est bien présente, et même si on se doute qu’il va bientôt falloir ranger les jouets, puisque c’est le dernier arc de l’auteur, je m’éclate à lire chaque numéro. Je vous ai dit qu’il fallait absolument lire cette série ?

X-O Manowar #14X-O Manowar #14
Scénariste : Matt Kindt – Dessinateur : Ariel Olivetti – Valiant Entertainment – $3,99 – 25 avril

Je vous ai parlé dans mes lectures 1 de Ninja-K de Valiant. Voici l’autre série de l’éditeur que je suis. La première que je suis allé lire. Sans rien connaître du lore du personnage : Aric. Alors que dans les précédents numéros il se trouvait embrigadé contre sa volonté dans une guerre sur une planète lointaine, ce numéro sert de transition, avant qu’il revienne sur Terre.

Comme pour l’autre série de l’éditeur, sans rien connaître cette série reste très agréable à suivre. L’histoire est plutôt sympa et les dessins sont fous. Même si nous avons plusieurs dessinateurs, il y a toujours eu une certaine cohérence et ça continue avec les dessins d’Olivetti. Dois-je dire vraiment dessins ? Je me suis posé par moment pour admirer les planches en me demandant tantôt si j’étais devant un décors 3D, une peinture ou une photo… Incroyablement beau en tout cas.

Ce numéro de transition n’apporte pas grand chose à l’histoire et brille donc surtout par ses graphismes. Mais l’écriture de Matt Kindt reste agréable et on s’attend à de l’action du niveau des premiers arcs dans la suite. Une valeur sûre.

Kill or be Killed #18Kill or be Killed #18
Scénariste : Ed Brubaker – Dessinateur : Sean Phillips – Image Comics – $3,99 – 25 avril

La série du moment du duo d’auteurs spécialiste des polars. Je vais être honnête, c’est la première série que je lis de ces deux là. Quelle claque ! La narration de Bru est magistrale sur cette série. Ca part dans tous les sens, flashback, flashforward et pourtant tout reste limpide. L’histoire est racontée par le protagoniste, il s’adresse directement au lecteur, ce qui n’est pas original, mais tellement bien maîtrisé. Dylan, le narrateur donc, revient sur des points qu’il a abordé précédemment, s’enfonce dans des digressions pour revenir sur le sujet, nous rappelle des points importants laissés de côté plus tôt. C’est excellent. Et puis le dessin de Sean Phillips. Je suis pourtant plus attiré par un dessin moins réaliste en général, mais là c’est splendide. Les expressions de visages sont superbement bien restituées. On ne peut qu’adorer.  La série se termine dans 2 numéros et l’étau se ressert autour de notre personnage principal. J’ai envie de connaître la fin, le fait qu’il soit narrateur me dit qu’il va s’en sortir, mais comment ? Et puis, il y a un côté mystique qui mérite d’être éclairci. Je veux savoirrrr !!!

Strangers in Paradise XXV #3Strangers in Paradise XXV #3
Artiste : Terry Moore – Abstract Studio – $3,99 – 25 avril

Bon, j’aurais pu mettre ce titre avant Detective Comics dans la liste pour que ce soit lui le premier à apparaître 2 fois dans mes lectures. On va dire qu’il y a ex-aequo. Peu importe, ce sont 2 supers lectures.

Entre la lecture du numéro 2 et de ce numéro j’ai eu l’occasion de lire l’intégrale de Echo, la 2ème série écrite par Terry Moore. C’était génial, j’en veux encore plus ! Pour mes prochaines vacances, j’embarque l’intégrale de Rachel Rising, c’est obligatoire.

Strangers in Paradise XXV est la série qui promet de lier toutes les séries précédentes et de répondre aux questions laissées en suspens. Je m’en fous. Peu importe du prétexte. L’important c’est de lire du Terry Moore. Bon, c’est cool d’avoir en bonus Katchoo, mais je suis maintenant un inconditionnel de l’auteur.

Heavy Vinyl TPB 1Heavy Vinyl TPB #1
Scénariste : Carly Usdin – Dessinateur : Nina Vakueva – Boom! Studio – $14,99 – 25 avril

Je ne connais ni la scénariste ni la dessinatrice. Je ne suis pas un adepte des produits de l’éditeur Boom! Studio. Je suis tombé sur cette série sur un billet du Mighty Blog. J’ai de suite été séduit par la couverture. Et le pitch m’a paru sympa, léger, cool.

Et je ne regrette pas, Chris, l’héroïne est vraiment sympa. Une adolescente stéréotypée touchante à voir agir. Les autres personnages sont chouettes aussi, ma préférence allant à Kennedy. Le dessin est très girly, parfait pour un récit sur un groupe d’ado. Le scénario est une version adolescente des Totally Spies sans les nombreux gags débiles. Et oui, je connais, c’est LE dessin animé de mon fils en ce moment ! Si je dois résumer ce TPB en un mot c’est : léger. Mais ce n’est pas le côté péjoratif du terme. Plutôt le côté cool, aéré, agréable, qui donne le sourire. Un bon petit récit bien illustré qui donne le sourire. C’est déjà bien non ?

Pfiou ! Quelle semaine ! Est-ce que ça vous a donné envie de lire certains de ces titres ? Qu’avez-vous lu ?

Archer Hawke

Champion du monde de procrastination obligé de créer des tableurs de suivi et des piles de lecture pour avoir l'impression de mieux profiter de son peu de temps libre.

2 pensées sur “Lectures de la semaine #3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *