Necrobarista: Final Pour

Quand Harvester a demandé si quelqu’un à la rédac voulait tester Necrobarista: Final Pour, j’ai été attirée par l’appel du café et les visuels plutôt sympathiques. Je me suis donc plongée dans ce Visual Novel australien sorti sur Switch dans une version director’s cut.

Necrobarista: Final Pour est avant tout un Visual Novel du type « tranche de vie ». Le jeu vous plonge dans le quotidien du Terminal, un café un peu particulier. En effet, ici les âmes des personnes récemment décédées peuvent y rester 24h avant de devoir passer dans l’au-delà. Tout du moins en théorie. Maddy, la nouvelle propriétaire du café est aussi un peu nécromancienne sur les bords. Elle est entourée par un petit groupe de personnages divers, allant du staff aux âmes de passage.

Maddy

Indéniablement, s’il y a bien une chose de réussie dans Necrobarista, c’est la direction artistique du jeu. Les visuels sont soignés et les cadrages sont assez intéressants. Ils rappellent plus un film qu’un VN où souvent les plan se suivent et se ressemblent. La musique n’est pas en reste et retranscrit parfaitement l’ambiance du Terminal. Le jeu n’est pas doublé mais il est traduit dans plusieurs langues dont le français.

Les règles du Terminal

Côté gameplay, Necrobarista: Final Pour est un visual novel des plus classiques. Histoire assez linéaire, pas de choix à faire ni de cafés à préparer. Ceci n’est pas Coffee Talk ou VA-11 Hall-A. Les quelques fioritures se résument à pouvoir « zoomer » sur certains mots pour plus de détails et à quelques histoires facultatives accessibles entre les chapitres via le hub, qui est une version de l’intérieur du Terminal dans laquelle vous pouvez vous déplacer.

A partir de cette interface d’interlude vous pourrez aussi accéder à un mode de dessin afin de personnaliser l’apparence des robots qui apparaissent à certains moments de l’histoire ou encore un éditeur de scènes pour vous permettre de créer vos propres histoires. Malheureusement, ces deux modes n’utilisent pas l’écran tactile de la switch et leur utilisation est assez laborieuse.

mise en valeur des mots

Malheureusement, Necrobarista: Final Pour souffre de plusieurs problèmes techniques à cause d’une optimisation assez pauvre. Si les scènes animées sont appréciables, elles sont parfois anormalement ralenties. Ce n’est pas dramatique mais toutefois notable. Plus ennuyeux, les temps de chargements sont assez fréquents et bien trop longs à mon goût, surtout pour un jeu de ce genre.

Café de hipster

Si l’écriture des personnages est correcte et l’histoire en elle-même n’est pas forcément mauvaise, j’ai trouvé le rythme beaucoup trop lent, surtout dans les premières heures, rendant l’expérience globale assez laborieuse.

Si ce n’avait pas été pour ce test, je n’aurais probablement pas poussé le jeu jusqu’au bout. Le jeu ne dure qu’environ 4 heures et pourtant j’avais l’impression que je n’en viendrais jamais à bout, même si j’ai trouvé la narration plus intéressante sur la fin.

citation

Au final, si je n’ai pas regretté mon expérience avec Necrobarista: Final Pour, mon verdict final est assez mitigé. J’aurais beaucoup de mal à le recommander, sauf peut être aux fans absolus du genre qui ont déjà épuisé de nombreux titres bien supérieurs. Si vous décidez tout de même de lui donner une chance, soyez prêts à une expérience courte mais assez lente. A noter que cette version Final Pour est pour l’instant une exclusivité Switch, mais sera dans le futur une mise à jour gratuite pour les autres versions déjà sorties.

Site officiel

Développeur : Route 59

Éditeur : Route 59, Coconut Island Games, PLAYISM

Plateforme : Switch (version testée).

Date de parution : 11 Aout 2021

Testé sur une version presse fournie par l’éditeur

EvilBlackSheep

Experte en procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *