La Fille dans l’Ecran

La Fille dans l’Ecran raconte en vis à vis l’histoire de deux jeunes femmes, Coline et Marley, dessinées par deux auteures, Manon Desveaux et Lou Lubie, dans deux styles graphiques différents qui se répondent.

La lecture est donc basée sur une dichotomie :


Les pages paires seront toujours la vie de Coline

 et les impaires, celle de Marley.

L’une vit en France, au fond de la campagne

L’autre, à Montréal, au Québec,

L’une est sans emploi et rêve de devenir illustratrice

L’autre est serveuse et photographe.

L’une est célibataire chez ses grand-parents

L’autre vit en couple avec son conjoint.

L’une est dessinée en noir et blanc

L’autre, en couleurs.


Ces deux femmes, que beaucoup de choses séparent, vont apprendre à se connaître, se lier d’une amitié solide et s’aimer, créant un lien plus fort que la distance et le décalage horaire, jusqu’à la rencontre.

Vous l’aurez compris c’est un roman graphique plein d’amour. C’est beau, c’est doux et c’est tendre. Nous allons suivre la vie des deux protagonistes en même temps, en revivant la journée sous le regard de l’autre, nous donnant ainsi une vue d’ensemble.

Une lecture atypique représentant bien les relations en ligne, abordant les sujets liés tel que la représentation de l’autre, ce qu’on lui laisse visible et ce qu’on décide de lui cacher, l’interprétation des messages, l’attente interminable d’une réponse et forcément, plus globalement, les rencontres sur Internet.

Personnellement j’ai beaucoup aimé, c’est magnifique, et on se laisse porter facilement par l’histoire de ces deux femmes, je suis sortie de ma lecture avec un sourire béat aux lèvres et le cœur attendri.

Les sujets clichés de l’homosexualité ne sont pas abordés, et franchement, ça fait du bien. L’accent est plus axé sur les sentiments instantanés des personnages plutôt que leur histoire globale. C’est une belle histoire d’amitié dans un premier temps, d’amour dans un second, dans laquelle les deux femmes s’encouragent et se soutiennent mutuellement dans leur projets et leurs rêves.

En outre, c’est aussi une histoire d’échange culturel dans laquelle j’ai eu plaisir à retrouver quelques expressions de langage québécoises.

En fin de livre, nous avons aussi la surprise d’avoir une page sur la création de cette BD qui explique comment les auteures s’y sont prises et leur processus créatif.

Scénario : Manon Desveaux, Lou Lubie

Dessin : Manon Desveaux, Lou Lubie

Editeur : Marabout

Pages : 186

ISBN : 978-2-501-13304-3

Tieffeline

L’écriture m’étant plus une catharsis qu’un sacerdoce, je fais des articles quand j’en ai besoin. J’écris sur tout ce qui m’émeut ; hypersensible, passionnée par les histoires cryptiques et déconstruites, j’aime les vivre pleinement. J’ai tendance à beaucoup trop utiliser la virgule.