Comics de la semaine #2

Du 4 au 7 Octobre s’est déroulée la New York Comic Con 2018, l’un des plus gros salon comics. L’occasion pour les éditeurs de faire quelques annonces sur de nouvelles séries et autres projets. C’est parfois difficile de sortir les informations intéressantes concernant le médium papier car souvent ces conventions sont inondées de news et autres teasers cinéma, télé et produits dérivés. Heureusement, les sites spécialisés et les fans de BuzzComics permettent de faire le tri et de ressortir quelques annonces intéressantes.

Mes chouchous de DC Comics ont été assez calmes pendant cette convention et n’ont rien annoncé de transcendant pour moi. J’ai bien retenu la création d’une nouvelle collection destinée aux adolescents de la franchise sous le nom de Wonder Comics Line et mis en avant par leur nouvel auteur Bendis. Il y a des airs de Ultimate dans cette annonce et les fans seront ravis de retrouver la Young Justice. Pour ma part je suivrai ça de loin et avec une pointe de curiosité pour ce nouveau personnage : Naomi, dont on ne connaît pour le moment pas grand chose.

La première image de ce nouveau Young Justice.

Du côté de Marvel, j’ai eu l’impression de voir passer plus d’annonces, dont la plupart ne faisait absolument rien frétiller dans mon caleçon. Et même une qui me fait m’interroger sur la stratégie de l’éditeur. Ils lancent une nouvelle série avec Spider-Man version Peter Parker en personnage principal ! 

Pour rappel, il y a 10 ans, quand est arrivé Dan Slott sur la franchise, Spider-Man était dispersé dans plein de titres et les éditeurs ont décidé de tout recentrer dans une seule série avec un rythme de parution intense. Je crois que c’était 3 numéros par mois. Là, on reviendrait donc en arrière avec 3 séries sur Peter Parker : Amazing, Spectacular et cette nouvelle série.

Elle s’intitulera Friendly Neighborhood Spider-Man et sera dessinée par Juan Cabal et scénarisé par Tom Taylor. Les deux artistes ont déjà travaillé ensemble sur AL-New Wolverine que j’ai suivi et bien apprécié. Cependant, est-ce que je vais les suivre sur celle-ci ? Je ne sais pas trop, ça commence à faire beaucoup de titres de l’univers de l’homme araignée. Je pense que j’attendrai les premières reviews, quitte à prendre des second prints.

L’annonce que je n’ai pas vu venir par Marvel est la relance de titres d’horreur, de guerre et de romance. Ces thèmes étaient très populaires après la guerre et de grands artistes du médium ont travaillé sur des comics de ce genre. Les temps et les modes changeant, ces comics ont fini par disparaître il y a plus de 30 ans. Revoir Marvel se lancer dedans m’intéresse, surtout pour les comics de guerre. Avec un peu de chance ça donnera envie à DC Comics de relancer des titres comme Unknown Soldier ou Sergent Rock.

It’s raining Cats and Bats !

Passons à la partie review, pendant plusieurs chroniques je vous ai parlé de mon attente pour le Batman 50 et ce qu’il promettait : le mariage de Batman et Catwoman ! Et bien je l’ai lu…

Batman 50 par Tom King est un super comics, j’adore la narration de cet auteur et il fait encore une fois des merveilles, mais je crois que j’avais placé beaucoup trop d’attente dans ce numéro, je m’étais trop projeté. Et je m’étais totalement planté, je n’ai pas eu l’histoire que j’espérais. Donc forcément j’ai été déçu. Mais ça reste une excellente histoire, et sans toute cette attente et tous les espoirs, il m’aurait même beaucoup plu.

Et donc j’ai lu la suite de ce « Bat Couple » qui se divise en 2 séries. La première est, roulement de tambours, le suspense est à son comble : Batman !

Dans l’arc suivant en 3 numéros, donc du 51 au 53, intitulé Cold Days, Tom King oppose Batman à Bruce Wayne… Original non ? Pour faire simple, Bruce Wayne est appelé comme juré dans le procès de Mr. Freeze. Le super villain en liberté conditionnelle est accusé d’avoir tué 3 femmes. Personne n’a réussi à relier les victimes entre elles, et encore moins à leur agresseur, à part Batman. Dans une seconde autopsie, il a remarqué que les cerveaux de ces femmes étaient un peu plus froids que la normale. Une fois cette indice découvert, tout devient clair pour le meilleur détective du monde, le coupable est Freeze. Mais peut être que Batman, toujours impacté par les événements du numéro 50, s’est planté. C’est la théorie de Bruce Wayne, et il va essayer de convaincre ses co-jurés. Excellent ! Et magnifiquement décidé par Lee Weeks !

La deuxième série est du coup Batwoman ! Non je déconne, c’est bien sûr  Catwoman. Selina est dans un bled paumé, pour une raison inconnue. Et ça ne plaît pas aux personnes qui dirigent le coin, la famille du gouverneur local. La tension monte rapidement et ça va sûrement chauffer. Je dis « sûrement » car je n’ai lu pour le moment que 3 numéros. Je n’ai qu’une chose à dire : vive Joëlle Jones la dessinatrice ! Quel design, chaque page est somptueuse, un vrai régal pour les yeux. Et heureusement car pour le moment l’histoire est loin d’être passionnante… Joëlle Jones scénariste n’arrive pas à m’intéresser à cette histoire. J’avais adoré le premier volume de Lady Killer par cette auteure, dont l’héroïne rappelait physiquement Selina, donc je lui laisse encore quelques numéros pour me convaincre, mais pour le moment, je ne trouve pas ça extraordinaire. Et vu tout ce que j’ai à lire chaque mois, la série risque fortement d’être éjectée de ma pull list après le premier arc.

 

Archer Hawke

Champion du monde de procrastination obligé de créer des tableurs de suivi et des piles de lecture pour avoir l'impression de mieux profiter de son peu de temps libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *