Séries TV 2018 : les conseils de SA_Avenger

Ah, si mon collègue parle de séries, parlons de séries.

Rien de tel qu’une bonne série pour se divertir, reste à les trouver.

Voici quelques-unes qui ont eu mon attention dernièrement (disclaimer: je ne regarde jamais de films ou séries en VF et je conseille toujours d’éviter de le faire) :

The Haunting of Hill House (genre : horreur – Netflix) : Une famille avec cinq enfants achète une vieille maison pour l’été dans le but de la rénover et de la revendre. Assez vite, les enfants (surtout les plus jeunes) voient des gens qui ne sont pas réellement là, font des cauchemars et ont des terreurs que les parents ont du mal à expliquer. Les tensions augmenteront graduellement jusqu’à un événement non dévoilé qui résultera en la mort de leur mère.

On suit les enfants, alors adultes, qui tentent de vivre leur vie suite ces événements qui ont marqué leur enfance. L’un d’entre eux, sans y croire, a écrit un livre sur toute l’histoire et a obtenu un certain succès, les autres ont réussi à continuer leur vie avec plus ou moins de succès.

L’une a son thérapeute, l’autre s’est réfugié dans la drogue, tous ont des relations difficiles avec les autres. C’est justement ce va et vient constant entre le présent et le passé et la mise en exergue de l’impact psychologique des événements qui rend la série intéressante.

Il y a bien sûr des moments de stress et quelques scènes plus impressionnantes visuellement mais au final c’est surtout une série où l’ambiance prime. Sans être un grand fan de la conclusion (mais il faut bien en avoir une) c’est une série qui a son petit succès et qui mérite le détour pour les fans d’ambiance horreur.

Bodyguard (genre : policier – Netflix/BBC One) : Série britannique du moment avec Richard Madden (Robb Stark dans le Trône de fer) en vedette. On y trouve un policier hors service qui empêche un attentat suicide dans un train en rentrant chez lui avec ses enfants. Héro du moment, il doit aussi assurer dans son travail la protection de la ministre de l’intérieur (Keeley Hawes) qui désire passer une loi qui permettrait à l’Etat d’espionner qui il veut. Comme dans les séries du genre, le héros que tout oppose à la femme qu’il protège se retrouve attiré par elle malgré son professionnalisme.

Ce qui rend la série particulière (à part une scène particulièrement intense) c’est un traitement plus réaliste de certains sujets d’actualité (PTSD, la guerre en Irak, le terrorisme en général, manipulations etc).

Sans être aussi sombre et réussi que Shadowline (série policière peu connue mais de très bonne qualité), le tout est solide et son côté grand public n’empêche pas de passer un bon moment.

Altered Carbon (genre : science-fiction – Netflix) : Ici aussi on part d’un sujet connu, il est maintenant possible de ne plus mourir, votre conscience est sauvegardée et peut être insérée dans un nouveau corps. Evidemment les riches, à la pointe de la décadence, ont l’avantage de pouvoir s’offrir de multiples sauvegardes et des corps à leur convenance, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Un ancien rebelle (Joel Kinnaman), qui s’était opposé aux corporations il y a longtemps, est réveillé dans le corps d’un flic afin de résoudre une enquête sur une tentative de meurtre sur l’un des hommes les plus riches et puissants de la planète (James Purefoy).

Peu intéressé par l’affaire, peu désireux de vivre dans ce monde, celui-ci refuse d’abord, préférant se foutre une bonne biture avant de retourner dans un sommeil éternel, et ce même si une policière lui colle au cul, persuadée que personne n’aurait réveillé un ancien terroriste sans vouloir qu’il fasse des problèmes. Seulement il est attaqué alors qu’il vient de louer une chambre dans un hôtel géré par une IA.

Au fil des épisodes le scénario s’étoffe, le tout dans une ambiance Blade Runner moderne aux petits oignons Ma série préférée de 2018 sans hésiter, même si certaines ficelles sont parfois un peu grosses et qu’apparemment le scénario s’éloigne un peu du livre (que je n’ai pas lu) ce qui risque d’impacter la qualité des saisons futures.

Jack Ryan (genre : action – Amazon Prime) : Série de contreterrorisme avec les gentils de la CIA contre les méchants terroristes, Jack Ryan n’a au premier abord pas vraiment de quoi inspirer confiance. Pourtant, si on accepte le parti pris du point de vue Américain, on a vraiment la possibilité de passer un bon moment. Déjà parce que le duo John Krasinski et Wendell Pierce fonctionne avec de nombreuses petites pointes d’humour, il y a aussi des scènes d’actions qui sont de bonne qualité et en général crédibles mais ce qui est surtout intéressant c’est de voir l’auto critique et le changement de ton pour une série grand public.

Il y a clairement un éveil au niveau d’une certaine partie du public américain sur le fait que les anciennes actions des Etats Unis amènent la situation d’aujourd’hui. Beaucoup de gens se sont offusqués de certains dialogues déclamant qu’un certain quartier de Paris était un quartier musulman mais quand on voit le petit pourcentage de musulmans aux US on peut encore pardonner ce manque de nuance pour une série qui fait un réel effort en général de nuancer par rapport aux productions plus anciennes.

Ma seule réelle critique vient du choix des cibles et du modus operandi des terroristes. Sans être subtile, la série arrive à ne pas être trop irréfléchie non plus et les épisodes se succèdent rapidement.

Origin (genre : science-fiction horreur – Youtube premium) : Youtube tente lui aussi de lancer sa plateforme de streaming, il faut avouer qu’ils font très peu de pub sur leur plateforme principale (pourtant faite pour) et peinent un peu à rendre le service intéressant. Origin c’est le nom d’un vaisseau amenant des colons vers la première colonie humaine. En échange d’une nouvelle vie, les participants à cette expédition ont leur casier judiciaire complétement nettoyé.

On se doute bien que ce sont principalement les désespérés et les criminels qui vont rejoindre celle-ci. La série commence lorsque certains se réveillent sur le vaisseau déserté après une avarie inconnue. Rapidement, ils découvrent que le vaisseau a rencontré une météorite et qu’une vie extraterrestre s’y trouvait. Une sorte de parasite qui peut prendre contrôle du cerveau humain. Paranoïa et décès soudains se côtoient.

Bien amenée et filmée, la série est desservie par son casting inégal. Natalia Tena fait un bon boulot mais c’est loin d’être le cas de tous les acteurs, l’ambiance est cependant très bonne. Ce huis clos spatial reste agréable à regarder mais ne suffira pas seul à convaincre les gens à s’abonner.

SA_Avenger

Le Belge taciturne du groupe, pas fan de quoi que ce soit mais touche-à-tout aux goûts éclectiques, amoureux du cinéma, de littérature et de chanson française à texte, bref un nostalgique invétéré. Ancien beta testeur hardcore, je joue encore régulièrement à des jeux obscurs aux règles complexes que je termine d'ailleurs rarement.

2 pensées sur “Séries TV 2018 : les conseils de SA_Avenger

  • 16 décembre 2018 à 10 h 39 min
    Permalink

    Je vais en ajouter quelques unes à ma liste.

  • 1 janvier 2019 à 18 h 25 min
    Permalink

    Sur tes conseils, on s’est lancé dans Altered Carbon hier soir ; ça a l’air bien et l’ambiance Blade Runner est en effet très sympa.
    Je ne te dis cependant pas merci parce que ça va amputer mon temps de JV. :cell:
    :p

Commentaires fermés.