Lectures de la semaine #1

Encore un nouveau type d’article à parution régulière. Celui-là sortira hebdomadairement et aura pour sujet mes lectures de la semaine. Vous ne vous y attendiez pas ! J’suis un blagueur, que voulez vous ! Un peu de contexte pour cette première itération. Vous trouverez majoritairement des comics VO au format single. Parce que j’en achète toutes les semaines. Parce que j’adore ça et je suis plein de séries. Par contre, il y aura  toujours une semaine de décalage par rapport aux articles sorties de la semaine. Et pas seulement parce que je suis une feignasse, mais surtout à cause de mon receleur qui reçoit les nouveautés un peu plus tard dans la semaine. Avant elles arrivaient le mardi ou mercredi et je n’avais aucun problème pour les récupérer le jour de sortie. Maintenant c’est plus jeudi/vendredi et je ne les récupère que le lundi/mardi suivant, une semaine après la sortie. D’où le décalage. Pour être synchro, je pourrais changer de crèmerie, mais honnêtement, je ne suis pas pressé et les mecs de Central Comics font du super boulot. Je reste donc un client fidèle.

Il y aura également un peu de manga, de franco-belges, et, encore plus rarement, des livres, parce qu’il faut le temps de les lire, et des comics dans d’autres formats parce que ça m’arrive aussi de lire des comics en TPB ou intégrale.

Comics VO

Oblivion Song #2Oblivion Song #2
Scénariste : Robert Kirkman – Dessinateur : Lorenzo De Felici – Image Comics – 3$99 – 11 avril

Il y a 10 ans, des monstres ont envahi une partie de Philadelphie, tué des millers de personnes et disparu avec 300 000 habitants dans un univers parallèle. Notre héros, Nathan, a trouvé le moyen de se rendre de l’autre côté et tente de ramener des survivants. Le gouvernement a d’abord soutenu financièrement le projet, mais comme les sauvetages se faisaient de plus en plus rares, a stoppé son financement. Lors du premier épisode, Nathan réussit à ramener deux personnes mais se voit encore une fois refuser le soutien de l’état…

Dans ce deuxième numéro, il apprend que les survivants sont hors de la ville et organisés. Leur leader porte le même nom que son frère. Il veut donc y retourner. Pourquoi exactement ? On ne sait pas encore…

Pour une fois, les lecteurs français sont mieux servis que les américains puisque le premier arc est sorti en même temps que le premier fascicule en VO. Presque de quoi me faire regretter ma règle de tout prendre en anglais… Je suis, ou plutôt « suivais » vu le retard que j’ai, les autres séries de l’auteur de Walking Dead en format TPB (recueil à couverture souple). Et pour cette série je suis allé exceptionnellement vers le format single et je ne regrette pas, tellement Kirkman maîtrise l’art du cliffhanger. Ces deux premiers numéros distillent suffisamment d’informations pour me faire apprécier l’univers tout en donnant envie d’en savoir plus. C’est donc un pari totalement réussi alors que c’était mal parti… Graphiquement, il faut s’habituer, lorsque l’on feuillette le comics, on se dit que ce n’est pas bien beau. A la lecture, on s’habitue. Je ne dirais pas que ça en devient beau, mais ce n’est pas désagréable. Vivement la suite ! Et ne venez pas me spoiler lecteurs VF !

Detective Comics #978Detective Comics #978
Scénariste : James Tynion IV – Dessinateur : Javi Fernandez – DC Comics – 3$99 – 11 avril

Troisième partie de l’arc Batman Eternal. Batwoman a rejoint l’organisation de son père et commande maintenant une armée. Batman et Tim Drake s’opposent à ses méthodes militaires. Pendant que la Bat Family se déchire, Ulysses Armstrong utilise les technologies du Batman du futur, aka Tim Drake, venu dans un arc précédent, pour mettre de l’huile sur le feu.

Complètement fou ! Le run de Tynion IV est dingue ! Je vous le conseille chaudement. Il a pris le temps de construire une équipe, des intrigues, développer les personnages, et pas seulement Batman et Batwoman. Tout le cast.  Même Clayface ! Ce personnage dont tout le monde se demandait ce qu’il faisait dans cette équipe. Urban a commencé à publier le run, vous pouvez y aller. En plus, pas besoin de lire autre chose du Bat-verse pour apprécier et comprendre. A part un petit arc à cheval avec Batman en début de run, tout est auto contenu. Aucune raison de ne pas s’y intéresser.

Ninja-K #6Ninja-K #6
Scénariste : Christos Gage – Dessinateur : Juan Jose Ryp – Valiant Entertainment – $3,99 – 11 avril

Après le reboot de X-O Manowar il y a un an, Ninja-K est la 2ème série de chez Valiant que je suis. Je ne connais pas du tout l’univers de cet éditeur, mais la présence du dessinateur  Tomás Giorello m’a fait craquer. Et puis, qui n’aime pas les ninjas ?

Pour ce numéro, et sûrement le reste de ce nouvel arc, le dessinateur vedette laisse la place à Juan Jose Ryp. On remarque forcément le changement tant le style de son prédécesseur marque, mais il avait déjà réussi sa prestation au numéro 4, il n’y a donc aucune raison de fuir.

Côté scénario, Christo Gage introduit un autre ninja. K-2 était promis à devenir le ninja-k, mais à l’arrivée Colin King, il s’est vu rétrogradé au rang de doublure. Et vu la longévité de l’agent principal, il est resté beaucoup trop longtemps dans l’ombre selon lui. Il a donc quitté son poste et les services secrets anglais le suspecte d’être parti entraîner une armée ennemi à Mexico. Notre héros est envoyé régler le problème.

L’auteur semble œuvrer dans la continuité, que je ne connais pas, et nous explique brièvement ce qui est arrivé à Mexico et pourquoi les anglais s’inquiètent, mais comme pour le premier arc, le lecteur néophyte que je suis n’était pas perdu et j’ai eu assez d’informations et d’action pour avoir envie de lire la suite. C’est gage de qualité, si je vais continuer la série, c’est que l’équipe artistique a réussi son boulot ! A noter que le petit éditeur Bliss Comics fait de l’excellent boulot sur la VF des titres Valiant. Allez donc jeter un œil à leur catalogue.

Rough Riders Ride or Die #2Rough Riders Ride or Die #2
Scénariste : Adam Glass – Dessinateur : Patrick Olliffe – Aftershock Comics – $3,99 – 28 Mars

Si vous vous intéressez un peu à l’histoire des présidents américains, vous savez peut être que Théodore Roosevelt, avant d’être président, a dirigé un régiment de cavalerie. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que ce régiment de volontaires était appelé les Rough Riders. Adam Glass reprend ce nom et nous raconte l’histoire d’un groupe d’élite secret dirigé par Roosevelt. On retrouve dedans des personnages célèbres tel que Thomas Edison et Harry Houdini. Après 2 mini séries très bien réalisées, le duo d’artistes revient pour une 3ème mini avec une intrigue moins steam punk que la précédente et plus orientée surnaturel. Pour l’occasion, un nouveau personnage fait son apparition dans ce numéro, je ne vais pas vous spoiler, mais c’est un personnage que tout le monde connait et qui fait plaisir de voir ici.

Rough Riders est une des valeurs sûres de ce petit éditeur créé en 2015 et qui arrive à sortir des séries de qualité. Je vous conseille de suivre leurs actualités, j’aurais sûrement l’occasion dans reparler. Depuis leur arrivée sur le marché, même si tout ne m’a pas convaincu, je me suis beaucoup éclaté avec pas mal de leurs productions. S’ils pouvaient aussi nous ramener Replica, une de leurs premières séries qui était vraiment géniale… Bref, un éditeur et une série à suivre.

Strangers in Paradise XXV #2

Strangers in Paradise XXV #2
Artiste : Terry Moore – Abstract Studio -$3,99 – 7 mars

Si vous ne connaissez pas les oeuvres de Terry Moore, vous pouvez vous considérer comme chanceux. Vous allez pouvoir découvrir des histoires extraordinaires : Strangers in Paradise, Echo, Rachel Rising et Motor Girl. Et maintenant cette nouvelle série qui promet de relier toutes les précédentes. Je vais être honnête, je n’ai lu pour le moment que Strangers in Paradise. C’était génial, une tranche de vie incroyable avec des personnages charismatiques. J’ai très envie de rattraper mon retard pour comprendre toutes les allusions qu’il y a dans cette nouvelle série.

C’est assez simple, si vous ne connaissez pas l’oeuvre de cet auteur, commencez Strangers in Paradise premier du nom, vous ne le regretterez pas. Si vous connaissez, vous avez lu ou allez lire cette nouvelle série. Je n’ai pas besoin de vous convaincre. Pour ma part, l’intégrale d’Echo est sur mon étagère, prête à m’accompagner pour mes prochaines vacances (qui commence dans 2 jours, wouhou !)

Mangas

Hajime No Ippo saison 5 #13Ippo – saison 5, Dans l’ombre du champion #13
Auteur :  George Morikawa – Kurokawa – 6,60€ – 12 avril

Quel shônen ! 101ème numéro et toujours aussi bon ! L’auteur continue d’alterner blagues potaches, romances timides et combats haletants dont l’action est toujours incroyablement bien retranscrite et lisible. C’est sûr qu’on aimerait voir certaines relations évoluer, mais le plaisir est toujours là. Il reste encore 9 tomes pour finir cette saison puis, comme à chaque fois, Kurokawa attendra la fin de la 6ème période au Japon avant de la publier chez nous. Ce n’est pas grave parce que pour le moment je m’amuse beaucoup à suivre les aventures de Ippo et ses amis. Vivement le prochain numéro avec la suite du combat de son pote russe exilé aux US.

 

Livres

Les Annales de la Compagnie noire #6Les annales de la compagnie noire #6 La pointe d’argent
Auteur : Glen Cook – J’ai lu – 8,30€ – 2017

Après 3 tomes sur la compagnie noire et la guerre entre la Dame et la Rose Blanche, 2 dans le sud à combattre pour Taglios, l’auteur s’intéresse aux personnages ayant arrêté de suivre la bannière de la Compagnie et étant restés dans l’empire. L’Annaliste est Casier, il accompagne l’illustre Corbeau, qui s’est fait jeté par Chérie, à la recherche de ses enfants. Cependant, tout ne va pas se passer comme prévu puis que Saigne-Crapaud le chien va déterrer la tête d’un puissant personnage mort pendant la bataille du Tumulus et que des bouseux avides de fortune facile vont s’intéresser à la Pointe d’Argent, l’artefact renfermant l’âme maléfique du Dominateur…

Alors qu’on avait abandonné ces personnages avec une petite larme, les retrouver 2 tomes plus tard, et donc faire une pause dans le récit de la guerre contre les maîtres d’ombre, est très frustrant. J’étais tout de même un tantinet content de revoir Corbeau, mais alors les histoires des quatre merdeux du coin qui se montent le bourrichon et se pensent capable de voler l’objet le plus dangereux de l’Empire, j’en avais rien à carrer. Et puis, comme à chaque fois, Glen Cook fait monter la pression et nous donne envie d’en savoir plus. Si dans le tome 2 le personnage alternatif était resté exaspérant tout le long de par sa couardise, ici je me suis rapidement pris d’affection pour Smed, Poisson (beaucoup moins Tully, l’instigateur de leurs aventures) et j’avais à chaque fois le sourire quand ils arrivaient à s’en sortir.

Bref, comme pour les autres, les chapitres se dévorent pendant 400 pages d’actions incroyables. Ce cycle fantaisie est ce que j’ai lu de mieux dans le genre. et j’espère que le niveau va rester aussi élevé pour les 7 tomes suivants. (Harvester  spoiler alert: oui !)

 

Et voilà ! Je vous ai partagé tout ce que j’ai fini de lire cette semaine. Est-ce que ça vous a donné envie de lire certains de ces titres ? Qu’avez-vous lu ?

 

Archer Hawke

Champion du monde de procrastination obligé de créer des tableurs de suivi et des piles de lecture pour avoir l'impression de mieux profiter de son peu de temps libre.

3 pensées sur “Lectures de la semaine #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *